Santé & pratique

  • Le grognement: être à l'écoute de son chien, comment agir ?

    grognement​Probablement le signal le plus incompris du langage canin, le grognement est bien plus un avertissement, il faut le voir comme une bonne nouvelle!

    Le langage canin n'étant pas un langage aussi élaboré que celui des humains, qui possèdent toute une variété de mots et d'attitudes pour signifier leur mécontentement, le chien se sert du jappement, des pleurs et du grognement pour indiquer qu'une situation lui déplaît ou l'incommode.

    Pour nous, il est plus facile de dire: "arrête, stop, non, je ne veux pas, tu me fais mal, j'ai peur, je n'aime pas ça, je suis inconfortable, je suis fâché, je te déteste, tu vas trop vite, j'ai fait un saut, je ne comprends pas, tu vas trop loin, c'est à moi, ne me touche pas, tu m'as volé quelque chose, etc''.

    Pour un chien, le grognement peut vouloir dire toutes ces expressions et bien plus. Mais il est souvent mal perçu. On le voit nous humain, comme un signe d'agressivité pure, un signe que le chien est mauvais, vicieux. Il n'est souvent pas perçu comme un élément de communication mais un état permanent.

    Un chien qui grogne n'est pas nécessairement agressif. Tous les chiens ont utilisé ou utiliseront le grognement un jour où l'autre dans leurs relations avec les autres chiens, dans leurs jeux par exemple. Et cela ne signifie pas qu'ils ont un problème de comportement.

    Si on le voit comme une communication, le grognement devient alors une bonne nouvelle au sens où il nous indique que quelque chose ne va pas et que le chien nous en a fait part au lieu de mordre! Un chien qui grogne est souvent très bien inhibé. Il ne passe pas à l'acte de mordre rapidement et sans avoir utilisé d'autres signaux avant.

    ​Mais que faut-il faire quand un chien grogne? Surtout ne pas le punir et le gronder car cela pourrait couper la conversation que votre chien a débuter avec vous et cacher cette communication. Il serait alors beaucoup plus imprévisible et dangereux de ne pas connaître ses intentions. Mais il faudra AGIR rapidement pour changer ce comportement.

    GrogneUn chien qui grogne vous indique donc que quelque chose ne va pas. Il sera alors très sage de tenter de lui faire accepter une situation dans le respect total de l'animal. Il faudra pour ce faire, avoir recours à deux techniques: la désensibilisation systématique et le contre-conditionnement.

    La désensibilisation systématique vise à changer une émotion négative en positive. Associez quelque chose que le chien adore (nourriture, un jouet, une activité) à quelque chose qui fait grogner un chien. Cette intervention ne fait pas augmenter le comportement en le récompensant, mais comme il est présenté AVANT que le comportement se déclenche, il fait plutôt changer l'émotion qui y est reliée.

    Un chien qui a peur de quelque chose, peut se mettre à grogner pour nous informer de son inconfort et son inquiétude. Par exemple: un chien qui grogne à l'approche du coupe-griffe, veut dire qu'il en a peur et ne veut pas qu'on lui coupe les griffes. Si on présente une nourriture très appétissante en même temps que le coupe-griffe et AVANT que le chien ne grogne, il aura tendance à penser que le coupe-griffe est une bonne chose. Graduellement approchez le coupe-griffe de sa patte, actionnez-le et ensuite, coupez une griffe tout en présentant de la nourriture. La peur aura fait place à la joie de se faire couper les griffes!

    Le contre-conditionnement vise à enseigner un comportement contraire, un comportement de remplacement. Par exemple: mon chien border collie grognait quand arrivaient des gens sur notre propriété. Mon chien adore jouer au frisbee et il peut tout oublier quand on y joue. J'ai alors associé l'arrivée des gens au jeu du frisbee. Maintenant, quand des gens arrivent chez moi, mon chien les regardent, peut japper pour m'avertir, mais ne grogne plus. Il me regarde et veut jouer au frisbee. Les étrangers annoncent maintenant quelque chose de positif pour lui. Il demeure vigilant sur ce qui se passe chez nous mais il les accepte tellement plus facilement maintenant!

    Pour appliquer ces techniques qui sont souvent complexes, il vous faudra probablement consulter un intervenant en comportement canin. Ne tombez pas dans le piège d'engager un intervenant qui voudra punir votre chien et "établir une hiérarchie'' entre vous et le chien. Cela pourrait faire augmenter l'émotion négative et faire escalader le grognement en morsure.

    Patience, douceur et science du comportement, vous serons bien plus utiles en la circonstance!

    Source: Jamie Cahill

  • Faire des biscuits pour son chien

    Biscuits pour poil brillant

    La farine et l’huile de lin sont des sources d’oméga 3 bénéfiques à la santé du poil et de la peau. Attention : la farine de lin rancit rapidement. Conservez-la au réfrigérateur et consommez-la dans de brefs délais. L’huile, elle, ne doit pas être chauffée mais directement ajoutée en fin de préparation.

    • 1 tasse de farine de blé complet
    • 4 1/2 cuillerées à soupe de farine de graines de lin
    • 1 oeuf bio
    • 1 cuillerée à café de miel produit localement
    • 1/3 de tasse de bouillon de poule ou de boeuf bio (ou fait maison)
    • 1/4 de cuillerée à café de sel Préchauffez le four à 180 °C. Graissez la plaque du four avec un peu d’huile. Mélangez la farine, le sel et la farine de lin.

    Dans un autre récipient, mélangez l’oeuf et le miel. Réunissez le mélange à base de farine et l’oeuf avant d’ajouter le bouillon. Déposez des petits tas à l’aide d’une cuillère à soupe sur la plaque huilée, en laissant environ 2 cm entre les biscuits. Faites cuire 15 minutes. Conservez les gâteaux refroidis dans un pot en céramique bien fermé ou congelez-les (jusqu’à 3 mois).

    Biscuits à la sardine

    • 1 boite de sardines (ou thon, saumon...). 
    • 1 œuf. 
    • De la farine (jusqu'à ce qu'on obtienne une pâte). 

    Mélangez, tous les ingrédients ensemble jusqu'à la formation d'une pâte homogène. Faites ensuite, des petites boules de pâte ou découpez une forme avec un emporte-pièce. Mettez les biscuits sur une plaque de cuisson. Puis, mettez-les au four à 180 °C, la cuisson est terminée quand le couteau ressort propre après l'avoir mis dans les gâteaux. Pour finir, laissez-les refroidir avant de servir.

    Torsades de foie grillées 

    • un morceau de foie

    Au foie de boeuf : lavez le morceau de foie, puis couvrez-le d’eau dans une casserole et faites chauffer. À partir de l’ébullition, laissez cuire 4 minutes. Égouttez, laissez refroidir et coupez en petites lamelles rectangulaires. Déposez-les sur une feuille de cuisson et faites cuire à 150 °C près de 2 heures pour les sécher. Vous pouvez les conserver au frais dans une boîte en plastique hermétique pendant plusieurs semaines. Pour changer, vous pouvez les saupoudrer de poudre d’ail avant de les enfourner.

    En-cas anticancéreux (Barker’s) 

    • 2 tasses de poulet haché (ou agneau, boeuf, dinde, foie, mais pas de porc)
    • 4 cuillerées à soupe d’huile d’olive
    • 1/2 tasse de tomates concassées
    • 1/2 tasse de brocoli cuit haché
    • 2 cuillerées à soupe de cottage cheese
    • 1 cuillerée à soupe d’huile de lin

    Faites dorer le poulet doucement dans une poêle avec 2 cuillerées à soupe d’huile d’olive pendant 30 minutes. Faites sauter les tomates dans les 2 dernières cuillerées d’huile. Ajoutez une tasse d’eau et laissez frémir pendant 25 minutes. Mélangez tous les ingrédients dans un grand bol, laissez refroidir et servez assaisonné d’une cuillerée à soupe d’huile de lin.

    Recette light pour chiens cardiaques

    • 1demi tasse de poitrine de dinde (330 g)
    • 3/4 de tasse de riz brun cuit
    • 3/4 de tasse de courgettes émincées
    • 1 cuillerée d’aneth, séché ou frais

    Faites bouillir la dinde dans de l’eau jusqu’à ce que les morceaux soient cuits (15-20 minutes). Égouttez et conservez le bouillon pour un autre usage. Mélangez la viande, le riz, les courgettes et l’aneth dans un bol et servir.

    Potion pour chiens fatigués, anémiés

    • 1demi tasse de foies de poulet (330 g)
    • 1demi tasse de riz brun bien cuit
    • 1/2 tasse d’épinards cuits à la vapeur

    Piquez les foies sur une pique à brochette. Faites-les griller au-dessus d’une fl amme pendant 1 ou 2 minutes. Puis retirez- les de la pique pour les verser dans une gamelle. Salez légèrement. La viande va rendre du jus. Ajoutez le riz et les épinards et mélangez l’ensemble afin que le jus imbibe bien la préparation.

    Astuce. Recyclez les bons bouillons : quand vous faites cuire de la viande ou des légumes, gardez le bouillon, qui pourra être ajouté comme assaisonnement ou pour faire cuire du riz ou des céréales. Le bouillon constitue une source additionnelle de protéines, vitamines et minéraux bien utile par exemple pour nourrir temporairement un chien malade qui ne tolère pas la nourriture solide.

    Biscuits à la carottes

    • 1 carotte
    • 70 g de farine
    • 35 g de flocons d'avoine                 
    • 5 ml d'huile de isio 4
    • 10 ml d'eau

    Epluchez et lavez la carotte. Faîtes bouillir la carotte dans de l'eau durant 15 minutes. 

    Puis, dans un bol de mixer, versez la carotte découpée en morceaux, la farine, les flocons d'avoine et l'eau. Mixez. Vous pouvez laisser si vous le souhaitez quelques morceaux de carottes non mixés.

    Farinez votre plan de travail et étalez la pâte. A l'aide d'un emporte-pièce, découpez les biscuits et les disposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

    Enfournez les biscuits 25 minutes.

    Mini-cheeseburgers

    • 1 tasse de farine d’avoine
    • 1 tasse de farine de riz brun
    • 1 oeuf
    • 1 tasse de boeuf haché maigre (précuit et pressé)
    • 1/2 tasse de cheddar maigre râpé
    • 1/4 tasse de sauce tomate 1 tasse d’eau

    Préchauffez le four à 200 °C. Mélangez tous les ingrédients et pétrissez grossièrement. La pâte doit être collante ; usez de farine en pétrissant. Étalez le mélange sur une épaisseur de 1,5 cm avant d’utiliser un emporte-pièce de 5 cm de diamètre. Placez les disques sur une feuille d’aluminium sur une plaque de four. Faites cuire 20 à 25 minutes, ou jusqu’à ce que les gâteaux soient dorés. Laissez-les refroidir avant de les stocker dans une boîte sous vide au réfrigérateur. 

    Biscuits pour chien antipuces

    • 1 1/2 tasses d'eau bouillante
    • 3 cubes de bouillon de boeuf
    • 1 tasse de semoule de maïs
    • 2 tasses de farine de blé entier
    • 2/3 tasse de levure de bière
    • 2 cuillère à soupe de poudre d'ail
    • 2 jaunes d'oeufs

    Préchauffez votre four à 190°c. - Dissoudre les cubes de bouillon dans l'eau bouillante et laisser reposer. Dans un bol, mélangez la farine, la levure, la poudre d'ail et la semoule. Ajoutez les jaunes d'oeufs, puis ajoutez doucement en mélangeant votre eau comprenant le bouillon. Mélangez jusqu'à obtenir une pâte. Sur un plan de cuisine légèrement fariné, étalez votre pâte et découpez vos biscuits dans la forme voulue.Prenz une plaque graissée sur laquelle vous mettez votre pâte découpée. Cuire 20 minutes, puis laissez reposer vos biscuits au moins 4 heures afin qu'ils durcissent.

  • Test de Campbell pour mieux choisir son chiot

    Mis au point par le Dr W.E. Campbell en 1973, ces tests vous aideront à déceler les prédispositions à la dominance ou à la soumission à l'éducation du chiot que vous souhaitez adopter.

    Ils ne sauraient cependant être interprétés comme une vérité scientifique. Certains le dénigrent en affirmant qu’il ne sert absolument à rien. Mais après de nombreuses expériences faites avec des chiots de races différentes, il s’avère que le test de Campbell est très utile dans la grande majorité des cas si l’on suit ses indications à la lettre, si l’on teste des chiots ayant l’âge requis (généralement sept semaines) et si l’on n’attend pas d’autres résultats que ceux prévus à l’origine par ce test (par exemple, ce n’est ni un test d’intelligence ni un test d’aptitude, et l’on ne peut donc pas considérer qu’il va nous fournir des indications allant dans ce sens).

    Vous pourrez ainsi sélectionner le chiot le plus adapté à la famille et qui correspond le mieux à votre personnalité et  votre tempérament. 

    Déroulement du test: Vous devez prendre vous-même chaque chiot et le conduire séparément dans la zone réservée au test. Vous ne devez pas parler aux chiots, ni les encourager, ni les caresser, sauf si ce type d’attitude est explicitement recommandé par le test. Si un chiot fait ses besoins pendant le test, ignorez la chose et ne nettoyez l’endroit que quand le chiot est parti. 

    Les résultats se trouvent sur le 2ème tableau - N'hésitez pas à me demander si vous avez des doutes. Vous allez garder votre chien toute sa vie, il est donc préférable de faire le bon choix et de ne pas se battre et se mettre des contraintes en plus. Un chien apportera énormément et sera bien "dans ses pattes" s'il vous respecte et que vous le respectiez en lui montrant se qu'il peut, à le droit de faire et ne pas faire. Ceci s'apprend entre 2 et 5 mois, alores....n'attendez pas qu'il soit trop tard et prenez des conseils dès son arrivez pour ne pas subir la crise d'adolescence qui est entre 5 et 6 mois

    Test campbell 1

    Il faut bien respecter les conditions ci-dessous pour réaliser les tests. 

    Test campbell 2

    Vous le trouverez également en fichier PDF sur la page comment acquisition d'un chiot

  • L'alimentation du chat et du chien : les 7 erreurs à ne pas faire

    images-35.jpg

    Pour faire plaisir à nos chats et nos chiens, nous commettons parfois des impairs qui peuvent avoir de réelles conséquences sur leur santé et leur bien-être. C'est notamment le cas lorsqu'il s'agit d'alimentation.

    Docteur vétérinaire et journaliste, Laetitia Barlerinrevient sur les erreurs à ne pas faire lorsque nous nourissons nos compagnons à 4 pattes, sous peine demettre en danger la santé de son chat ou son chien.

    1. Le nourrir comme nous

    Chiens et chats sont des carnivores et non des omnivores ! Leur préparer une alimentation proche de la nôtre ou leur donner des restes de table conduit à des carences et des excès avec en premier lieu un risque élevé d’obésité.

    2. Varier ses repas

    L’uniformité n’est pas forcément synonyme de monotonie. Nos animaux se satisfont d’un même aliment à condition qu’il soit complet et équilibré. Leur flore microbienne intestinale, qui intervient dans la digestion, a du mal à s’adapter à un changement alimentaire. Une transition de 2 semaines est indispensable.

    3.  En faire un « viandivore »

    Ne donner à manger que de la viande sous prétexte qu’il est carnivore est une hérésie ! La viande, qui représente les muscles d’une carcasse, ne peut à elle seule satisfaire ses besoins nutritionnels. Elle doit être complétée par des légumes verts, des céréales, de l’huile, des minéraux et des vitamines.

    4. Se tromper d’espèce

    La nourriture du chat ne convient pas au chien et vice versa. Domestiqué 6000 ans avant le chat, le chien a vu son régime alimentaire sensiblement évoluer au contact de l’homme. Celui du chat n’a pas bougé. Ignorer les différences est lourd de conséquences.

    5. Abuser de friandises

    En pensant lui faire plaisir, vous compromettez l’équilibre alimentaire de votre compagnon et favorisez son embonpoint. Offrir un petit biscuit à un Cocker équivaut à lui donner un hamburger tandis que 30 gr de fromage ingérés par un chat représentent 5 barres chocolatées ?! Votre animal préfèrera toujours les câlins, les jeux et l’attention aux friandises grasses et sucrées vite avalées.

    6.  Donner du lait

    Le lait de vache est néfaste pour la santé de votre animal quel que soit son âge. Il ne saurait remplacer le lait de chatte ou de chienne car trop dilué, pauvre en protéines et en lipides, il entraîne un retard de croissance chez le jeune. Très riche en lactose (le sucre du lait), il provoque des désordres digestifs chez l’adulte.

    7.  Céder à ses caprices

    Votre chat ne veut manger que du foie ou du thon et dédaigne ses croquettes ? Attention, car ces aliments sont riches en vitamine A qui, en excès dans l’organisme, bloque douloureusement les articulations !

     

    Laetitia Barlerin
    Vétérinaire journaliste

    Soure: RMC - Emission "Vos Animaux"

    Télé 7 Jours - Rubrique "Animaux"
    France 5 - La Quotidienne - Chronique "Miss Véto"   @LBmissveto

    Crédits photo : Takashi Hososhima - Flickr

  • Votre chien fait des trous dans le jardin

    Pourquoi votre chien fait des trous

    Il y a plusieurs causes, la plupart des chiens creusent des trous dans le jardin pour combler leur solitude ou l’ennui. Ils peuvent aussi chercher de la fraicheur, si la température est trop élevée. Certains creusent pour cacher leurs jouets, avoir accès à des éléments intéressants tels que nourriture et os, crottes de chats, graines, racines, larves, rongeurs, taupes, vers de terre…), s’échapper en passant par-dessous le grillage, nous faire réagir, pour nous avoir vu faire notre jardinage. Il n’y a pas de raison qu’il n’y mette pas un peu du sien aussi !

    Il y a aussi certaines races de chiens qui sont particulièrement prédisposées à la tâche ex : Setter anglais, Golden Retriever, Teckel, Border Collie, Jack Russell Terrier…

    Restez toute la journée dans le jardin ne lui suffit pas. Il a besoin d’une promenade, de jeux et d’exercices. 

    Que faire ou….ne pas faire

    • Surtout ne le tapez pas, ne le punissez pas en l’enfermant à l’intérieur, ne le grondez pas quelques heures après qu’il l’ait fait. Mais dressez-vous devant lui et dites fort : « Non ! Pas creuser ! ». Puis écartez-le aussitôt de son trou
    • Promenez votre chien même pour une ou deux promenades. Mais, ne faut pas le sortir s’il a fait un trou. Attendez un peu ! Sinon à chaque fois qu’il aura envie d’une promenade il creusera le jardin.
    • Lui laisser des jouets adaptés. En effet, l’une des raisons pour lesquelles le chien peut creuser des trous, c’est très souvent l’ennui. Plus votre chien va s’amusé, moins il aura tendance à creuser. Par exemple, vous pouvez prendre un jouet Kong y mettre des  gâteaux et  l’accrochez à un arbre à hauteur du chien. Il s’amusera à manger ce qu’il y a à l’intérieur et ne pensera pas, par conséquent, à faire des trous. Cette dernière solution est particulièrement intéressante, car elle lui procurera une activité ludique et le stimulera mentalement. Ou vous pouvez le laisser au sol
    • Rendre la surface en question moins agréable en y mettant par exemple du grillage, des grosses pierres, des branchages

    Pour l’empêcher de creuser au même endroit

    • Il suffit de placer un de ses excréments dans le trou et de le recouvrir.
    • Mais surtout, il est préférable de comprendre pourquoi il agit ainsi voir ci-dessus et de le sortir 2 à 3 fois par jours et lui laisser des jouets

    Et s’il continue….

    • Si rien ne peut le détourner de sa passion, Il faut lui aménager un bout de jardin où il pourra faire un trou.

    Comment éloignez votre chien de vos plantations

    S’il affectionne particulièrement vos pots de fleurs ou plantes :

    • Versez 1 litre d'eau bouillante sur 2 gousses d'ail. Laissez refroidir puis ajoutez à ce mélange 10 gouttes d'huile essentielle de menthe poivrée + 10 gouttes d'huile essentielle de citronnelle. Laissez macérer pendent 2 semaines, filtrez, puis vaporisez sur les endroits affectionnés par les chiens mais pas sur eux ! 
    • Ou vaporiser de l'essence essentielle de citronnelle soit sur les pots soit sur un morceau de bois pour l'imprégner.
    • Pour éloigner les chiens de vos platebandes ou de vos arbres, il suffit de répandre du marc de café sur le sol autour de l'endroit à protéger

     

  • Epillet ou voyageurs, espigaou, spigaou: Attention danger

    Epilletou spigaou : Attention danger

     

    Synonymes : « voyageurs », ou « espigaou » ou « spigaou » dans le sud de la France.

    telechargement-1-10.jpg

    C'est un petit épi, réduit à quelques fleurs incomplètes, jusqu'à une dizaine, souvent deux ou trois, parfois une seule selon les espèces. Les épillets sont regroupés eux-mêmes en épis (cas dublé) ou en panicules (cas de l'avoine).  Dès le mois de mai, à la faveur d’un printemps sec, les premiers épillets apparaissent. Les graines semblent inoffensives mais, en examinant de plus près le fragment végétal, on constate qu’il s’agit d’une véritable arme, capable de causer de gros dégâts.

    A son extrémité la plus pointue, on retrouve un petit poinçon de 1 à 2 mm, très solide et destiné à pénétrer la terre. Puis, une forme oblongue et profilée suit cette pointe perforante : la graine en elle-même. De part et d’autre, de fins filaments assurent la légèreté de l’ensemble. Ces “poils” sont dans le prolongement de la graine et empêchent tout retour en arrière lors de sa progression.

    Le nez, les oreilles, les yeux, les pattes … les épillets n’épargnent aucun endroit !

     

    Les conséquences: les épillets se fixent très facilement dans le pelage, les pattes et tous les orifices et avancent inexorablement dans un seul sens… et ne peuvent faire marche arrière ! La seule solution consiste à enlever manuellement ce corps étranger.

    images-42.jpgEn se promenant dans les herbes, en reniflant , en jouant, en se roulant les chiens sont des cibles idéales. Le plus souvent les épillets se retrouvent dans les oreilles, le nez, les espaces interdigités et les yeux. Les vétérinaires peuvent également intervenir sur des épillets qui ont pénétré et progressé dans le fourreau du pénis ou dans les plis autour de la vulve…Aucune zone n’est finalement épargnée ! Compte tenu des différentes zones touchées, les symptômes sont très variés.  Ils vont d’une vive douleur à l’oreille, à un oeil clos, une boiterie soudaine ou même un simple léchage… En cette période estivale, vous devez absolument être à l’affût du moindre signe évocateur.
     
    Entre les doigts: la présence d’un épillet se traduit par un abcès et un léchage fréquent. Une masse chaude et fluctuante entre deux doigts doit vous alerter. L’intervention sur cet abcès peut se révéler vaine car la migration de l’épillet continue inexorablement… Plusieurs interventions peuvent être nécessaires à quelques jours d’intervalle.
    Dans l’oreille: les signes sont évidents. Si votre animal présente, au retour de promenade, une vive douleur à l’oreille associée à un port de tête incliné et s’il secoue la tête… un épillet s’est certainement installé dans le conduit auditif. Les mouvements de la tête favorisent sa progression et l’herbe est très rarement visible sans un otoscope. 
    Dans l’oeil: l’épillet s’installe derrière la troisième paupière. L’oeil est rouge, coule et est très sensible. L’animal se gratte l’oeil fréquemment. Lorsque les “poils” de l’épillet dépassent, le diagnostic est simple. Sinon, le vétérinaire doit aller regarder derrière cette paupière.
    Les narines: chez le chien, sont un site très fréquent d’épillet. Le chien rentre de promenade et éternue frénétiquement, parfois avec un saignement de nez. Les épillets sont aspirés lorsque le chien explore le sol avec sa truffe. L’épillet n’est pas visible et doit être extrait avec un otoscope.
     
     
    Que faire et comment éviter les épillets ?
     
    telechargement-2-9.jpg
     
    De retour de chaque promenade: faites le tour des zones les plus risquées: examinez les oreilles, les yeux, le nez et les pattes de votre compagnon. Un coup de brosse dans les poils pourra vous éviter de mauvaises surprises.
     
    Si vous constatez des symptômes évocateurs, vous devez agir vite et contacter votre vétérinaire en urgence. Si ce dernier est fermé, il vous orientera vers le service d’urgence. Afin d’éviter les épillets, vous pouvez simplement limiter les sorties dans les hautes herbes sèches.  Pour les races prédisposées comme les cockers ou les cavaliers King Charles (oreilles tombantes), prévoyez une tonte ou une épilation des pavillons afin de limiter la fixation des épillets dans les amas de poils à proximité du conduit auriculaire. Un chien tondu sera beaucoup moins exposé aux épillets. Donc faites toiletter vos animaux dès le printemps et renouvelez les soins régulièrement pendant l’été.

  • Mon chien fugue : Pourquoi et que faire pour remédier à ce problème

    Mon chien fugue : Pourquoi et que faire pour remédier à ce problème

    telechargement-17.jpg


    Le chien fugueur est conscient de sa « faute »

    Nous entendons souvent ceci : « Vous comprenez, il a un hectare pour lui tout seul, il n'est quand même pas à plaindre ! » Non c'est sûr qu'il n'est pas à plaindre mais cela ne l'empêche pas de s'ennuyer dans son hectare !

    Paradoxalement, souvent les gens ayant des chiens en appartement s'en occupent plus, car ils sont obligés (normalement !) de le sortir plusieurs fois par jour. Alors que les propriétaires terriens oublient parfois le « truc » qui flâne tout seul dans le jardin. Comme si le fait de disposer d'un espace assez grand évitait l'ennui ! Essayez, vous, de rester tout seul des jours entiers dans une chouette propriété, sans piscine, sans Internet, sans téléviseur, sans téléphone et surtout... sans amis ! Et on verra si vous ne mourrez pas d'ennui.

    N'oubliez, vous êtes responsable juridiquement de votre chien.

    Pourquoi mon chien fugue ?

    La sexualité : Eh bien oui, il y a des chiens qui passent leur vie à fuguer pour aller au-devant de conquêtes féminines ! Pour certains cela vire à l'obsession ! Ce phénomène touche aussi
    bien les chiens de race que les bâtards et les corniauds. Ils sont alors capables de faire 20 kilomètres et de disparaître plusieurs jours pour les beaux yeux de la belle que l'instinct ou l'odorat leur a fait découvrir... Et ils reviennent souvent avec de jolies cicatrices des combats qu'il leur a fallu mener pour décrocher les faveurs de l'intéressée.

    Notez qu’un chien peut sentir une femelle à plus d’un kilomètre.

    Attacher le chien en période de rut n’est pas la solution au problème, bien au contraire.

    La peur : certains chiens ont peur des pétards, des feux d’artifices, des orages ou autres bruits effrayants… Voilà autant de situations effrayantes qui peuvent provoquer la fuite du chien telechargement-1-8.jpgou autres évènement perturbants : se faire courser par d’autres chiens, se retrouver seul, etc.

    Un chien plus sensible que d’autres peut être amené à avoir des réactions qui paraissent plus « disproportionnées » (peur panique) et l’amener à fuir la situation stressante dans laquelle il se trouve.


    Le milieu familial : lorsque le chien n’est plus à l’aise dans sa meute (chez vous), il peut décider d’aller ailleurs, un sentiment de sécurité ou d’intérêt qu’il ne ressent plus chez vous. La cause : peut-être un déménagement, l’arrivée d’un enfant, d’un nouvel animal… ça peut  conduire à des perturbations, à un stress pour de celui-ci.

    La race : il existe des races de chien qui sont par nature plus fugueuses que d’autres, comme les chiens nordiques avec les Husky. Certains chiens en fonction de leur personnalité sont plus telechargement-2-7.jpgdisposés que d’autres à explorer. Les chiens de chasse notamment puisqu’ils ont été sélectionnés spécialement pour ça. Les propriétaires de Beagles et de Labradors en savent quelque chose... En prime ce sont en général des chiens qui ont besoin de courir et de se dépenser quand ils sont jeunes (voire jusqu'à un âge avancé). Ne vous étonnez pas de les voir quitter le domicile dès que l'occasion se présente. Les Montagnes des Pyrénées (les célèbres « patous ») conçus pour gérer toute la journée des troupeaux en parfaite autonomie seront aussi tentés de prendre la poudre d’escampette.

     

    Pour combattre l’ennui : Un chien peu stimulé cherchera et trouvera vite de lui-même comment s’occuper. Dans son milieu naturel, le chien parcourt plusieurs dizaines de kilomètres par jour, explore, chasse, entretient des relations avec ses paires … De ce fait toute source extérieure de jeux peut devenir très motivante pour votre compagnon.

    La recherche de nourriture : A une autre époque, c’était le seul moyen pour les chiens de pouvoir se nourrir. Désormais à part les chiens abandonnés ou bien  les « gourmands », rares sont ceux qui font encore les poubelles ou chassent pour se nourrir. (Si des voisins nourrissent le chien fugueur, leur demander de ne plus le faire en leur expliquant pourquoi : désagréments des fugues, risques d'accidents, etc.).

    Que faire avec un chien qui fugue ?

    Si la fugue du chien est d’origine sexuelle : le plus simple est la castration. Si vous souhaitez avoir un mâle reproducteur, vous pouvez lui administrer des produits hormonaux qui calmeront ses ardeurs. La castration sera efficace à 100 % chez les chiens qui fuguent exclusivement pour aller rejoindre des chiennes en chaleurs. Notons qu'il existe maintenant des implants de desloréline, véritable castration chimique, sans effet secondaire, et avec une durée d'action de six mois à près de deux ans, selon le poids du chien et le dosage de l'implant : ceci permet d'évaluer l'efficacité de la castration chez un chien fugueur, sans pour autant pratiquer une intervention irréversible. On ne sera plus, néanmoins, à 100 % d'efficacité, loin de là, mais il faut bien être conscient qu'elle ne résout pas tous les cas de figure, et que, selon les raisons qui les poussaient à partir, certains chiens castrés continueront à fuguer.

    Ne l’enfermez pas, il ne comprendrait pas et ressentirait un sentiment d’injustice. Il ne faut pas oublier les exercices d’éducation comme le rappel, au pied, pas bouger avec des sources de motivations. Par exemple, quand il est en train de jouer avec un autre chien ou de jouer à la balle.

    Dans le cas d’un chien peureux : il est nécessaire de traiter le problème à la source : par exemple, s’il a peur d’un bruit, il faut l’habituer petit à petit au bruit en l’enregistrant et le mettant de plus en plus fort très progressivement quand il est en train de jouer par exemple.

    Dans le cas d’un changement familial : il faudra s’attacher à rendre au chien sa place dans la famille en veillant à ce qu’il garde son statut de dominé. Il faut lui accorder plus d’attention. images-1-1-1.jpgVous devez renforcer vos liens avec votre compagnon : des balades, des caresses, des marques d’affection, des jeux, des exercices d’éducation. Le faite de passer du temps pour reprendre l’éducation va être un moment privilégié avec lui. Il est élémentaire que votre chien est le rappel et les bases d’éducation avec les sources de motivations comme un autre chien ou en jouant avec une balle. Il faudra toujours être patient, calme et assurer, ne jamais s’énerver. Quand vous sortez de chez vous avec votre chien, le faire toujours sortir après vous. Vous pouvez le assoir lui dire « attends ou pas bouger » et lui donner l’ordre de passer. Vous pouvez lui faire faire cet exercice plusieurs fois d’affiler en lui disant rentre puis attends et sort. Quand vous finissez cet exercice lui faire faire une bonne balade. De ce fait il finira par comprendre qu’il doit sortir que sur ordre. Et idem pour rentrer chez soi.

    Surtout, lorsque vous récupérez votre chien ou s’il revient, félicitez-le, le gronder serait contre-productif. Confortez sa motivation à rester en famille, donnez-lui une place qui lui est propre. Vous réduirez ses velléités de fugue, souvent risquées pour lui et angoissantes pour vous-même.

    Quand la fugue est une histoire de race : L’éducation de votre compagnon sera la meilleure réponse. Les bases de l’éducation sont notamment très importantes et capitales comme la marche en laisse sans tirer il va de soi ! Le stop, non, au pied, le rappel, pas bouger, etc.  Votre chien doit connaitre et vous écouter non pas seulement quand vous êtes seul avec lui mais quand il a une source de motivation telle qu’un portail ouvert, quand il joue à la balle avec vous, ou s’il s’amuse avec un autre chien, etc. …. Regardez la série d’exercice dans le paragraphe ci-dessus.

    La clôture : La première chose à faire est de bien clôturer le terrain et de fermer le portail : il n'y a aucune raison pour que l'idée que le chien se fait de son territoire corresponde exactement aux limites de la propriété ! si le terrain est ouvert,  il partira tout naturellement se promener, et il sera très difficile de lui faire comprendre qu'il a le droit d'aller jusqu'au portail, et pas de l'autre côté si celui-ci reste ouvert.

    Certains chiens peuvent sauter très haut, notamment lorsqu'ils sentent une chienne en chaleur. La clôture devra donc être pensée en conséquence.

    La clôture anti fugue : Lorsque vous avez affaire à un dur à cuire qui met sa vie en danger par des fugues régulières, la clôture anti fugue pour chien s’avère être la solution efficace. telechargement-3-4.jpgVous délimitez votre terrain avec une clôture invisible, et mettez un collier transmetteur à votre chien. Lorsque celui-ci franchit la limite, une stimulation électrostatique désagréable mais non dangereuse, l’empêche d’aller plus loin.

    Cette clôture anti fugue existe également avec un collier transmetteur en version spray diffusant un signal sonore puis une vaporisation (indolores), l’empêchant d’aller plus loin.

    Progressivement, votre chien comprendra parfaitement quelles sont les limites physiques de son territoire et abandonnera l’idée de fuguer.

    Toutefois, un chien peut très bien accepter le choc électrique dans l'enthousiasme de la fugue, et donc partir se promener quand même, mais être rebuté par ce même choc électrique lorsqu'il essaye de rentrer, plus tranquillement, après sa "promenade" : l'animal restera donc dehors, et l'effet obtenu sera contraire à celui recherché.

    Attention, au chien sensible au craintif, vieux ou avec une santé fragile, demandez avant à votre vétérinaire s’il n’y a pas de contre-indication.

    Bien lire la notice avant de faire marcher le dispositif avec le collier

    Pour commencer, un premier point élémentaire mais avec lequel tout le monde commet l'erreur : ne hurlez pas sur votre chien à son retour. Cela ne sert à rien, au contraire. Le chien n'associe pas sa fugue avec la punition différée, c'est le retour à la maison qui devient alors synonyme de remontrances. Alors, même s'il revient à la maison cinq heures après son départ et que vous avez alerté la police municipale, la fourrière, la SPA et tous les vétérinaires de votre région, faites-lui la fête ! Pour gronder votre animal, il faut toujours le surprendre sur le fait : donc au moment du départ et au moment précis où il passe le portail, afin qu'il comprenne bien que « la fugue c'est mal ! ». Puis, face à un animal qui a cette manie, rusez ! S'il se sauve dans la journée quand vous êtes au travail, commencez par lui donner à manger le matin au lieu du soir. Cette astuce est bien connue des agents de gardiennage travaillant souvent la nuit qui ont besoin d'un chien vif et éveillé pour patrouiller. En effet après un bon repas, le chien fait comme nous : il digère ! Et pour ce faire, en général il dort. Comme un estomac canin met 12 heures à digérer un repas... il sera forcément moins motivé pour fuguer avec l'estomac plein Bien sûr, s'il mange le soir, changez progressivement ses horaires, en coupant sa ration en deux doses, une le matin, une le soir. Allégez doucement l'une et augmentez progressivement l'autre, jusqu'à aboutir à un repas par jour, le matin, le tout étalé sur une période d'une semaine. Attention aussi aux races nerveuses et susceptibles d’avoir un retournement d'estomac, là mieux vaut respecter les consignes de votre vétérinaire.

    Si votre chien fugue au cours de vos promenades, changez régulièrement vos trajets ainsi que l'heure de balade. Cela évitera qu'il se croie chez lui partout et qu'il explore sans aucune crainte son territoire

    Système D

    Si votre chien fugue pour faire un tour tranquille. Prenez deux bons copains qui n'ont pas peur des chiens, et que votre compagnon ne connaît pas. Armez-les d'un gros bâton, de casseroles, ou de n'importe quoi d'autre dont votre chien peut avoir peur. Cachez-les chacun dans la rue, un à droite, un à gauche, de façon à ne pas laisser d'issues de secours à votre fugueur ! Ensuite, arrangez-vous mine de rien pour provoquer la situation où votre chien se sauve, en laissant le portail entrouvert. Votre petit futé va vite découvrir l'aubaine. Au moment où il met les pattes dehors, vos amis vont lui foncer dessus en hurlant et en faisant tournoyer leur bâton, pour lui coller une peur magistrale. Qu'est-ce qu'il va faire ? Retourner en courant chez lui. Là vous l'attendez et immédiatement, vous le rassurez chaleureusement en lui faisant un gros câlin. Puis, mettez lui la laisse et vos amis ayant disparu, vous l'emmenez faire une bonne balade ! Si vous lui faites le coup plusieurs fois d'affilée, il va vite associer : la rue tout seul = danger, avec mon maître = sécurité. Vous aurez besoin de plusieurs copains, pour que votre chien ne les reconnaisse pas et ne réduise pas la situation dangereuse à deux individus précis. Vous avez aussi intérêt à prévenir les voisins pour qu'ils ne s'étonnent pas et n'appellent pas la SPA ! Si votre chien fugue seulement quand vous n'êtes pas là, partez de chez vous, demandez à vos amis de lui faire peur. Laissez alors votre chien rentrer tout seul et arrivez juste après. Faites-lui immédiatement un gros câlin et offrez-lui une bonne balade.

    Votre compagnon en tirera des conclusions identiques. C'est un peu compliqué à mettre en œuvre sur le moment, mais ça produit des résultats généralement fulgurants. Et puis par rapport au risque de voir votre chien se faire écraser ou rentrer plein de cicatrices après une bagarre, quelle tranquillité à long terme ! Si l'envie le reprenait après quelques mois, n'hésitez pas à lui refaire une séance et il sera calmé de façon durable.

    A partir du moment où vous avez obtenu de votre chien qu'il cesse de fuguer, veillez à ce qu'il ne s'ennuie pas sinon il risque d'être à nouveau tenté. Il fait un effort de son côté, alors faites-en un aussi, et offrez-lui fréquemment des grandes balades, de façon à ce qu'il puisse dépenser son énergie, mais pas sans vous ! Offrez-lui  des os en peau à ronger quand vous partez, en bref essayez de le distraire au maximum. Et puis en vieillissant, votre compagnon devrait normalement devenir plus casanier...

    p1000271-1.jpg

     

  • le chien et le froid

    labrador-echarpe-200-200.jpg

    le chien et le froid

    Avec l'hiver, le froid et la neige font leur apparition. Si vous promenez votre chien à la campagne ou si vous comptez l'emmener avec vous à la montagne, vous devez prendre quelques précautions afin d'aider votre compagnon à mieux supporter ces conditions

    Comment un chien résiste au froid ?

    Les chiens sont pour la plupart d'entre eux des animaux assez rustiques, l'organisme de votre chien est plus résistant au froid que celui des humains.

    S'il est en bonne santé votre chien risque moins de prendre froid ou de souffrir des basses températures.

    La résistance au froid dépend :

    de la race de votre chien : Certaines races à poils longs et denses ou certaines races originaires de contrées froides comme le Chow-Chow, le Husky, le Léonberg, le Terre-Neuve, le Malamute d’Alaska, le Samoyède, le Montagne des Pyrénées ou le Saint Bernard, sont taillées pour le froid grâce à leur poil épais et abondant,mais même ces chiens, à l’exemple des autres, se montrent sensibles à la température supportent mieux le froid que certaines petites races plus fragiles comme le Chihuha ,Yorkshire

    de l'âge du chien : Les chiots et les chiens très âgés sont moins aptes à lutter contre le froid que les chiens adultes et vous devez en tenir compte.

    du mode de vie du chien Un chien qui vit dans une maison avec un jardin est souvent plus apte à supporter le froid qu'un chien qui vit en appartement. Les chiens vivant en ville dans des appartements trop chauffés ou les chiens récemment toilettés comme les caniches seront plus sensibles et éprouveront davantage de difficultés face aux rudesses hivernales.
    Dans ces différents cas, il est conseillé d'acheter à votre compagnon un manteau qui lui permettra de se promener sans risque cet hiver.

    de l'état d'embonpoint du chien : Un chien maigre est plus sensible au froid qu'un chien de poids normal. Ayant peu de réserves corporelles, il est moins apte à lutter contre l'hypothermie en cas d'exposition prolongée au froid. Par contre, les chiens obèses ne sont pas plus résistants au froid que les chiens de poids normal. Ils sont même souvent frileux.

    images-2-14.jpgde l'épaisseur de la fourrure : Les races nordiques ont un sous-poil plus dense que les races de climat tempéré. Les races à poils longs ont une meilleure protection que les races à poils ras. Il faut brosser régulièrement son chien afin de lui permettre une meilleure isolation. Il est conseillé de ne pas faire toiletter votre chien juste avant l'hiver. Il convient de moins laver le chien durant les mois d’hiver afin de laisser ses glandes sébacées sécréter le sébum, un liquide gras assurant une protection face au froid. 

    du type de froid Il faut savoir que le froid sec est plus facile à supporter que le froid humide. Par ailleurs, si un vent froid souffle, la déperdition de chaleur est plus importante et vous devez écourter votre promenade avec votre chien.

    En cas de doute sur la résistance au froid de votre chien, il est conseillé de consulter votre vétérinaire afin qu'il l'examine et lui fasse éventuellement un bilan de santé. Il pourra alors vous dire si vous devez prendre des précautions particulières l'hiver. Vous ne devez pas augmenter la ration alimentaire de votre animal sauf s'il passe beaucoup de temps à l'extérieur.

    Un chien qui vit dans une maison avec un jardin et qui sort souvent ou passe plusieurs heures par jour dehors, supportera mieux le froid qu'un chien qui vit en appartement.
    Les chiens vivant en ville dans des appartements très chauffés ou les chiens récemment toilettés seront plus sensibles aux basses températures.

    Pour qu'un chien se réchauffe, il convient de le faire jouet ou courrir. 

    telechargement-9.jpgUn cas particulier: le chien qui vit à l'extérieur : Si vous souhaitez laisser votre chien dehors tout l' hiver, il est bon qu'il y soit préparé, c'est-à-dire qu'il ait déjà l'habitude de vivre à l'extérieur. 
    En effet, les chiens vivant à l'extérieur en permanence ont un poil plus fourni que ceux qui vivent à l'intérieur et une meilleure résistance au froid. Si votre chien dort ou passe la journée dans votre jardin, vous devez lui fournir un abri bien isolé pour qu'il puisse se protéger du vent et de la pluie. Offrez-lui une grande niche que vous placerez à l'abri des intempéries (en particulier des vents dominants). Vous devez garnir l'intérieur avec des couvertures, des coussins ou de la paille afin de l'aider à lutter contre la déperdition de chaleur. Votre chien s'il passe la plupart de son temps à l'extérieur pendant l'hiver a des besoins énergétiques augmentés. Il a besoin de plus d'énergie car il doit lutter contre le froid. Vous devez augmenter sa ration de 10 à 20 % en fonction des conditions climatiques.

    Le chien et la neige : Les balades dans la neige sont très appréciées par les chiens qui sont souvent très excités par ce nouvel élément. Le chien se dépense beaucoup en courant partout et ne risque pas de se refroidirQuelques précautions sont néanmoins utiles. 


    telechargement-2-3.jpgLa neige et la peau Lors de contact avec la neige, votre animal est soumis au froid mais aussi à l'humidité au niveau des parties en contact avec la neige. Il faut donc veiller à l'essuyer lors des retours de promenades s'il est bien mouillé. Nous vous conseillons de surtout sécher les pattes, plus particulièrement les zones comprises entre les coussinets. Il est important d'ôter les petits paquets de glace qui se fixent sur les poils entre les coussinets. Vous éviterez ainsi à votre chien des gerçures, des gelures ou des blessures. Vous pouvez trouver chez votre vétérinaire un produit à base de cire (Pawax) que l'on applique sur les coussinets avant la promenade, afin de les protéger. Certaines régions à peau fine sont plus sensibles au froid et aux irritations par la neige, c'est le cas de la peau des testicules des mâles. Nous vous conseillons de vérifier qu'aucune lésion n'apparaît à cet endroit, vous pouvez également appliquer des pommades grasses pour les protéger. Le risque de gelures des extrémités des pattes, des oreilles, du bout de la queue et de la peau des testicules sont possibles si votre chien a une activité physique intense de longue durée dans la neige. Vous devez donc faire attention en examinant régulièrement les régions à risque. il faudra bien lui nettoyer ses pattes s’il marche dans la neige, la glace ou le sel de déneigement afin de lui épargner des engelures et des irritations.

    Veiller à ce qu'il se réchauffe bien après l'exercice, ne pas le laisser se coucher au froid.

    telechargement-3-1.jpgL'ingestion de neige Les chiens mangent souvent de la neige, mais il faut être vigilant car ceci peut provoquer des troubles digestifs. L'ingestion massive de neige peut provoquer une gastrite sévère (gastrite des neiges) et vous devez veillez à ce que votre chien en consomme de façon modérée. Votre chien peut aussi présenter des épisodes de diarrhées. 

    Le sel de déneigement Il provoque des irritations au niveau des pattes (zones entre les doigts et les coussinets ). 
    Le chien va se lécher beaucoup et aggraver les lésions. Nous vous conseillons de rincer les pattes de votre chien à l'eau claire quand il rentre de promenade, surtout lorsque le sel de déneigement vient d'être répandu.Si votre chien ingère du sel de déneigement, il risque une intoxication dont les principaux signes sont des vomissements, de la diarrhées et des spasmes abdominaux. Il également va boire beaucoup. Dans certaines ingestions massives, il va présenter des troubles nerveux sérieux.

    La réverbération solaire sur la neige : Si vous allez aux sports d'hiver avec votre chien, vous devez penser à la réverbération intense du soleil sur la neige. Vous portez des lunettes de soleil mais votre chien lui n'en porte pas. Il faut donc éviter de trop l'exposer à cette réverbération qui peut entraîner des problèmes oculaires. Si votre chien souffre de pathologie oculaire chronique comme une kérato-conjonctivite pigmentaire, il est conseillé de le signaler à votre vétérinaire que vous allez aux sports d'hiver. Il pourra vous conseiller sur les précautions à prendre.

    images-37.jpg

    Il faudra prêter une attention toute particulière pour les animaux à poils blancs, sur les zones cutanées à faible pigmentation (pavillon auriculaire, museau, intérieur des cuisses, abdomen), en cas de dépigmentation momentanée (hot spots ou irradiation par exemple) ou au niveau des zones de pelage peu denses : le soleil peut en effet s'avérer néfaste, en hiver comme en été. Pour éviter les érythèmes liés aux UVB, les carcinomes épidermoïdes et les phénomènes de photosensibilisations liés aux UVA et UVB, il est recommendé d'utiliser sur les animaux les plus sensibles du Dermoscent Sunfree, première crème solaire adaptée aux chiens, avec un indice de protection supérieur à 30. Vous pourrez ainsi profiter plus paisiblement de vos promenades les journées ensoleillées !

    L'activité sportive intense dans la neige : Si vous pensez pratiquer avec votre chien certaines sports d'hiver de manière intensive comme le ski de fond, les promenades en raquettes, il faudra habituer votre chien de manière progressive. Votre animal devra en effet être capable d'avoir une activité physique dans des conditions climatiques difficiles (froid, neige et altitude) Pour donner à votre chien la condition physique nécessaire, vous devez lui faire pratiquer des activités sportives intensives quelques mois avant votre séjour en montagne. Vous devrez également augmenter sa ration alimentaire de 20 à 30 % pour l'aider à lutter contre le au froid et à fournir un effort physique intense. 

  • Intoxications des chiens par les produits courants

    Intoxications par les produits courants

    index.jpgComme les humains, le chien vit dans un environnement où les substances chimiques toxiques sont de plus en plus présentes sous des formes parfois inattendues. Voici celles qui provoquent les plus grandes fréquences d'empoisonnements sur les chiens.

    L'antigel

    L'éthylène glycol contenu dans les produits antigels est très toxique et a la particularité d'être sucré, donc apprécié par les chiens qui se délectent en lapant les flaques d'antigel coulant des radiateurs. 
    Le glycol provoque une néphrite aigue très difficile à traiter, des troubles nerveux sont souvent associés à l'empoisonnement de 1 à 4 heures après
    ingestion, l'animal est en état d'ébriété, a des troubles respiratoires et se déshydrate. La mort peut survenir en 4 à 6 heures. S'il survit, des lésions rénales apparaissent et peuvent causer la mort en quelques jours voire quelques semaines.

    Il n'existe pas d'antidote connu et l'ingestion d'une grosse dose est systématiquement mortelle.

    Les médicaments

    imagesa.jpgLa majorité des médicaments humains peuvent provoquer des intoxications graves, surtout sur les petites races. 
    Les intoxications les plus connues sont provoquées par les somnifères, les anxiolytiques, les pilules amaigrissantes, les anti-inflammatoires comme l'ibuprofène ou le naproxène, qui peuvent causer des ulcères gastriques et intestinaux ou une insuffisance rénale, les antidépresseurs, qui peuvent provoquer des vomissements et des troubles nerveux allant d’une sédation très forte à des convulsions, il peut y avoir aussi des douleurs abdominales, léthargie, ataxie, stupeur et désordres rénaux

    En cas d'ingestion accidentelle, téléphoner au centre anti-poison pour connaître la toxicité du médicament pour le chien.

    Les drogues

    Il y a plusieurs cas dans la littérature (et même à notre clinique) d’animaux intoxiqués par des drogues telles la marijuana, le haschisch et autres drogues illégales. Malheureusement, lorsqu’une telle intoxication se produit, le propriétaire de l’animal ne dit pas réellement ce qui s’est passé, alors le vétérinaire cherche … et  recherche!!!

    Signes cliniques: ataxie, dépression, hypersensibilité, détresse respiratoire, hypersalivation, tremblements, dilatation pupillaire, coma et évidemment, la mort. Le vétérinaire tiendra compte de l’histoire du cas et fera des analyses d’urine dans le but de découvrir la toxine qui cause le problème.

    Le traitement se fera comme suit: faire vomir si l’ingestion est récente, donner du charbon activé et traiter pour les autres symptômes.

    Les raticides

    images6.jpgCes produits, (sous la forme de poudre ou de blé imprégné) sont à base d'anticoagulant, provoquant des micro hémorragies dans tout l'organisme. La symptomatologie est fruste, et le maître ne remarque pas de signes particuliers hormis une fatigue qui s'installe, parfois des saignements incoercibles sur des petites plaies, dans la bouche, les narines. Des petits hématomes sont visibles sur les muqueuses (pétéchies). Une anémie s'installe et entraîne la mort en 8 jours sans traitement. 
    Il existe un antidote, la vitamine K, qui doit être donnée par toutes les voies à de fortes doses pendant 15 jours minimum.

    Les anti-limaces

    Plutôt ingérés par les chats, ils peuvent être toxiques pour le chien qui en absorbe une grande quantité (ces produits ressemblent aux croquettes).

    Les engrais

    Ils sont très toxiques lorsqu'ils sont concentrés. Ils contiennent des organo-phosphorés provoquant des troubles nerveux associés à une insuffisance rénale aigue souvent mortelle.

    Les désherbants

    images2.jpg


    Les herbicides ne sont pas directement liés à l'empoisonnement de chiens, mais des taux plus élevés de cancer ont été découverts. L'ingrédient acide 2,4 - dichlorophénoxyacétique, utilisé dans de nombreux herbicides commerciaux, est liée à un lymphome malin chez le chien. Si vous traitez votre pelouse avec un herbicide contenant cet ingrédient, interdisez à votre animal cette zone de pelouse traitée pendant 24 heures. Note : Il est classifié comme un perturbateur endocrinien ou suspecté de l'être, selon les pays. La Suède, la Norvège et le Danemark l'ont interdit pour protéger la population de risques de cancer, de troubles du système reproductif et d'affaiblissement mental, et le Canada l'interdit dans les espaces verts publics. C'est un des contaminants de l'eau, des sols et de l'air et des pluies, qu'on retrouve aussi dans l'air intérieur, et adsorbé sur les poussières, sur les moquettes par exemple. C'était un constituant de l'agent orange, herbicide utilisé à large échelle durant la guerre du Vietnam.


    Les insecticides

    A base d'organo-chlorés, ils provoquent également des troubles nerveux graves.

    Préventions

    Comme nous l'avons vu, certains toxiques ne possèdent pas d'antidote. Il convient donc d'être très vigilant pour ces types de produit. 
    Ce qu'il faut faire:

    • Ranger les produits (entretien, jardinage, insecticides, raticides...) hors de la portée des chiens et être prudent lors de leur utilisation. 
    • Ne jamais se fier aux indications parfois inscrites sur des emballages comme " non toxique pour les chiens " ou " agréé par la S.P.A. " 
    • Eviter l'automédication du chien avec des médicaments humains. 
    • Eviter de laisser vos chiens se promener dans les cultures lors de périodes d'épandage d'insecticides ou d'engrais.
    • Nourrir le chien uniquement avec des aliments prévus pour lui.

    Quels sont les symptômes d'empoisonnement des chiens ?

    Le vomissement est souvent un symptôme d'empoisonnement des chiens. Cependant, il est important d'identifier d'autres symptômes liés à l'empoisonnement. Ces symptômes comprennent :


    • Irritation de la bouche
    • Une éruption cutanée
    • Léthargie
    • Diarrhée
    • Manque d'appétit
    • Bave
    • Chûtes
    • Hallucinations
    • Difficulté à respirer
    • Tremblements musculaires et / ou rigidité
    • Attaques
    • Insuffisance cardiaque
    • Blocage des reins et / ou une insuffisance hépatique
    • Coma
    • Mort

    Conduite à tenir en cas d'intoxication, ce qu'il faut faire :

    Emmener le chien rapidement chez votre vétérinaire, avec si possible la plante ou le produit ou son nom, et éventuellement le nom du principe actif si vous le connaissez.

    indexw.jpg

    Ce qu'il ne faut pas faire :

    • Ne pas traiter vous-même votre animal sans consulter un vétérinaire. 
    • Ne pas faire boire de lait : c'est un aliment très complet et riche en éléments divers, il est digéré en mettant en œuvre les différentes parties du tube digestif (estomac, intestin). C'est donc le meilleur moyen d'obtenir une intoxication plus sévère de l'animal. 
    • Ne pas donner de médicaments humains : certains médicaments totalement inoffensifs pour l'homme peuvent être très dangereux pour l'animal.

  • Intoxications par les plantes

    Intoxications par les plantes

    telechargement-2-2.jpgCertains chiens, et surtout les chiots, ont parfois tendance à ingérer n'importe quoi, et parfois des plantes pas toujours anodines pour leur santé.

    Voici une liste non exhaustive des plantes toxiques en les classant en trois groupes: Plantes indigestes - Plantes dangereuses - Plantes mortelles

    Cette classification étant toute relative en fonction de la quantité ingérée.

    Plantes indigestes 
    Ce sont les plantes qui peuvent déclencher des troubles digestifs : vomissements, diarrhée.

    Bouton d'or - Bégonia - Buis - Chèvrefeuille  - Clématite crocus - Euphorbe - Glaïeul - Glycine - Houx - Ipomée «à effets hallucinogènes» par les graines - Iris - Jacinthe - Jonquille - Narcisse - Perce neige - Philodendron - Rhododendron - Rhubarbe - tulipe - euphorbe - vigne vierge


    Plantes dangereuses 
    Ce sont les plantes qui peuvent provoquer des troubles nerveux, respiratoires, cardiaques.

    Arum vénéneux - Gui: baies - Hellébore - Hortensia - Lauriers - Lierre - Lupin  - Diffenbachia - Arum vénéneux - Poinsettia - Renoncule, 

    Plantes mortelles 
    Ces plantes sont capables de provoquer la mort par arrêt cardiaque, néphrite aigue, troubles nerveux, etc...

    Aconit napel - Ancolie - Colchique - Cigüe - If - Muguet - Pied d'alouette - Pois de senteur - Ricin aconite -  Ricin - Laurier rose- Taxus

    Les chiens qui mangent n'importe quoi sont particulièrement concernés par ces intoxications en automne et au printemps quand le temps est humide. Elles peuvent provoquer :

    Des troubles nerveux - Une salivation - Des troubles cardiaques - Des convulsions

    En cas d'ingestion d'une plante toxique, il convient de faire vomir le chien le plus rapidement possible (sirop d'Ipéca) ce qui limitera l'impact du toxique. Si vous n'y parvenez pas, il faut contacter très vite un vétérinaire qui procèdera à un lavage gastrique et traitera les symptômes s'ils sont déjà apparus. 
    Les symptômes de l'intoxication surviennent 30 minutes à 3 heures après l'ingestion. Souvent, le propriétaire ignore l'origine de l'intoxication et le vétérinaire instaure un traitement visant à soutenir les fonctions cardiaques, respiratoires, hépatiques, rénales, et à éliminer le plus rapidement possible les toxines. 
    Lorsque l'on possède des plantes d'appartement, il est toujours préférable d'en connaitre le type et la toxicité afin de gagner du temps dans les traitements en cas d'ingestion accidentelle. 
    Chez le chien, l'intoxication par les champignons est presque similaire à l'homme. Il convient alors de prendre les mêmes précautions.

    Causes et solutions

    Si votre chien mange de plantes, c'est qu'il a peut-être besoin de se purger. Cela signifie qu'il a de petits tracas digestifs, comme par exemple des vers.

    Le parasitisme digestif entraîne parfois un comportement de pica, c'est-à-dire l'ingestion de produits non alimentaires, comme des plantes. Votre chien peut être infesté par des vers digestifs (ascaris transmis par sa mère, tænias transmis par des puces).

    Il faut demander à votre vétérinaire un vermifuge polyvalent (efficace contre tous les vers) afin d'être sûr de se débarrasser de tous les vers parasites du tube digestif.

    Centres anti-poisons en France pour nos animaux :


    Centre National d’Information Toxicologique Vétérinaire en Région Rhône -Alpes (Rhône - 69)
    CNITV Lyon :
    BP 83
    69280 Marcy l’étoile
    Tél.: 04 78 87 10 40
    Fax: 04 78 87 80 12
    Heures d’ouverture 24h/24

    Centre National d’Information Toxicologique Vétérinaire en Région Pays de la Loire (Loire Atlantique - 44)
    CAPA Nantes :
    BP 40706
    44307 Nantes cedex 03
    Tél.: 02 40 68 77 40
    Fax: 02 40 68 77 42
    Heures d’ouverture 24h/24 et 7j/7

    Centre National d’Information Toxicologique Vétérinaire en région Région Midi-Pyrénées (Haute-Garonne - 31)
    CNITV Toulouse
    23 chemin des Capelles
    31076 Toulouse cedex
    Tél.: 05 61 19 39 40
    Fax: 05 61 19 32 40
    Heures d’ouverture du lundi au vendredi 9h à 17h

    Centre National d’Information Toxicologique Vétérinaire en Région Île-de-France (Val de Marne - 94)
    CNITV Alfort :
    7 avenue Général de Gaulle
    94700 Maisons-Alfort
    Tél.: 01 48 93 13 00
    Fax: 01 43 96 71 34
    Heures d’ouverture du lundi au vendredi 9h à 17h

  • Les intoxications par les aliments et les boissons

    Attention aux écarts alimentaires, voici tout ce qu'il faut proscrire !

    Le chocolat

    images-11-3.jpgIl arrive que nos compagnons se régalent de nos boîtes de chocolat ou bien des restes de la bûche de Noël maladroitement laissés à leur portée.
    La toxicité du chocolat est liée au fait qu'il contient une substance appelée théobromine qui est une substance voisine de la caféine. 

    100 à 150 mg de chocolat par kilo de chien suffisent à le tuer…sachant qu’un carré de chocolat pèse 5 grammes, il en faut très peu pour le faire mourir. Par exemple, pour un Caniche, pour un Bouledogue français ou un Beagle, deux tablettes de chocolat au lait ou 60 g de chocolat noir sont potentiellement mortels. Retenez que le chocolat de pâtisserie, en tablettes à cuire est le plus dangereux, à égalité avec le chocolat noir. Viennent ensuite le chocolat au lait puis le chocolat blanc.

    Type de chocolat Théobromine mg/g de chocolat
    Cacao en poudre                      5,3 à 26
    Noir                                              4,5 à 16
    Au lait                                      1,5 à 2,2
    Soluble                                          0,5
    Blanc                                        0,009


    Les signes de l'intoxication apparaissent environ au bout de 2 heures à une demi journée après l'ingestion.

    Symptômes: après 2 à 4 heures

    • Agitation -  Vomissements - Perte d'urine - Diarrhée - Tachycardie - Hyperthermie - Polypnée

    Quelques heures plus tard

    • Troubles du rythme cardiaque - Rigidité musculaire - Hyper réflexivité - Ataxie - Convulsions - Coma

    Il faut savoir qu'en cas d'intoxication aiguë, l'animal peut mourir en 6 à 24 heures. En cas d'intoxication chronique, la mort peut survenir au bout de quelques jours à cause des problèmes cardiaques.

    Si votre compagnon ingère une grande quantité de chocolat, il faut donc contacter rapidement un vétérinaire qui fera le nécessaire pour soigner votre animal. Il faut savoir par exemple que 100 grammes chocolat noir peut tuer un chien de 10 kg environ que 50g peut tuer un chien de 5 kg. Il faut donc prendre cette intoxication au sérieux et contacter votre vétérinaire au moindre doute pour ne pas gâcher le réveillon !

    Traitement : il n'y a pas d'antidote. En cas d'ingestion massive, il faut faire vomir le chien: injection d'apomorphine, ou sirop d'ipéca par voie orale. Ensuite du charbon activé est administré de manière répétitive. 
    L'intoxication doit être traitée par votre vétérinaire. Il faut indiquer au vétérinaire quel est le type de chocolat que l'animal a mangé et la quantité ingérée.

    Le sel

    telechargement-8.jpgCette intoxication peut se produire avec l'ingestion d'aliments tels que le saumon fumé, la truite fumée, le jambon cru, les cacahouètes, la charcuterie, etc… Les sels de déneigement peuvent également être avalés par nos petits compagnons. 

    Les symptômes qui suivent une ingestion massive de sel sont :

    des symptômes digestifs : vomissements, soif intense, diarrhée abondante, coliques.

    • des symptômes nerveux : hyperexcitation, convulsions, et même coma et mort subite.


    En cas d'ingestion de sel, il faut donner à boire à volonté à votre animal afin de le réhydrater car l'ingestion de sel entraîne une déshydratation. Vous pouvez faire cela dans un premier temps, mais il est préférable de contacter rapidement un vétérinaire afin de mettre en place un traitement approprié comme des perfusions et des diurétiques pour éliminer le sel.

    L'alcool

    Il arrive que nos petits animaux familiers tombent malencontreusement sur un saladier de punch ou de sangria laissé au sol et qu'ils en boivent le contenu ! 

    Les symptômes d'une intoxication à l'alcool sont très variés, on trouve le plus souvent des vomissements, des douleurs, une prostration, une perte d'appétit mais aussi plus rarement une jaunisse, une salivation excessive, des pertes d'équilibre, etc…

    Le traitement de choix est la mise en place de perfusions afin d'éliminer l'alcool.
    Si vous êtes confrontés à ce problème avec votre compagnon, il faut donc contacter rapidement un vétérinaire afin de soigner votre animal.

    Le café

    telechargement-2-1.jpg

     

    La toxicité du café est due à la présence de caféine qui a diverses actions sur de nombreux organes comme le cœur, le système nerveux et les reins. Les boissons contenant de la caféine tels que les sodas, le thé ou le café peuvent agir comme stimulants et accélérer le rythme cardiaque de l’animal. L’ingestion de caféine peut provoquer des crises, parfois fatales.

    Les principaux symptômes sont des vomissements mais aussi des symptômes nerveux comme une hyperexcitation et même des convulsions. On peut aussi avoir des troubles du rythme cardiaque et même un œdème pulmonaire (de l'eau s'accumule dans les poumons).
    Devant la gravité des symptômes, il faut se rendre au plus vite chez un vétérinaire. Celui-ci mettra en place un traitement visant à accélérer l'élimination de café et à diminuer son absorption.

    Les marrons et les châtaignes

    Les châtaignes cuites peuvent être à l'origine de ballonnements. Les marrons contiennent des tanins qui peuvent entraîner des diarrhées et des vomissements. Tous ces symptômes sont relativement bénins et rentrent rapidement en ordre avec un traitement symptomatique.
    Attention, ces aliments peuvent toutefois causer une occlusion intestinale en bloquant le transit digestif.

    L'ail, les oignons et les échalotes

    telechargement-1-3.jpgCette intoxication peut survenir toute l'année mais l'empressement qui accompagne les fêtes de fin d'année peuvent rendre les ménagères moins attentives et elles peuvent laisser traîner ou tomber des bulbes d'ail, d'oignons ou d'échalotes. Nos petits compagnons peuvent également jouer avec les bulbes et finir par les avaler.
    Ces aliments contiennent une substance qui entraîne la destruction des globules rouges et donc une anémie.
    Les premiers signes n'apparaissent qu'au bout d'un ou deux jours après l'ingestion des bulbes. Les premiers signes sont digestifs : il s'agit de vomissements et d'anorexie. Ensuite, les problèmes sanguins apparaissent, il y a donc de l'anémie (diminution du nombre de globules rouges), une respiration rapide et sifflante, des problèmes cardiaques, un abattement.
    Avec un traitement approprié, l'évolution est généralement favorable et les signes de l'intoxication disparaissent en 8 à 15 jours. Il faut donc vous rendre rapidement chez un vétérinaire car c'est une intoxication qui se soigne bien quand elle est traitée à temps.

    Le raisin

    Selon une récente étude, les raisins frais et secs seraient toxiques pour certains chiens. Les symtômes: leur ingestion, même en faible quantité, provoquerait des troubles gastro-intestinaux : vomissements, perte d'appétit, ainsi que des troubles rénaux pouvant être mortels. Le mécanisme de cette intoxication, qui ne semble concerner que l'espèce canine, reste inconnu. 
    L'intoxication par les raisins se traduit par l'apparition de vomissements dans les heures qui suivent l'ingestion. Ensuite le chien présente de l'anorexie, une douleur abdominale, ces symptômes pouvant durer plusieurs semaines. Une insuffisance rénale peut survenir, entraînant une réduction, voire un arrêt des mictions et parfois le décès du chien s'il n'est pas traité. Il est recommandé de faire vomir le chien ayant absorbé des raisins et d'instaurer un traitement pour l'insuffisance rénale si les symptômes apparaissent. Par sagesse, il faut proscrire les raisins frais ou secs de l'alimentation du chien.

    Les pommes de terre

    L´amidon contenue dans certains aliments, comme la Pomme de terre, est difficilement assimilable par le chien. Son ingestion produit des gaz suite à la fermentation dans l´estomac et provoque des diarrhée. Les intoxications des personnes ou des chiens par la pomme de terre crue sont rares mais possibles à cause de la présence dans les germes et la peau verte d'un alcaloïde toxique : la solanine, qui disparaît à la cuisson. Cela concerna aussi les oignons cuits, les pois chiches, les céréales mal cuites. Cuites, les pommes de terre sont d'excellents aliments nutritifs et digestes.

    pâte de levure (pâte à pain, à pizza, etc...)

    Quand de la pâte à pain est ingérée, la température corporelle de votre animal fait lever la pâte dans l’estomac. Pendant que la pâte lève, de l’alcool est produit. Symptômes: douleur abdominale, vomissements, désorientation, dépression. Un tout petit peu de pâte à pain peut déjà causer des problèmes car elle gonfle jusqu’à plusieurs fois sa taille. Le Pain peut être consommé s'il est rassis.

    Et aussi...

    images-35.jpgOn parle moins des risques liés à des aliments pour chiens ou à des aliments avariés, au contraire on entend même dire que les chiens peuvent consommer sans problème de la nourriture périmée ou moisie sans risque. C’est loin d’être le cas. La moisissure contient des toxines telles que des mycotoxines ou la pénicilline. Ingérées par le chien, elles provoquent des troubles neurologiques graves qui doivent être traités en urgence. Il ne s’agit donc pas de distribuer à son chien les aliments périmés qui occupent le fond de votre frigo pour éviter le gaspillage.

    Lécher les sauces et les graisses cuites, sont comme les bonbons, des aliments que l´on ne trouvent pas dans la nature et dont le chien n´a absolument pas besoin. Ces aliments favorisent le diabète et l´obésité.

    Les autres nourritures toxiques

    • Avocat (il contient un élément toxique appelé persine qui peut causer des dommages au cœur, aux poumons ou à d’autres tissus chez la plupart des animaux) - Tomates: le plant est toxique - Abricot - Cerise - Pêche - Prune - Aliments pour bébé (vérifiez qu’il ne contienne pas de poudre d’oignon) - Blancs d'oeuf (il contient de l´avidine, qui détruit la biotine, vitamine B8, utile au métabolisme des protéines et des graisses) - Champignons - Choux - Navet - Noix - Produits laitiers - Tout les fruits ayant de petits pépins - Noix de Muscade (elle est hallucinogène quand elle est ingérée en grandes quantités) - Eviter le lait (car il n´apporte rien de concret, sinon des diarrhées) - Bonbons et les bonbons sans sucre (qui contiennent du xylitol qui peut causer des dommages au foie et même la mort chez certains chiens)

    Les aliments indirectement mortels pour le chien  

     
    Vecteurs de maladie: L'ingestion de porc cru peut transmettre le virus de la maladie d'Aujesky (pseudo rage), mortelle chez le chien après apparition de troubles nerveux rappelant ceux de la rage
     
    Dangereux par leurs structures: Tous les noyaus peuvent provoquer des occlusions intestinales ou les pépins qui contiennent du glycoside cyanogénique qui peut causer un empoisonnement - Les noix peuvent provoquer des occlusions intestinales -   Les os, surtout de lapin, peuvent provoquer facilement des perforations intestinales.

    Être attentif aux symptômes

    images-4-10.jpg

    Lorsque l’on pense aux intoxications alimentaires, on s’attend principalement à des manifestations de troubles digestifs tels que des vomissements, diarrhées ou salivation excessive. Mais les symptômes peuvent être neurologiques. Après l’ingestion de mycotoxines, par exemple, le chien peut présenter des problèmes de coordination et de motricité.

    Le Xylitol contenu dans les bonbons atteint le foie du chien, parfois de façon mortelle. Lorsque le foie souffre, on voit apparaître des troubles digestifs mais également un jaunissement des muqueuses.

     

    En cas d’intoxication prenez contact rapidement avec votre vétérinaire pour savoir quelle conduite tenir. Rassurez votre chien et notez les symptômes et leur chronologie d’apparition afin de pouvoir donner au vétérinaire le maximum d’information. Si votre chien a vomi, tâcher d’en prélever un peu pour une éventuelle recherche de toxines.

    Os et viandes : méfiance

    images-36.jpg

     

    La viande en elle-même n’est bien sûr pas mauvaise pour les chiens mais, comme avec le poisson, il faut faire attention à la donner cuite.  Viandes et poissons crus pouvant en effet contenir des parasites très dangereux pour l’organisme.

    Les os cuits peuvent être très dangereux pour votre animal. Les os deviennent cassants une fois qu’ils sont cuits ce qui forme des esquilles lorsqu’ils se cassent. Les esquilles ont des bords tranchants et peuvent rester coincés dans les dents, causer un étouffement ou une perforation des parois stomacale et intestinale. Symptômes de l’étouffement : gencives pâles ou bleues, halètement, le chien se touche la tête avec les pattes, respiration lente, inconscience, pupilles dilatées.

    Les os crus ne sont pas dangereux et aident à garder les dents propres. Les os sont très riches en calcium et trop d’os peuvent provoquer constipation sévère.

    Voilà! soyez vigilant. Les chiens ne sont pas comme les humains. Il faut les respecter en leur donnant une alimentation appropriée 

    Vous trouverez d'autres articles sur l'alimentation dans le blog santé & pratique

  • Le dernier refuge des animaux

    A Asnières (France) est installé le plus grand et plus ancien cimetière d’animaux d’Europe. Visite d’un lieu insolite et émouvant .

    telechargement-7.jpgEn contemplant le parvis du Cimetière des chiens d’Asnières-sur-Seine (France), les visiteurs sont surpris. Le lieu est vaste, très vaste: 9800 m2, uniquement dédiés aux sépultures des animaux. Inauguré en 1899, à une époque où il n’était pas courant d’avoir des animaux de compagnie.
    Marguerite Durand, une féministe, comédienne et journaliste très connue à l’époque, a décidé de créer un cimetière animalier avec le publiciste Georges Harmois, c’était avant tout pour des questions d’hygiène. Il n’existait alors, à Paris, aucun moyen pratique pour se débarrasser d’un animal mort. Beaucoup les jetaient dans la Seine ou dans les fossés de fortifications de la ville, ce qui provoquait des odeurs pestilentielles… 
    Marguerite Durand est connue pour adorer les animaux, avoir de la suite dans les idées et être très originale, comme en témoigne la présence à ses côtés de sa lionne, baptisée « Tigre ». Sous l’impulsion de cette femme dynamique, le cimetière est créé à Asnières, sur l’Ile des Ravageurs nichée entre deux bras de la Seine. En 1923, vingt-cinq ans après la création du lieu, 18000 personnes y ont déjà fait enfouir leurs animaux. A la grande satisfaction de tous, Paris retrouve sa salubrité…

    Site classé

    images-1-18.jpg

    Aujourd’hui, le bras mort du fleuve a été comblé depuis 1975. Le site n’est plus insulaire, mais les animaux reposent toujours au bord de l’eau. Depuis 1989, il appartient à la ville d’Asnières sans laquelle le cimetière aurait définitivement fermé ses portes. Comme l’explique le maire-adjoint, Philippe Babé: « La société qui le gérait a fait faillite et le cimetière a été fermé. La municipalité a demandé l’inscription du lieu à l’inventaire des monuments naturels et des sites de caractère artistique, historique, scientifique légendaire ou pittoresque du département des Hauts de Seine, pour le sauver. Puis elle l’a racheté et, depuis 1989, est responsable de sa gesstion. »
    Très peu d’Asniérois font enterrer leurs animaux ici, estime Philippe Babé. Mais les utilisateurs du cimetière viennent de toute la France pour offrir à leurs compagnons un lieu de dernier repos. Il faut dire que les tarifs ne sont pas bon marché. Ils varient en fonction de la taille de la tombe et de la durée de la concession, pouvant aller de 116 euros pour un an renouvelable jusqu’à 3902 euros pour 20 ans renouvelables.


    images-2-13.jpg

    Stars du cimetière

    On estime qu’il accueille actuellement près de 100.000 sépultures d’animaux familiers. La majorité est occupée par des chiens, mais on y trouve aussi des chats, des oiseaux, des chevaux, des poissons, des lapins, des hamsters, un singe, un mouton et même une poule. Il y repose des hôtes célèbres. Au détour des allées, les visiteurs, armés d’un plan, peuvent découvrir les tombes de Rintintin, le fameux berger allemand qui fit les belles heures des séries télévisées des années cinquante, de « Mémère  » la mascotte des chasseurs à pied durant la guerre de 1914-18, de chiens policiers dont certains sont morts en service, ou des animaux de compagnie de Sacha Guitry, Courteline, Camille Saint-Saëns et bien d’autres. Les pierres tombales, modestes, naïves ou somptueuses, ont beau être parfois d’un goût douteux, elles témoignent toutes de l’attachement profond des propriétaires à leurs compagnons à quatre pattes.

    Un Suisse à l’honneur

    images-33.jpgCurieusement, le véritable héros des lieux est suisse. Il s’agit de Barry, le premier et mythique St-Bernard des religieux de l’Hospice du Grand St Bernard. C’est à ce chien sauveteur qu’a été dédiée la nécropole. Un cénotaphe lui a été élevé à l’entrée du cimetière, relatant ses exploits. Mais, par définition, le monument ne contient pas les restes de Barry Ier.
    La tombe la plus émouvante ne ressemble pas à l’imposante fausse sépulture. Sur une simple plaque de pierre, on y lit qu’il s’agit du quarante millième animal inhumé le 15 mai 1958: un chien errant, venu mourir aux portes du cimetière qui l’a accueilli gracieusement.
    Au milieu des allées, des chats bien vivants se promènent ou se dorent au soleil. Le site est leur domaine. Ils y vivent et occupent la « maison des chats », entretenus par une association locale. Discrets gardiens du sommeil de leurs congénères, ils observent d’un œil énigmatique les propriétaires qui, régulièrement, viennent se recueillir sur les tombes de ceux qui furent leurs compagnons de route.

    Insolite

    Si vous souhaitez rendre hommage à votre animal décédé sans pour autant lui offrir une sépulture, vous pouvez lui dédier un message sur Internet, sur le Cimetière virtuel animalier. Vous pouvez même y déposer des fleurs qui, comme les vraies, se fânent au bout de quelques jours. Une manière gratuite de faire son deuil…     http://www.lecimetiere-animalier.net/index.php

    source: ecriplume.unblog

  • Vermifuge

    Le vermifuge

    La vermifugation est une mesure de prévention importante contre l'apparition de parasites internes comme les vers ronds et les vers plats.

    telechargement-1-2.jpgLes vers qui contaminent un animal sont rarement visibles à l'oeil nu, seul un examen microscopique des excréments permet de déterminer la présence éventuelle de larves ou d'oeufs qui sont plus facilement évacués dans la matière fécale.

    Les chiens sont très facilement la proie de parasites internes et externes.

    Parmi les maladies dont ils peuvent être victimes, les affections parasitaires internes sont sans conteste les plus dangereuses en raison de leur fréquence et des complications qu’elles peuvent entraîner.

    Petits ou grands, chiens de plein air ou d’appartement, chiens vivant à la campagne ou à la ville, aucun n’y échappe : ils doivent être vermifugés !

    Les ascaris sont présents dès la naissance

    La contamination initiale a lieu via le placenta ou le lait maternel. Les larves d’ascaris migrent ensuite dans l’organisme du chiot et finissent par se localiser dans l’intestin où elles atteignent le stade adulte et commencent à pondre des œufs qui sont rejetés avec les selles. Au cours de leur migration, les larves d’ascaris passent par l’appareil respiratoire. Une forte infestation par des larves d’ascaris peut expliquer une toux chez des très jeunes chiots.

    • Les ascaris, vers ronds de 10 cm environ de long, contaminent essentiellement les chiots et les chatons. 

                     - Ils provoquent des diarrhées, des ballonnements, des retards de croissance, et une baisse de l’immunité.

    • Les ankylostomes sont des vers dangereux mais plus rares. 

                      - Ils provoquent fièvre et problèmes digestifs ( diarrhées avec parfois présence de sang)

    • Les Trichures sont les vers les plus fréquent chez le chien adulte. Les trichures adultes s’enkystent dans le gros intestin. Les oeufs peuvent résister à l’extérieur plusieurs années.

    telechargement-6.jpg

    verssg.jpg

    Un seul traitement ne peut pas débarrasser le chiot de tous les ascaris car la plupart des vermifuges utilisables chez le chiot sont actifs contre les vers adultes mais pas contre les larves. Plusieurs administrations sont donc nécessaires pour éliminer les ascaris au fur et à mesure que ces derniers finissent leur développement. Des vermifugations régulières limitent également le risque de contamination de l’environnement par les œufs du parasite.

    Traitement

    La vermifugation d’un chien est donc un acte très important. Elle commence très tôt chez l’éleveur.

    • La première prise de vermifuge se fait à partir du  15 ème jours après la naissance jusqu'à 2 mois : toutes les 2 semaines (chez l'éleveur)
    • Chez le maître, le chiot est ensuite vermifugé à 2 mois, puis une fois par mois jusqu’à 8 mois, puis tous les 6 mois. 

    journal-automne-2004-10.jpg

    Le rythme d’administration dépend de l’infestation du milieu et du mode de vie du chiot. S’il est amené à vivre au milieu de chiens adultes (mise en pension), il est fortement conseillé de le vermifuger avant l’entrée dans les nouveaux locaux.

    Une forte infestation parasitaire est susceptible d’affaiblir les défenses immunitaires du chiot : il est donc important de le vermifuger quelques jours avant les primo-vaccinations (autour de 8 semaines) et les premiers rappels (vers 12 semaines).

    • La femelle gestante sera vermifugée dix jours avant et dix jours après la mise bas. Il faut aussi la vermifuger une semaine avant la saillie.

    Il faut savoir qu’un traitement contre les vers a un effet ponctuel uniquement, il va tuer les vers, les larves et les oeufs, mais il faudra régulièrement recommencer l'opération. Le vermifuge ne prévient pas une autre infestation (ce n’est pas un vaccin).

    • Chiens nouvellement adoptés: à l’acquisition puis 2 semaines plus tard 

    Comment vermifuger son chienimages-11-1.jpg

    Les vermifuges se présentent sous différentes formes. 

    • Que ce soit un comprimé à faire prendre en une prise, 
    • ou une pâte à donner trois jours de suite

    Seul votre vétérinaire peut prescrire un traitement adapté à votre chien. 

    Lisez bien le mode d’emploi avant l’utilisation : même si la sécurité d’emploi est généralement importante, la dose est à adapter au poids du chiot. 

    Il est conseillé d'alterner les marques de vermifuge pour varier les principes actifs et éviter un phénomène d'accoutumance de la part des vers à traiter. 
    Quelque soit la forme prescrite, les vermifuges sont la plupart du temps appétants pour le chien qui prendra volontiers son traitement.

    Transmission à l’homme

    images-1-17.jpgSi votre chien n’est pas vermifugé, il peut transmettre des vers plats ou ronds.

    Tous ne sont pas gênants pour l’homme, mais certains peuvent provoquer des maladies parfois très graves (appelées zoonoses), même si cela reste heureusement peu fréquent.

    Vers ronds : Possible par les ascaris ( enfants jouant dans les bacs à sable)
    Symptômes : fièvres, fatigue, troubles de la croissance
    Symptômes plus rares : larves migrantes qui s’enkystes dans l’oeil voire le cerveau.

    Vers plats : Le ténia peut provoquer des zoonoses. L’homme se contamine par ingestion des oeufs rejetés par le chien dans l’environnement , ce qui entraîne la maladie du kyste hydatique (enkystement des larves au sein de vésicules, le plus souvent dans le foie ou les poumons)

    Vous pouvez-vous vermifugez une fois par an en même temps que votre animal. Demandez conseil à votre médecin

  • Système immunitaire : chats et chiens au secours des nourrissons ?

    Système immunitaire : chats et chiens au secours des nourrissons ?

    Publiant leur étude dans la revue américaine Pediatrics, des chercheurs finlandais suggèrent une corrélation entre la présence d’un chien ou d’un chat au domicile familial et une meilleure résistance des bébés aux affections respiratoires et de l’oreille.

    26637-352105568219057-1986761664-n.jpgSuccédant à plusieurs études du même type et aux résultats d’ailleurs contradictoires, menées sur des enfants plus âgés, celle menée récemment par  les chercheurs de l'Hôpital universitaire de Kuopio (Finlande), portant sur des bébés de moins d’un an, semble montrer que les nourrissons vivant en contact avec un chat ou – surtout – un chien, sont moins sujets aux maladies de l’oreille et aux affections respiratoires.

    Les scientifiques ont épluché les données consignées quotidiennement par les parents de 397 enfants finlandais durant le début de la vie de ces bébés (de la 9e à la 52e semaine), concernant l’état de santé de ces derniers. Il en ressort que les nourrissons en contact avec un animal familier à fourrure ont 30 % de moins de symptômes tels que toux, sifflements, rhinite ou fièvre, que les autres, et environ 50 % de moins d’infections de l'oreille.

    Le phénomène est le plus évident dans les familles où un chien côtoie l’enfant jusqu’à 6 heures par jour. "Nous présentons les premières preuves que la possession d'un chien peut être protectrice contre les infections de l'appareil respiratoire pendant la première année de vie. Nous faisons l'hypothèse que les contacts animaux pourraient aider à faire mûrir le système immunitaire", concluent les auteurs.


    Publié le 10 juillet 2012 par Philippe Meignan

  • Contre l’asthme chez l’enfant, prenez un chien

    Contre l’asthme chez l’enfant, prenez un chien


    photo-1.jpgLe chien est plus qu’un ami fidèle: il peut prévenir l’asthme de l’enfant.

    Selon une étude présentée au 112e congrès de la American Society for Microbiology à San Francisco, les micro-organismes qui habitent sur le chien renforcent le système immunitaire des enfants et les protègent contre le virus respiratoire syncytial, dont un des symptômes est l’asthme

    «Dans cette étude, on a trouvé que, quand on expose des souris à de la poussière qui vient de maisons dans lesquelles vivent des chiens, elles sont protégées contre le virus respiratoire syncytial (VRS)», explique Dr Kei Fujimura, une biologiste moléculaire à l’université de Californie-San Francisco. Elle ajoute:

    «Ces résultats sont la première étape vers une thérapie qui protège les enfants contre le VRS et donc diminue l’occurrence de l’asthme à long terme.»

    Comme le souligne Discovery News, de précédentes études avaient montré qu’il y avait des différences entre la poussière d’une maison avec ou sans chien et aussi que les enfants qui avaient un chien étaient moins sujets à l’asthme.

    Les biologistes ont voulu savoir s’il y avait un lien. Pour cela, ils ont mis la poussière dans une solution et l’ont donnée à manger à des souris. Après huit jours, ils ont inoculé le virus VRS aux souris. Celles qui avaient ingéré la poussière n’ont pas développé les symptômes du VRS.

    Pour Kei Fujimura, ces résultats confirment l’hypothèse selon laquelle être en contact avec des animaux pendant l’enfance stimule le système immunitaire pour défier le développement de l’asthme et d’autres allergies. 

    Pour le professeur Suresh Mahalingam, virologiste à l’université Griffith à Brisbane, cette recherche est très importante parce que le VRS touche 90% des enfants (tous ne développent pas d’asthme).

    Comme le souligne ABC News, il n’y a pas que pour combattre l’asthme que le chien est bon pour notre santé: il nous protège contre les maladies cardiovasculaires, contre l’anxiété, contre la solitude (et il nous rend plus sociable), il nous aide dans la convalescence, nous pousse à être plus actif et apparemment nous fait moins aller chez le médecin, selon une étude australienne qui a montré que les propriétaires de chiens et de chats consultaient moins.

  • Les chiens imitent la gestuelle de leur maître

    images-29.jpgSelon une enquête publiée dans Proceedings of the Royal Society B, les chiens imiteraient automatiquement leurs maîtres, même si cela ne leur profite pas.

    Cités par Discovery News, Friederike Range et ses collègues, des biologistes cognitifs originaires de l'Université de Vienne, en sont convaincus: «comme les humains, les chiens sont sujets à l'imitation automatique; ils ne peuvent inhiber cette tendance à imiter les mouvements de tête ou de patte.»

    L'équipe autrichienne a mené une batterie de tests sur dix chiens adultes de races différentes et leurs maîtres. Parmi ces tests, un exemple parlant. Pour recevoir une récompense comestible, la moitié des chiens devait ouvrir une porte coulissante de la même manière que leurs maîtres, qui pouvaient choisir de l'ouvrir de la main ou de la tête; pour recevoir la même récompense, les cinq autres chiens devaient ne pas imiter leurs maîtres. Au final, le résultat est troublant: tous les chiens ont imité leurs maîtres, au détriment de leur gourmandise...

    Les humains seraient également concernés par cette tendance au mimétisme. «Les chercheurs savent que les êtres humains préfèrent le comportement de ceux qui imitent subtilement leurs faits et gestes» assure Duane Alexander, le directeur du Eunice Kennedy Shriver National Institute of Child and Human Development. D'autres espèces seraient ressemblance.jpgégalement concernées, notamment les primates et certains oiseaux.

    Mais la relation entre l'homme et le chien resterait particulière, selon l'équipe du Pr Range:

    «Le chien est un animal particulier, autant par l'évolution de sa domestication que par l'intensification de son perfectionnement au contact des humains. Ces deux facteurs jouent sur la tendance du chien à participer aux activités humaines. Mais nos expériences ont montré que c'était le dernier facteur -le perfectionnement au contact des humains- qui influait le plus sur la tendance des chiens à copier leurs maîtres.»

    D'après Maxi Sciences, l'empathie pourrait aller plus loin: une étude aurait prouvé que certains chiens modulent leurs aboiements selon l'accent régional de leur maître.

  • Un podomètre pour votre chien

    On connaissait ce « gadget » pour les humains. Le podomètre permet de compter notamment les distances parcourues, le nombre de pas... Un appareil élaboré spécialement pour les chiens vient d’être présenté dans un grand salon dédié à la technologie dans la banlieue de Tokyo.

    Un podomètre pour chien, est-ce vraiment utile ? La société Fujitsu, qui a présenté au Ceatec (salon technologique qui se tient dans la banlieue de Tokyo) le prototype d’un modèle dont la commercialisation doit débuter prochainement, l’assure. Il coûtera une centaine d’euros.

    santevet-un-podometre-pour-chien-lance-au-japon-fujitsu-s.jpgAvec ce podomètre, il sera donc possible d’enregistrer le nombre de pas effectué par le chien lors de chaque sortie, de suivre l’évolution de ses promenades, de rappeler au maître le cas échéant que son compagnon n’a pas assez marché dans la journée, etc. 

    L’appareil dont l’algorithme a spécialement été développé pour le chien (celui destiné aux humains ne peut pas calculer la marche d’un animal), est doté d’une interface en ligne, qui serait selon le constructeur d’un précieux apport pour les chiens qui demandent un suivi vétérinaire. 

    Le « Wandant » se compose d’un capteur d’accélération qui estime les nombres de pas en marche et en course, mais aussi d’un thermomètre, d’un hygromètre, d’un micro-ordinateur et d’une petite pile. Le dispositif pèse 20 g et s’accroche sur le collier du chien.

    Il compte le nombre de pas et enregistre la météo, pour que vous soyez alertés si votre amour a pu prendre froid. Le propriétaire peut visualiser les données sur les deux dernières semaines via un smartphone ou sur un site Web, avec une communication via une puce NFID FeliCa, très courante au Japon.

    Le produit sera accompagné de services internet : stockage des données « dans le nuage », annuaires de prestataires, L’interface sera accessible aux professionnels de la santé animale dans le cadre d’une consultation. Il sera possible d’entrer différents paramètres : taille et poids du chien, etc. pour l'adapter à des animaux de gabarits différents.  Manifestement, les toutous sont le prochaine cible des programmes de prévention santé.

    Il est vrai que le budget des familles pour le bien-être de leurs compagnons à quatre pattes est imposant et que les maîtres transis d’amour sont bien capables de dépenser 100 € pour surveiller le style de vie de Médor. Cela correspond juste à un petit tour chez le toiletteur canin.

    Pas de date de sortie encore annoncée en France pour l'heure. Attention, il n’est pas prévu que ce type de podomètre pour chien qui fera son entrée sur le marché au Japon cet automne, soit remboursé par l’assurance santé animale ! 

  • Quel type d'alimentation choisir pour votre chien ?

    Quel type d'alimentation choisir pour votre chien ?

    Vous souhaitez donner à votre chien l'alimentation la plus adaptée afin de lui assurer une bonne santé. Mais vous entendez de nombreux avis différents, et vous ne savez pas quoi choisir : alimentation préparée maison ou industrielle, sèche ou humide, de quelle qualité ?

    images-24.jpgLes différents types d'alimentation

    Il existe plusieurs possibilités pour nourrir votre compagnon. Concrètement, on classe les types d'aliments en trois catégories :

    • Les croquettes : l'aliment industriel sec, le plus utilisé actuellement.
    • Les pâtées ou boulettes en boites : l'aliment industriel humide, également très répandu.
    • La « ration ménagère » : une alimentation cuisinée tous les jours à la maison.
    • Le "BARF" qui consiste à nourrir le chien de viandes et os crues, sans céréales. Déconseillé car il est ainsi très difficile de couvrir les besoins nutritionnels du chien : excès de minéraux, carences en oligo-éléments, vitamines et acides gras...

    Dans le cas d'une alimentation industrielle toute prête, comme les boîtes ou croquettes, il existe plusieurs niveaux de qualité :

    • Les aliments de très bonne qualité, dits « santé » ou « premium » qui seront adaptés à chaque chien en fonction de sa race, de son âge, de son niveau d'activité. Vous trouvez ces aliments chez votre vétérinaire ou bien dans les circuits spécialisés ou dans les animaleries.
    • Les aliments standards, que vous trouverez en supermarché ou grande distribution.

    Alimentation ménagère ou alimentation industrielle ?

    Alimentation ménagère (c'est à dire faite maison)

    71347109.jpgL'alimentation ménagère est intéressante si elle est préparée de façon équilibrée voir: Les règles pour une alimentation équilibrée

    . Son principal avantage est l'utilisation d'ingrédients frais. Elle doit être composée de viandes, de céréales, de légumes verts auxquels s'ajoutent de l'huile (isio 4), de la levure de bière et un complément de vitamines et de minéraux (spiruline par exemple).

    Le principal inconvénient est la difficulté à préparer un repas sain et équilibré, et cela tous les jours. Cela demande des connaissances en nutrition canine et en diététique assez poussées. Il faut parfaitement connaître le détail des besoins de votre chien, qui varient selon sa race, son âge, son niveau d'activité puis peser chaque ingrédient.

    L'alimentation ménagère engendre donc des contraintes importantes, tout d'abord en terme de coût car une ration équilibrée comporte des ingrédients chers (viande fraîche, légumes). Ensuite, il faut compter le temps de préparation de la ration, dont la durée de conservation est courte (2 ou 3 jours au réfrigérateur). Le chien aura tendance à trier et à ne manger que ce qu'il préfère ce qui peut accentuer un déséquilibre alimentaire.

    En ce qui concerne le mélange croquettes/boîtes ou croquettes/restes de table, la composition exacte de la gamelle ne pouvant pas être définie, ce type d'alimentation est considéré comme une ration ménagère et est à coup sûr peu équilibrée !

    Recommandation du vétérinaire : Attention à la ration « à l'ancienne », c'est à dire une soupe à base de riz, de morceaux de viande pour animaux (très grasse) et de restes de tables ! Ce type d'alimentation est très déséquilibré et entraîne des carences importantes, néfaste pour la santé de l'animal. 

    Alimentation industrielle

    images-3-9.jpgL'alimentation industrielle pour chien est rapide à préparer et surtout elle est toujours équilibrée. Si vous prenez un aliment « standard », votre chien recevra des nutriments (protéines, glucides et lipides) en quantité suffisante, mais sans garantie sur l'origine et la qualité de ces nutriments. Les aliments premium sont, eux, fabriqués à partir d'ingrédients de qualité supérieure ayant un niveau nutritionnel et une digestibilité plus élevés. Les aliments industriels sont élaborés par des spécialistes de la nutrition canine. Ces aliments contiennent tous les nutriments en proportions optimales, il n'est donc pas nécessaire d'y ajouter des vitamines, des minéraux ou tout autre ingrédient ou complément.

    Recommandation du vétérinaire : Il est conseillé de donner à votre chien un aliment industriel sous forme de croquettes dès son plus jeune âge. L'alimentation industrielle étant complète, il ne faut pas varier les repas en ajoutant des restes de tables ou des repas fait maison. Pour lui faire plaisir de temps en temps, pensez aux friandises pour chiens (biscuits, os à ronger) qui seront données en-dehors des repas, en tant que récompense. 

    Le choix du niveau de qualité

    Les aliments industriels existent en deux niveaux de qualité (« standard » ou « premium ») et sous deux formes, aliment sec (croquettes) ou aliment humide (boîtes).

    Aliments « standard »

    images-3-10.jpgCe sont les aliments disponibles en grandes surfaces. On commence maintenant à trouver des aliments pour chiots, pour chiens seniors, mais dans l'ensemble, ces aliments sont peu segmentés en fonction des besoins de chaque chien.

    La différence de prix constatée entre les différentes gammes s'explique par la différence de qualité des ingrédients qui composent chaque type d'aliment. La qualité et l'origine des viandes utilisées sont bien différentes, les aliments standards sont généralement beaucoup plus gras, c'est pourquoi les chiens les trouvent parfois plus appétents. Ils sont aussi beaucoup moins digestibles, la quantité à consommer pour une même valeur nutritionnelle est plus importante avec un aliment standard qu'avec un aliment premium.

    Leur principal avantage est d'être moins cher. Mais attention, car il ne faut pas comparer le prix du sac de croquettes mais le coût journalier. Car un sac de croquettes premium dure plus longtemps qu'un sac de croquettes standard dont il faut donner des quantités plus importantes au chien. La différence de qualité se constate immédiatement sur les selles de l'animal et notamment sur les chiots qui ont tendance à avoir de la diarrhée, cela est très rare avec un aliment premium.

    Aliments « premium »

    images-1-11.jpgCe sont les aliments de « santé » que vous trouverez en circuits spécialisés (animaleries, jardineries, vétérinaires) qui sont d'une qualité supérieure et surtout qui sont segmentés en fonction des tailles de races, des âges ou de besoins physiologiques particuliers. En fonction des besoins de votre chien, il existe un aliment qui lui est adapté. Vous pouvez trouver des aliments pour chiot, jeune chien, chien adulte avec une activité normale, une activité augmentée ou réduite, de petite, moyenne ou grande race, ainsi que pour les chiens âgés ou encore les chiens ayant tendance à l'embonpoint.

    Les aliments de « santé » sont parfaitement équilibrés et de très bonne qualité. Ils sont :

    • Complets : protéines, lipides, glucides, fibres, minéraux, oligo-éléments.
    • Équilibrés : pour un chiot en pleine croissance les taux de protéines et de graisses doivent être plus élevés que pour un adulte, de même, le calcium et le phosphore nécessaires à l'édification du squelette doivent être présents, mais sans excès pour éviter les troubles de la croissance.
    • Digestibles : plus un aliment est de bonne qualité, plus il est digestible, moins les quantités à ingérer seront importantes pour une même valeur nutritionnelle et moins il y a de résidus donc de selles.

    Un chiot mange de grandes quantités d'aliment par rapport à son poids, avec un aliment de meilleur qualité et plus digestible, il prendra moins l'habitude de se « gaver ».
    Sur les chiens adultes, on constate très vite la différence sur les selles de l'animal. Elles sont moins fréquentes, plus moulées, leur taille et leur odeur sont bien moindre avec un aliment premium.

    Boîtes ou croquettes, que choisir ?

    Le chiot prend très rapidement des habitudes alimentaires et refuse souvent par la suite de changer le type de son alimentation. Il faut donc dès le début faire le bon choix.

    Pâtée en boîte

    images-4-8.jpgLa pâtée est très appétente, c'est une véritable friandise, le chiot la mange donc plus facilement. En revanche, elle a un certain nombre d'inconvénients.

    • La pâtée est souvent trop grasse, elle est plus difficile à digérer et s'abîme rapidement à l'air, elle « tourne » notamment en été. Il faut savoir que la pâtée contient 70 à 80% d'eau, pour une même valeur nutritionnelle, le chiot doit donc en ingérer une quantité bien supérieure qu'avec des croquettes. Ce qui entraîne la mauvaise habitude de se « goinfrer », une digestion plus difficile, des flatulences et souvent des selles plus molles, plus importantes et odorantes.
    • La pâtée a aussi l'inconvénient de favoriser l'apparition du tartre sur les dents. Alors que les croquettes le limitent grâce à une action naturelle et mécanique de frottement sur les dents lors de la mastication.
    • Enfin, l'alimentation en boîtes revient bien plus cher qu'une alimentation sous forme de croquettes.

    Croquettes

    alimentation-pour-chien.jpgLes croquettes offrent de nombreux avantages :

    • Elles sont plus hygiéniques, elles ne tournent pas et sentent moins fort
    • Plus digestibles, elles limitent les risques de diarrhée, les flatulences et donnent des selles plus « gérables »
    • Elles sont moins couteuses
    • Meilleures pour la santé bucco-dentaire de votre chien, la mastication des croquettes permet un massage des dents et des gencives. A long terme, le dépôt du tartre sur les dents est moins important que sur un chien qui ne mange que des pâtées.
    • Il est impératif de laisser une gamelle d'eau avec les croquettes

    Recommandation du vétérinaire : L'alimentation est un facteur déterminant sur la santé de votre chien. Nous vous conseillons donc fortement de lui donner une alimentation sous forme de croquettes, de qualité premium et adaptée à ses besoins (âge, taille de la race, niveau d'activité, état spécifique tel que de l'embonpoint).

  • Les règles pour une alimentation avec des produits frais

    Les règles pour une alimentation équilibrée

    • Respectez les doses : 30 g de nourriture par kilo de poids vif
    • Respectez les proportions :

                34% de viande, 33% de légumes  33% de lentilles ou riz
                et pour chaque tiers 10 g par kilo

    • Respectez les interdits
    • Respectez les indispensables : lipides, protéines, glucides lents
    • Pas de conservation trop longue : 48 heures maximum au réfrigérateur dans un plat couvert
    • Lavez les légumes
    • Faites cuire longtemps riz ou pâtes de préférence complet pour une bonne assimilation
    • N’oubliez pas les « plus » : huile et levure ansi que d'autres compléments alimentaires comme des oméga 3,6,9, de la spiruline etc.
    • Adaptez l’alimentation en qualité et quantité selon la situation : exercice physique, gestation, croissance...
    • Ne donnez pas « comme pour vous »

    Menus pour son chiot

    Principe directeur : énergie, protéines, calcium et vitamine D.

    Recette n° 1
    Riz très cuit
    Viande hachée
    Haricots verts
    1 cuillerée à soupe d’huile
    1 pincée de levure de bière
    1 comprimé de calcium
    Quelques gouttes de vitamine D
    Mélangez.

    Recette n° 2
    Pâtes complètes très cuites
    Carottes et épinards
    2 œufs
    1 cuillère à soupe d’huile
    1 pincée de levure de bière
    1 comprimé de calcium
    Quelques gouttes de vitamine D
    Mélangez.

    Recette n° 3
    Pâtes à potage bien cuites
    Viande
    Fromage blanc
    1 cuillerée à soupe d’huile
    1 pincée de levure de bière
    1 comprimé de calcium
    Quelques gouttes de vitamine D
    Mélangez.

    Menus pour chien difficile

    Principe directeur : aliments à forte odeur, à forte appétence, qui se mangent facilement.

    Recette n° 1
    Riz très cuit
    Viande hachée
    Épinards
    1 cuillerée à soupe d’huile
    1 pincée de levure de bière
    1 comprimé de calcium
    Quelques gouttes de vitamine D
    Ajoutez du Viandox ou du jus de viande
    Mélangez.

    Recette n° 2
    Pâtes à potage
    Poisson (thon)
    Carottes
    1 cuillerée à soupe d’huile
    1 pincée de levure de bière
    1 comprimé de calcium
    Quelques gouttes de vitamine D
    Ajoutez du Viandox ou du jus de viande
    Mélangez.

    Menus pour chien allergique

    poisson
    Haricot vert
    lentille

    Menus pour chien âgé

    Principe directeur : aliment facile à mâcher ; peu de protéines pour ne pas fatiguer les reins ; nutriments faciles à assimiler ; fibres pour régulariser le transit.

    Recette  n° 1
    Riz très cuit
    Poulet coupé en morceaux
    Haricots verts
    Huile
    Levure de bière
    Mélangez.

    Recette n° 2
    Pâtes complètes bien cuites
    Veau
    Épinards
    Huile
    Levure de bière
    Mélangez.

    Recette n° 3
    Riz très cuit
    Poisson
    Huile
    Levure de bière
    Mélangez.

    Menu pour chien obèse

    Principe directeur : diminuer l’énergie sans diminuer la masse de nourriture (par l’emploi d’aliments peu énergétiques, « de remplissage »), ne pas exciter la glycémie (donc pas de légumes sucrés, comme les carottes).

    Recette
    Viande maigre (poulet, veau ou dinde)
    Salade verte cuite, haricots verts cuits
    Viandox
    Levure de bière
    Mélangez.

    Rappel des aliments autorisés et interdits au chien

    - Toujours servir : viande de bœuf, viande de veau, viande de mouton, cœur, foie, céréales, légumes verts, riz, pâtes.

    - Servir parfois : lait, fromage blanc.

    - Ne jamais donner : sauce, pommes de terre, petits pois, sucre.

  • Faut-il varier les menus de votre chien ?

    Faut-il varier les menus de votre chien ?

    images-3-9.jpgLes chiens et les chats sont des carnivores et n'ont pas comme nous le besoin de varier leur alimentation. Au contraire, les changements répétés peuvent entraîner des problèmes de santé ou encore de comportement.

    Les changements fréquents de marques ou de types d'alimentation peuvent entraîner un déséquilibre de sa flore digestive, des problèmes digestifs de type gastroentérite, mal-digestion, vomissements ou flatulences. En effet votre chien s'habitue progressivement à un type de nourriture, sa flore digestive se trouve alors adaptée à la nourriture en question.

    La deuxième bonne raison de ne pas varier l’alimentation de son chien est le risque de déséquilibre alimentaire. En effet, si vous passez de la boîte aux croquettes en passant par les restes de table, il vous sera très difficile d’évaluer la qualité des apports quotidiens. Votre chien pourra rapidement souffrir de carence en minéraux ou en vitamines et d’une surdose de gras ou de sucre.

    Les changements : un risque de caprices

    images-5-2.jpgLorsque l'on varie beaucoup l'alimentation de son chien, celui-ci va naturellement avoir des préférences. Il aimera sans doute beaucoup les restes de table (très appétents car gras) mais ces derniers ne sont pas équilibrés et sont néfastes pour sa santé. Dans ce cas, le chien pourra présenter un appétit difficile, il fera un caprice (comme un enfant) jusqu'à obtenir ce qu'il veut.

    En présence de caprices, il ne faut pas céder (d'autant que cela peut être également être dû à un caractère légèrement dominant du chien), il faut donner une alimentation stable de bonne qualité à son chien. La gamelle devra être retirée au bout de 20 minutes même si le chien n'y a pas touché. Un chien ne s'est jamais laissé mourir de faim et au bout de quelques jours, il comprendra que dorénavant, il n'aura que ses croquettes à manger !

    Les changements : un risque de déséquilibres

    images-23.jpgLe fait de varier l'alimentation d'un chien mène souvent à des déséquilibres importants de la ration alimentaire et des différents apports en nutriments.

    Ceci est aussi visible dans le cas d'une alternance boîtes - croquettes : lorsque le chien mange des croquettes, son estomac s'habitue à recevoir un certain volume d'aliment quotidien qui le rassasie. Si vous remplacez brutalement les croquettes par la même quantité de pâtée constituée à 80% d'eau, votre chien ne recevra pas suffisamment de nutriments ni d'énergie. Si au contraire vous donnez plus de pâtée que de croquettes, le volume total sera trop important pour son estomac et il risque de vomir son repas.

    Contrairement à l'homme, le fait de varier les menus de votre chien ne contribue donc pas à équilibrer son alimentation. Ces variations renforcent plutôt le déséquilibre alimentaire de l'animal. Votre chien pourra rapidement souffrir de carence en minéraux ou en vitamines et d’une surdose de gras ou de sucre.

    Les changements : un mal non nécessaire !

    images-10-l.jpgComme nous l'avons vu précédemment, les chiens n'ont aucun besoin de varier leur alimentation si celle-ci est complète et équilibrée. Nos compagnons se contenteront avec bonheur toute leur vie des patés ou croquettes de bonne qualité (premium) adaptées à leur âge et à leur état physiologique.

    De plus, certaines marques d'aliments premium apportent tout de même de la diversité en développant des parfums nouveaux pour les croquettes de vos compagnons. Dans ce cas là, il est possible de varier les parfums des croquettes ou des boîtes mais en restant dans le même type d'alimentation. C'est à dire de ne pas changer entre croquettes ou boîtes ni de niveau de qualité, entre soupe, standard, premium.

    Si, pour des questions de santé, vous devez changer l’alimentation de votre chien, le meilleur conseil est encore de le faire en douceur. Dans les premiers temps mélangez les deux types d’aliments en gardant une proportion supérieure de son aliment habituel, puis inversez progressivement les proportions. Les problèmes de transit seront ainsi atténués.

    Des produits frais, oui mais en respectant  les indispensables :

    lipides, protéines, glucides lents

    voir les menus en cliquant sur le lien: Les règles pour une alimentation avec des produits frais

    images-6-2.jpgPour faire plaisir à votre chien de temps en temps, pensez aux friandises pour chiens (biscuits, os à ronger) qui seront donnés en-dehors des repas, en respectant les quantités mentionnées sur les boites par rapport aux poids du chien pour éviter les excès.

    Nos compagnons mangeront donc avec bonheur toute leur vie des pâtés ou croquettes adaptées à leur âge et à leur état physiologique en respectant les quantités marquées sur les paquets en fonction des marques.

  • La démodécie, maladie parasitaire

    images-16.jpgLa Démodécie est une maladie parasitaire, qui résulte de la présence du Démodex, acarien de forme allongée, qui se loge dans les follicules pileux de l'animal, et parfois dans les glandes sudoripares et sébacées. Il ne peut être observé à l'oeil nu, un microscope est indispensable. Cette maladie touche essentiellement les jeunes chiots qui sont infectés par l'intermédiaire de la mère au moment des tétées ou du nettoyage maternel. En effet, les chiots ne sont pas atteints au moment de la naissance, même si la mère est porteuse du Démodex. Les vieux chiens peuvent aussi être atteint par le Demodex, qui devient plus actif et profite des déficiences immunitaires.

    Le Démodex provoque des lésions cutanées, ( les pattes, la face, autour des yeux, entre les doigts ), espaces inter-digital qui peuvent être localisées ou très étendues et de la séborrhée. La maladie apparaît chez le chiot entre trois mois et un an.  Il n'y a pas démengeaison au début, elle intervient quand il y a surinfection.

    Les races couramment touchées sont les Boxers, Shar-Peï, Beagle, Westie, Scottish terrier, Chow-Chow, Braque de Weimar, Bouledogue...

    Dans le cas de lésions localisées, le traitement est possible et donne de bons résultats. Dans les cas plus graves, les lésions sont généralisées, l'animal maigrit, la séborrhée augmente, dégageant une forte odeur désagréable. Il s'agit d'une surinfection bactérienne de la peau, avec inflammation cutanée importante, que l'on appelle Pyodémodécie.

    Cette situation, si elle n'est pas enrayée immédiatement, conduit irrémédiablement l'animal à la mort.

    Il existe plusieurs formes de démodécie :

    • La démodécie sèche : Celle-ci se divise elle-même en une forme localisée (lésions sur les membres, au niveau des espaces inter-digités notamment, et sur la face, principalement autour des yeux) et une forme disséminée (dépilations diffuses, séborrhée, forte odeur cutanée). En général, on n'observe pas de démangeaisons.images-2-4.jpg
    • La démodécie suppurée ou pyodémodécie : Cette forme grave survient lorsque la démodécie sèche se complique d'une infection cutanée bactérienne très importante. On note alors la présence d'une pyodermite profonde, ayant pour origine principale une infection par des staphylocoques.
      La peau devient suintante et se couvre de croûtes. On observe aussi des démangeaisons importantes et une hyperkératose. Il arrive que la maladie soit tellement grave qu'elle se répercute sur l'état général de l'animal. Le chien devient alors abattu, amaigri et déshydraté. Parfois même, cela peut aller jusqu'au décès de l'animal.
    images-1-6.jpg

    Le diagnostic de la démodécie


    Celui-ci est assez simple. Il repose, en effet, sur la réalisation de raclages cutanés au niveau des lésions (on prélève un peu de peau en raclant celle-ci jusqu'aux follicules pileux, avec une lame de scalpel par exemple) et sur l'observation au microscope du parasite. Le parasite est aussi visible sur des biopsies cutanées.

    demodex2.jpg

    Le traitement :

    Le traitement peut être réalisé de diverses façons.

    Pour se débarrasser complètement du parasite, il faut soit donner des comprimés actifs contre le Demodex, soit réaliser des bains acaricides détruisant le Demodex (avec une lotion à diluer dans de l'eau). Les bains doivent être donnés une fois tous les quinze jours jusqu'à la guérison. Il est recommandé de porter des gants lors des applications.

    Sachez qu'il existe des spots-ons (pipettes), bien plus faciles à administrer, qui ont désormais une autorisation de mise sur le marché pour traiter la démodécie.

    Enfin, un traitement par voie orale sous forme de comprimés existent désormais. Il s'agit toutefois d'un traitement coûteux, et plus encore s'il s'agit d'un animal de grand gabarit.

    images-3-3.jpgQuel que soit le type de traitement effectué, la durée de celui-ci est toujours très longue. En effet, il faut compter entre 2 et 4 mois en moyenne pour obtenir une guérison complète.
    Un contrôle régulier devra être réalisé en effectuant des raclages cutanés. Le traitement pourra être arrêté si on n'observe plus de parasites sur deux raclages réalisés à un mois d'intervalle. De plus, des contrôles réguliers devront être effectués dans les mois qui suivent l'arrêt du traitement afin de vérifier que la guérison est bien complète.

    Les récidives sont peu fréquentes (10% des cas). Il faut alors traiter à nouveau. Les chiennes en chaleurs ou gestantes peuvent présenter une récidive. Il convient de toutes façons de les retirer de la reproduction pour éviter qu'elles ne transmettent le parasite aux chiots.

    En cas de forte infection cutanée lors de pyodémodécie, il faut réaliser une antibiothérapie par voie générale (si possible après avoir effectué un antibiogramme : recherche des bactéries et des antibiotiques auxquels elles sont sensibles).

    Dans tous les cas, suivez bien la prescription de votre vétérinaire traitant, et respectez les rendez-vous de contrôle qu'il vous fixera, pour venir à bout de cette maladie parasitaire cutanée.


  • Adoption de chiots sur Internet : gare aux arnaques !

    imagesl.jpgEnvie d'adopter un chien ? Rechercher le toutou de ses rêves sur Internet peut paraître tentant. Mais ça n'est hélas pas sans risque.

    Alors que dans les refuges des milliers d'animaux n'attendent que vous, et l'amour que vous saurez leur donner, la SPA tient à mettre en garde les internautes : sur les sites de petites annonces, les arnaques pullulent...

    La méthode est presque toujours la même : une personne propose de donner un adorable chiot, affirmant devoir s'en séparer à contre-coeur en raison d'une mutation à l'étranger. "Dans 80% des cas, la personne aurait déménagé en Afrique (où le chien "ne s'habitue pas au climat et souffre trop de la chaleur") ; et dans 20% des cas, en Angleterre (la femme est enceinte, le mari travaille beaucoup, alors le couple ne "trouve plus assez de temps à consacrer" à son chiot)" explique la SPA.

    Les prétendus propriétaires du chien, presque toujours âgé de seulement 3 mois, ne demandent pas d'argent en échange de l'animal, juste la promesse de bons soins. Mais voilà, il faut rapatrier le chien en France, et c'est là que commence l'arnaque...

    Le faux maître invite sa victime à régler les frais de transport, environ 200 euros en général, à une société aérienne facticeEt une autre version de l'arnaque existe : cette fois, "le propriétaire du jeune animal affirme prendre le transport en charge, sauf que le jour de la livraison, il y a toujours un problème avec la douane qui refuse de laisser passer les animaux : pour que "Trésor" ne soit bloqué, il faut payer immédiatement" écrit l'association de protection des animaux.

    A chaque fois, l'internaute reçoit des photos de l'irrésistible chiot. Des clichés qui lui sont envoyés jour après jour, jusqu'au moment où il est censé accueillir son nouveau compagnon à 4 pattes. Un moyen de rassurer la victime...

    "Dans les centaines de cas que nous avons déjà pu observer, les courriels sont tous très similaires, montrant que nous avons affaire là à une machine bien rôdée et à des messages types" note la SPA.

    telechargement.jpgMalgré les nombreux éléments qui devraient mettre la puce à l'oreille aux internautes, la SPA ne peut que constater l'efficacité de ce type d'arnaques. Les victimes se comptent en effet par dizaines.
    "Nous recevons près de 10 plaintes par semaine concernant des arnaques de ce type. Parfois, le préjudice est considérable, car les personnes se retrouvent à avoir déboursé entre 1000 et 2000 euros au total, alors que, bien sûr, il n'y a personne à l'aéroport le jour J" déplore l'association.

    La SPA n'est hélas pas en mesure de déposer elle-même plainte. Mais elle n'entend pas rester les bras croisés et tente de convaincre les sites concernés, tels que le leboncoin.fr, de se montrer plus vigilants lors de la validation des annonces qui leur sont soumises. "Un des combats de la SPA est de dénoncer les petites annonces de soit disant particuliers qui en réalité sont des éleveurs véreux, qui détiennent des animaux dans de mauvaises conditions, et qui passent au travers de nombreuses obligations légales tant en matière de protection animale qu’en matière fiscale grâce à ces petites annonces" explique Tamara Guelton, responsable du service Juridique Protection de la SPA.

    Mais tant que de tels escrocs continueront à sévir sur le web, la SPA ne peut que conseiller d'éviter les sites de petites annonces et de se tourner vers les refuges pour adopter des animaux. D'autant plus qu'à cette période de l'année, après un été encore marqué par de trop nombreux abandons, les centres "sont pleins à craquer" souligne l'association.

  • Union européenne : la puce électronique obligatoire pour les chats et les chiens depuis le 3 juillet 2011

    puce-electronique.jpgA partir du 3 juillet 2011 , seule la puce électronique sera valable comme identification pour vos animaux de
    compagnie qui devront voyager.

    Qu’est que la puce électronique?

    La puce électronique (transpondeur) se présente sous la forme d’une gélule d’environ 3 ou 4 mm de long.

    La puce électronique contient un petit émetteur radio qui transmet un code d’identification .

    identification-electronique-la-puce-qui-veut-du-bien-a-votre-chien.jpgC’est un lecteur qui déclenche la lecture du code, à travers la peau et à une distance de quelques centimètres.

    Le code d’identification est composé de 15 chiffres:  exemple : 250 26 96 12345678.

    3 premiers = le pays où a été implanté la puce électronique ( 250 pour la France 056 pour la Belgique)

    —> voici un ebook que je mets à votre disposition qui reprends tout les codes des pays du monde entier , il suffit de cliquer sur ce lien .

    2 chiffres suivants = espèce animale ( 26 pour carnivores domestiques: chien-chat-furet )

    2 chiffres suivants = le nom du laboratoire qui a fabriqué cette puce ( ex: 96 = VIRBAC )

    8 chiffres suivants = les véritable numéros d’identification de l’animal .

    Récemment, un nouveau code est apparu. Le code 9xx en début du code d’identification à 15 chiffres est attribué aux Nac domestiques autres que le furet où xx est un code laboratoire (il n’y a plus de code pays).

    La SAPV (Société d’Actions et de Promotions Vétérinaires) est la société gérant le fichier Vétonac répertoriant les Nac domestiques et non domestiques autres que le furet.

    puce-electronique-implantation-300x232.jpgComment est implantée la puce électronique?

    La puce est implantée sous la peau, à l’aide d’un petit trocart , ce qui rend pratiquement impossible à être falsifiée ou retirée( intervention chirurgicale) .

    L’opération est faite sans anesthésie chez le chien et chat ( parfois une légère tranquilisation peut être nécessaire pour les animaux nerveux ou agressifs). Bien souvent cet acte est indolore et se passe sans aucun problème.

    C’est un Docteur vétérinaire qui pratique cette implantation, le plus souvent au niveau de la jugulaire gauche.

    la taille de la puce est importante : plus la puce électronique est petite, moins elle a de surface et de poids, et moins le risque de déplacement est élevé.C’est pour cela que maintenant , les fabricants produisent des puces de plus en plus petite .

    La manière de l’implanter est aussi importante , le véto doit bien s’assurer qu’il est en Sous la peau et ce en surveillant la canule : « plus la canule est visible pendant l’injection, plus il est facile de surveiller pour le vétérinaire la pénétration et de vérifier que l’implant est bien placé sous la peau ».

    lecteur-pour-puces-electroniques-implantees-aux-animaux.jpgGrâce à un lecteur spécial, ce code pourra être lu par les vétérinaires, mais aussi la fourrière, les refuges et la police.

    Les avantages de la puce électronique par rapport au tatouage traditionnel .

    - Souvent pas d’anesthésie.
    - Pas besoin de manipuler l’animal pour identifier son tatouage.( utile pour les animaux craintifs ou agressifs)
    - La puce est invisible, donc pas de problème esthétique.
    - Elle est infalsifiable.
    - Elle a une durée illimitée, donc pas de risque d’effacement.
    - Le fichier constitué est mondial.

    L’animal pourra être identifié à l’étranger en cas de perte ou de vol.

    Attention , il existe une loi en ce qui concerne la vente ou le don d’un chien ou d’un chat.

    Loi du 6 janvier 1999 : tous les chiens et chats de plus de 4 mois doivent être identifiés, soit par tatouage soit par puce électronique. Ainsi que tout animal vendu ou donné quelque soit son âge.

    Est ce que la puce électronique est sans danger pour l’animal ?

    En 2005, une propriétaire de chat aus USA fait implanter une puce électronique . En 2007, un vétérinaire retire une tumeur maligne du chat et la puce électronique est au centre de la tumeur. Ce chat a survécu grâce à la chimiothérapie.

    La propriétaire de ce chat est persuadée que la puce électronique est responsable de ce forme de « cancer ».
    Elle et son avocat vont tenter de rallier des propriétaires d’animaux qui ont eu le même problème .A ce jour ,le procès n’a toujours pas abouti.

    Il y a à ce jour très peu de recherche sur les cancers pouvant être causés par la présence de puces électroniques.

    Des études sur les effets secondaires ont été faites après plus de 6 ans d’implantation . Il a été remarqué une légère inflammation chez certains animaux, mais chez la plupart,elle a disparu dans les 3 mois après l’implantation.

    Des cas de tumeurs post implantation ont été signalés mais il est difficile d’établir que la puce électronique soit la cause de ces croissances néoplasiques, notamment parce que ces animaux avaient reçu plusieurs vaccins contre la rage au même endroit que la puce électronique.

    Conseils: Demandez à votre vétérinaire de localiser la puce électronique de votre animal (parfois elle peut avoir migré sur le coté ou vers l'arrière). Une fois que vous savez l'endroit où est situé la puce. Inspectez régulièrement cet endroit et si vous constatez une masse ou quelque chose d'anormale, consultez au plus vite votre vétérinaire.

    Migration de la puce : il faut distinguer la migration active ou passive .
    Les risques de migration active de la puce sont très faibles.
    Un déplacement de 1 à 3 cm sous la peau d’un chiot est considéré comme une migration passive normale due à la croissance de l’animal.

    La durée de vie de la puce est longue , et en tout cas vous pouvez être sûre qu’elle va dépasser de loin la durée de vie de votre animal . Maintenant si vous voulez un chiffre moyen de durée de vie de la puce , c’est 25 ans !

    Au niveau des défaillances de lecture de puce Electronique, si vous avez plusieurs puces de différents fabricants parfois elles ne pourront pas être lu par certains scanners.Mais pour donner à nouveau un chiffre, 99% des puces pourront être lue par les scanners disponibles en Europe.

    source: http://conseilsveterinaire.com

     

  • Que faire pour empêcher votre chien de sauter sur les gens

    images-1-4.jpgLe chien saute sur les gens, parce qu’il aime ça, c'est sa façon de vous dire bonjour, quelle que soit la race. Il saute pour obtenir votre attention.

    Cependant, il y a des propriétaires qui encouragent ce genre de comportement.

    Ils devraient garder à l’esprit qu'ils peuvent faire perdre l'équilibre, que tout le monde n’aime pas obligatoirement les chiens et que l'on ne peut pas prévoir certaines réactions.

    Certes, lorsque votre chien est encore au stade du chiot, c’est mignon, mais cela peut vraiment poser un problème une fois adulte.

    Plus le chien grandit, plus il sera lourd, plus le saut peut avoir des conséquences embarrassantes pour vous et peut-être dangereux 

    • Vous pourriez faire peur à la personne
    • S’il s’agit d’un enfant ou d'une personne agée, Il pourrait être  blessé en raison du poids du chien en perdant l'équilibre. Ce serait de votre responsabilité en cas de blessure

    Voici des conseils pour empêcher que votre chien vous saute dessus et sur les gens 

    • Calmez-vous ! Nous réagissons fréquemment au saut en élevant la voix et en poussant le chien. Faire cela augmente l’intensité de la situation et n'arrange pas les choses.  Dans toutes les situations ci-dessous il faut d'être calme, posé, sur de soi, patient et ne pas crier
    •  Si votre chien sait déjà comment s’asseoir sur commande, essayez cette étape. Quand commence à sauter sur vous, arrêtez-vous instantanément, regarder droit devant (pas en direction de votre chien), et tirez vos mains et les bras vers votre poitrine. Dites « Non, pas sauter » et immédiatement tourner le dos à votre chien et dites « Assis. » fermement avec une bonne intonation et surtout sans crier ==> Si votre chien est en position assise, tournez-vous pour lui faire face, agenouillez-vous calmement pour le caresser. S'il saute à nouveau sur vous, levez-vous rapidement et tournez-lui le dos pour recommencer ainsi l’exercice. Continuez à répéter cette séquence jusqu’à ce que votre chien s’arrête de sauter.

    images-7-1.jpg

    • Vous pouvez également faire le même exercice sans faire assoir votre chien: Dites « Non, pas sauter » et immédiatement tourner le dos à votre chien vos mains et bras sur votre poitrine pour éviter tout contact. Une fois calme penchez-vous en mettant une main sur ses omoplates sans mettre de pression pour l'empêcher de sauter et dite lui bonjour doucement en restant bien calme.
    •  Si vous entrez dans une pièce et que votre chien commence à sauter sur vous, prenez immédiatement du recul à l’extérieur et fermer la porte derrière vous mais pas entièrement, laissez là légèrement entrouverte. Dans la fente de la porte, dites « Assis. » Si votre chien s’assoit, ouvrez légèrement la porte et agenouillez-vous et caressez-le doucement. S'il saute à nouveau sur vous, rapidement se lever et marcher tout de suite hors de la pièce, fermer la porte derrière vous. Continuez à répéter cette séquence jusqu’à ce que votre chien s’arrête de sauter.
    • En raison de leur excitation extrême, pour certains chiens, il est plus facile d’attraper un jouet et de lui donner ou envoyer, plutôt que de le faire asseoir. Si cette méthode vous semble plus adaptée, alors garder un jouet près de la porte d’entrée. Lorsque vous rentrez chez vous, ouvrez la porte et immédiatement diriger l’attention de votre chien vers le jouet et jetez-lui, quand il le ramène vous pouvez le caresser en étant toujours bien calme et lui relancer

    images-8-1.jpg

    •  Vous pouvez également, vous détournez et avancer. Il aura à mettre ses pattes avant sur le sol pour vous suivre. Si ses pattes avant restent au sol, Caressez-le doucement sur la tête. S'il saute lors de votre contact, il suffit de retirer vos mains, se tenir debout comme avant, et l’ignorer jusqu’à ce que ses pattes retrouvent à nouveau le sol.
    • Assurez-vous que tous les membres de votre famille connaissent ses règles. Ils ne doivent pas encourager votre chien à sauter sur eux, même pour jouer. Le chien ne fera pas la différence avec une autre personne. Pour que l’éducation de votre chien fonctionne, elle doit être cohérente.
    • Vous pouvez faire des exercices en apprenant au chien à sauter sur commande en tapant sur vos cuisses en disant saute; de ce fait le chien comprendra plus facilement "NON, pas sauter" car il n'aura pas eu l'ordre

    Faites la même chose pour votre chien lorsque des visiteurs viennent à votre domicile. 

                          Il faut que vous gardiez à l’idée qu’un chien saute sur les gens pour attirer l’attention

                       Lorsque votre chien, vous accueille, son but est d’obtenir votre attention pour le caresser

    images-9-1.jpg

                                        Essayez de vous rappeler trois choses à chaque fois quand vous saluez votre chien :

    1. Gardez votre attention et vos mains loin de votre chien à moins que ses pattes avant soient sur le plancher.
    2. Donnez immédiatement à votre chien de l’attention et caressez-le dès que ses pattes avant sont sur le sol.
    3. caressez-le en mettant une main sur ses omoplates (sans mettre de pression vers le bas) pour le maitriser s'il se remet à sauter
    4. Restez calme, posez, assurez et ayez la bonne intonation.

                                             A ne pas faire quand votre chien saute sur les gens

    • Ne soyez pas excité quand vous saluez votre chien. Si vous êtes calme, votre chien le sera.
    • Ne criez pas sur votre chien quand il saute sur vous ou d’autres.
    • Ne pas essayer d’attraper votre chien ou de le repousser. En faisant cela vous l’encouragez simplement à sauter davantage.



  • Les chiens et les chats sont aussi sensibles à la chaleur qu'un nourrisson

    60321.jpgSi chacun d’entre nous apprécie le retour du soleil, il ne faut pas oublier qu'il n'est pas le meilleur allié de nos animaux. Chaque année, nombreux sont ceux qui en sont les victimes malheureuses, bien souvent otages de notre propre négligence. Quelques-uns meurent même, le plus souvent prisonniers pendant quelques heures seulement, de véhicules garés en plein soleil.

    "Quelques minutes pour être en danger"

    « Les chiens et les chats sont aussi sensibles qu’un nourrisson, confirme le Dr Laetitia Barlerin.Ils ne régulent pas leur température interne comme les humains, et quelques minutes suffisent pour les mettre en danger. » Un phénomène qui touche plus particulièrement certains animaux : « Les chiots, les chatons, les animaux âgés, mais aussi les petits chiens ou encore les races à nez écrasé, comme les bouledogues, sont extrêmement fragiles » poursuit la vétérinaire.

     

    Température fatale

    température voiture

     

    Il est donc impératif de veiller à ne pas laisser son animal enfermé dans une voiture, même si celle-ci est à l’ombre (le soleil tourne), même fenêtre 2911607729-1.jpgentrouverte. Idem pour un laps de temps très court : la température dans l’habitacle peut en effet atteindre et dépasser les 40°C en moins de 10 minutes et être fatale pour l’animal qui s’y retrouve prisonnier.

     

    Autre menace qui pèse sur nos amis : l’asphalte. Pour les chiens, les promenades peuvent vite tourner au cauchemar, la température du bitume pouvant atteindre 50 C° au sol et plus de 40°C à 15 centimètres de hauteur. Les moments les plus frais de la journée, c’est-à-dire avant 12h et après 20h, sont à privilégier pour les balades qui doivent s’effectuer de préférence à l’ombre. Les coussinets, sujets aux brûlures, sont à surveiller de près. Quant à la plage, elle est à proscrire aux heures les plus chaudes !

    Des réflexes simples

    • Eau fraîche (mais non glacée) en permanence, la fontaine à eau, permet au chien d'avoir toujours à de l'eau à sa disposition 
    • Volets fermés, ventilateur, brumisateur, serviettes humides... 
    • Les animaux peuvent être par exemple douchés légèrement. 
    • On le laisse jamais seul dans la voiture même avec les fenêtres ouvertes

    En cas de coup de chaleur

     

    Si malgré toutes ces précautions, votre chien est victime d'un coup de chaleur, il n'y a pas de temps à perdre.

    Une respiration rapide voire des halètements, une température corporelle très élevée, des vomissements et diarrhées, des tremblements musculaires, un état léthargique, des mouvements inhabituels ou encore une perte de conscience sont autant de signes qui doivent vous alerter.

    Tentez de réduire sa température en le mouillant avec de l'eau fraîche (mais jamais glacée) et en l'installant dans un lieu frais avec un ventilateur ou n'importe quel objet qui pourra en faire office. Si vous ne constatez pas d'amélioration rapide, n'attendez pas pour vous rendre chez le vétérinaire.

    Animal en péril dans une voiture:

    Si l’on est témoin d'une situation où un animal est enfermé dans une voiture au soleil ? Avertir la police ou la gendarmerie locale. En effet, l'article 20 de la loi du 6 janvier 1999 [codifié sous l'article 214-23 (3°) du Code rural, NDLR] vous permet de faire procéder à l'ouverture du véhicule stationné en plein soleil lorsque la vie de l'animal est en danger, en présence d'un gendarme ou d'un policier.

    Quant à l’article 122-7 du Nouveau Code de procédure pénale, il précise que « n’est pas pénalement responsable la personne qui, face à un danger actuel ou imminent qui menace elle-même, autrui ou un bien, accomplit un acte nécessaire à la sauvegarde de la personne ou du bien ». Mais cette bonne action engageant votre responsabilité, le propriétaire du véhicule peut se retourner contre vous et porter plainte pour « effraction ». La difficulté résidera alors dans la preuve du « danger actuel ou imminent » que vous devrez apporter devant le juge. Mieux vaut donc être accompagné d'un agent assermenté dans une telle situation.

  • Vacances sans soucis avec vos chiens

    photo-170.jpgLes vacances avec son animal de compagnie se préparent. Afin d'éviter tout problème ainsi que les
    dangers que recèle la période estivale.

    Suivant l'endroit de villégiature envisagé, il est important dans un premier temps de s'assurer que les chiens sont acceptés.

    L'article 96 de la loi de «simplification du droit» autorise les propriétaires des locations meublées saisonnières de tourisme à interdire la présence d'un animal domestique.

    Pour séjourner en camping voire à l'hôtel, les chiens devront être identifiés et correctement vaccinés, y compris contre la rage.

    Des lieux sécurisés

    Une fois le voyage effectué dans de bonnes conditions, et arrivé sur place, il convient de prendre connaissance des lieux. Cela permet de s'assurer notamment que le jardin est bien clos pour éviter les fugues, que les produits pouvant être toxiques comme l'allume barbecue, entre autres, sont placés dans des endroits non accessibles aux animaux.

    Attention également aux piscines. Bien qu'elles doivent être sécurisées, de nombreux accidents sont à déplorer chaque année. Non pas que les chiens ne sont pas capables de nager, mais bien souvent, ils ne peuvent s'extraire de l'eau et finissent par succomber d'épuisement.

    Il faudra veiller aux méfaits du soleil, notamment chez les animaux à robe blanche. Il existe des protections (écran total d'indice 30) spécialement formulées pour chiens que l'on peut se procurer chez le vétérinaire.

    photo-4.jpg

    Le sel et le sable peuvent irriter a peau. Un bon rinçage du chien est conseillé après la plage. Si les antiparasitaire peuvent être waterproof, et donc résister à l'eau, leur renouvellement pourra être nécessaire.

    Les plages autorisées aux chiens sont malheureusement peu nombreuses.
    Il ne faudra pas oublier la gamelle d’eau et de quoi ramasser les excréments laissés à des endroits inappropriés. 

    Piqûres, morsures, coup de chaleur: des urgences vétérinaires

    L'été recèle certains dangers. Et il n'est pas toujours facile de les éviter. Ainsi, les piqûres de guêpe ou de frelon, les morsures de vipères qui représentent un motif fréquent de consultations durant l'été, les foulures et autres fractures… sont de véritables urgences vétérinaires nécessitant une prise en charge sans tarder.

    Il en est de même du coup de chaleur. Si les chiens transpirent un peu par les coussinets, c'est principalement en haletant qu'ils parviennent réguler leur température. Il ne faut donc en aucun cas prendre de risque. Un animal ne doit pas être laissé dans un véhicule lors qu'il fait chaud, même si celui-ci est stationné à l'ombre et même vitres entrouvertes.

    Outre le fait de penser à mettre dans ses valises tous les papiers du chien (carnet de santé ou passeport européen, attestations obligatoires pour les chiens dits «dangereux», etc.), il est prudent, avant le départ, d'enregistrer sur son portable (ou de noter) le numéro de téléphone des cliniques vétérinaires proches du lieu de vacances. En cas de problème, cela évite de céder un peu plus à la panique.

  • Bien voyager avec son animal de compagnie

    voyageAuto, train, avion, bateau… pour voyager en toute sérénité avec son animal, il faut souvent respecter quelques consignes de sécurité, voire certaines obligations.

    En voiture, il est important de ne pas laisser un animal en liberté dans le véhicule. Son poids est multiplié par pratiquement 50 lors d'un choc à une vitesse de 55 kh/h! Ainsi, un chien de 27 kg se transforme en une masse d'environ 1,2 tonnes.

    Un animal peut aussi être blessé dans une collision ou bien fuguer après un accident, avec le risque d'entraîner à son tour d'autres dommages.

    Il existe de nombreuses solutions pour bien voyager avec son compagnon en voiture: ceinture de sécurité reliée au collier, cage de transport, filet, grille de séparation…

    Voiture: des crash tests pour la sécurité

    TCS (Touring Club Suisse), a procédé à des crash tests. Il en est ressorti qu'en matière de sécurité, les cages métalliques obtiennent les meilleurs résultats.

    Autre désagrément: le mal des transports dont peuvent souffrir les animaux! Particulièrement les chiens: un sur six serait concerné avec une prédominance chez les jeunes chiens.

    Il existe des traitements vétérinaires. Leur achat est remboursé par l'assurance santé animale chez les maîtres ayant souscrit ce type de contrat.

    Train: un règlement précis

    En train, il y a un règlement bien précis quant aux conditions de transports. Il est détaillé sur le site de la SNCF. Cela est notamment fonction du poids de l'animal quant au prix et conditions de transports.

    Avion, bateau, autocar: se renseigner au préalable

    En avion, bateau, voire autocar, il est important de se renseigner au préalable auprès de la compagnie de transport.

    Chacune d'entre elle a son propre règlement intérieur. A défaut de s'être bien informé, certains voyageurs se sont vus refoulés au moment d'embarquer.

    En plus des obligations qu'elles imposent en fonction de la taille pour les faire voyager en cabine ou en soute, certaines compagnies aériennes refusent d'embarquer certaines races ou type de chiens. Comme les chiens appartenant à la première ou deuxième catégorie tels que définis par la loi de janvier 1999 sur les chiens dits «dangereux».

    Le site du ministère de l'Ecologie, du développement Durable et de l'Energie rappelle également que «certaines compagnies n'acceptent aucun animal en cabine. Elles peuvent toutefois permettre, à titre exceptionnel, l'emport en cabine de chiens d'assistance: chiens guide de personnes souffrant d'un handicap moteur ou sensoriel».

  • L'origine des chiens : une affaire compliquée

    images-9.jpgLe chien est le premier animal domestiqué. Cela remonte certainement à plusieurs dizaines de milliers d'années. Il est donc très difficile de trouver l'origine des chiens actuels. La génétique indiquerait que l'animal ancêtre des chiens serait unique : le loup gris commun. Une nouvelle étude vient donner un grand coup de pied dans ce problème, pour rendre les choses encore moins sures. 

    L'étude a été menée par des chercheurs de l'université Durham, non loin de Newcastle. Elle consistait à analyser les données génétiques des chiens modernes, et à les comparer avec des analyses de restes archéologiques de chiens anciens. Les chercheurs ont constaté que les races modernes ont génétiquement peu de choses en commun avec leurs ancêtres antiques. 

    1375 chiens de 35 races ont été étudiés. L'étude montre globalement qu'il est très difficile d'obtenir des données concernant l'histoire primitive de la domestication du chien. L'animal a suivi l'homme partout et il y a très longtemps. Les croisements sont donc multiples et fréquents. Sur une pareille échelle de temps, il est difficile de s'y retrouver. Ainsi, des races réputées anciennes, comme le lévrier afghan, ne sont pas plus proches des premiers chiens domestiques que les autres races modernes. 

    salukis.jpgdingo.jpg

    Des races avec des patrimoines génétiques différents de la majorité des autres chiens pourraient être considérées comme des reliquats ancestraux. On retrouve dans cette catégorie le dingo ou les salukis. Il n'en est rien, leurs patrimoines génétiques diffèrent uniquement parce qu'ils étaient à l'écart au XIXe siècle des grands élevages du Royaume-Uni qui ont donné naissance à la plupart des races actuelles.

    ancetres-du-chien-tableau-1.jpg

    Pour aller plus loin: Greger Larson et al. Rethinking dog domestication by integrating genetics, archeology, and biogeography PNAS 2012 ; published ahead of print May 21, 2012

  • Liste des colliers anti-parasitaires pour chiens et chats dangereux

    Je vous informe qu'est paru dernièrement une liste des colliers chiens et chats retirés du marché car potentiellement dangereux.

    Cette liste a été obtenue sur le site : http://www.anmv.anses.fr/  ci-dessous joins le fichier pdf avec la liste. 


    Transmettez s'il vous plaît et soyez vigilants !!

    cp-colliers-ape.pdfcp-colliers-ape.pdf

  • Chenilles processionnaires: un danger pour le chien

    photo-chenilles-processionnaires-du-pin-urticantes-385.jpgLa chenille processionnaire du pin est une larve de papillon de nuit que l’on trouve principalement dans le sud. Les conifères sont leurs arbres de prédilection. 

    Les chenilles processionnaires sont les plus redoutables lorsqu’elles descendent de leur nid en mars-avril (parfois plus tôt lorsqu’il fait plus doux). Elles marchent alors les unes derrières les autres et sont reliées entre elles par un fil de soie.

    Les chenilles processionnaires sont recouvertes de poils qui, dispersés par le vent ou par nous même (tonte de la pelouse, en essayant de détruire une procession...) peuvent provoquer une irritation chez les personnes et les animaux. La survenue d'effets sanitaires n'implique donc pas nécessairement un contact direct avec les insectes. L’appareil urticant de la chenille processionnaire se met en place au cours du développement larvaire. A partir du troisième stade larvaire (L3), des poils microscopiques urticants apparaissent progressivement sur la partie dorsale des segments abdominaux. Au dernier stade larvaire, ces plages, dites « miroirs », sont entièrement garnies de poils urticants.

    Ces poils, très légers et fragiles, se détachent très facilement dès que la chenille est inquiétée ou excitée et poils-urticants-processionnaire-pin.jpg
    peuvent être emportés par le vent. Lorsque le poil se brise, dès le premier contact, la substance urticante et allergisante qu'il contient, la « thaumétopoéïne », se libère provoquant des démangeaisons très vives. Ces irritations se caractérisent par des érythèmes ou des éruptions prurigineux accompagnés parfois d’atteintes oculaires ou pulmonaires voire des réactions allergiques plus graves telles que les oedèmes de Quincke ou les chocs anaphylactiques.

    Les poils sont très présents dans les nids définitifs puisque deux mues y sont effectuées et peuvent rester urticants pendant plusieurs années s’ils sont préservés de l’humidité.
     

    Risques pour les animaux

    Pour les animaux, si ces derniers lèchent ou touchent les chenilles vivantes, mortes ou bien des restant de nids avec leur museau, ils peuvent souffrir de divers symptômes.

    Les chiens (surtout les chiots) et les chats curieux sont en danger lorsqu’ils s’en approchent pour les renifler et, pire, pour les avaler. Les conséquences peuvent alors être désastreuses. 
    Le principal danger est dû aux poils urticants dont ces chenilles sont recouvertes, chaque poil étant relié à une glande à venin. 

    Dans un premier temps, ils couinent car ils ont mal, se mettent à baver, la langue gonfle et présente des tuméfactions avec un durcissement assez inquiétant, vomit parfois et l'animal peut avoir des difficultés à respirer.

    Sans soins, la langue peut virer au sombre voire violet, et une nécrose peut occasionnellement se produire. Une partie de la langue peut tomber.

    Une action rapide du vétérinaire est vitale

    images-8.jpg

    Malheureusement il n'existe aucun moyen préventif... Ni vaccin, ni répulsif, etc.

    Quand vous partez en promenade à prendre et les 1 er geste d'urgences

    - prendre des gants car si vous devez retirer une chenille de votre chien c'est urticant. Surtout, ne pas essayer de frotter les parties atteintes, afin de ne pas contaminer d'autres endroits,

    - prendre une bouteille d'eau pour bien rincer et surtout ne pas faire boire le chien

    - prendre des granules apis mellifica 9 CH + Ledum Palustre 9 CH + Cantharis 9 CH + Bombyx Processionnare 5 CH => 3 à 5 granules de chaque tube à renouveller toutes les 15 minutes la première heure, à espacer ensuite et amenez rapidement le chien chez le vétérinaire qui limitera au maximum l'effet nécrosant  et la douleur de l'animal.

    Il s’agit d’une urgence vétérinaire. Une mise sous perfusion peut être nécessaire et parfois aussi le recours à de la chirurgie. Il peut proposer un traitement à base d’anti-inflammatoires,antibiotiques et de pansements gastriques. On peut rincer la plaie avec beaucoup d’eau, cela est même conseillé, mais il faut ne pas attendre pour aller aux urgences.
     
    Si l’on ne se rend pas compte rapidement que le chien ou le chat est atteint, la nécrose peut provoquer la perte de toute ou partie de la langue. C’est en cela que tout diagnostic reste réservé.
     
    Comment les repérer
     
    chenille processionaire
     
    Vous verrez les cocons dans les pins. Au stade larvaire, elles forment un nid volumineux d'hiver définitif, construit côté sud pour profiter des rayons du soleil. Elle en sortent la nuit pour s'alimenter, se déplaçant en « procession » suivant un fil de soie qui leur permet de rentrer au nid. La cohésion de la file en déplacement est assurée par le contact de la tête d'une chenille avec les poils de l'abdomen de celle qui la précède. Grâce aux rayonnements solaires, la température à l'intérieur du nid peut être supérieure de plusieurs degrés à la température ambiante.
     
    Pour en savoir plus sur la chenille processionnaire voir le site ci-dessous
     

  • Des golden retrievers ont aidé les généticiens à débusquer une maladie rare

    photo-1326706162851-1-0.jpgLe chien est le meilleur ami de l'homme même quand il s'agit de génétique: c'est grâce à des golden retrievers que des chercheurs ont réussi à remonter la piste d'une maladie de peau congénitale rare qui affecte certains bébés dès la naissance.

    Ce n'est pas le flair des chiens qui a joué en l'occurrence mais le fait que les golden retrievers, comme toutes les "races canines", ont été "artificiellement créés par les humains" à partir de quelques ancêtres communs et possèdent donc une histoire génétique bien connue et lisible, souligne l'étude parue dimanche dans la revue Nature Genetics.

    Or les golden retrievers présentent la même forme d'ichthyose congénitale récessive que celle qui touchent quelques familles. L'étude de leurs chromosomes a ainsi permis aux généticiens de débusquer le gène déficient à l'origine de la manifestation de cette maladie chez les bébés humains.

    Chez les humains comme chez les animaux, les ichthyoses regroupent diverses maladies provoquant un épaississement et un durcissement de la peau, qui forme des écailles sur tout le corps et peut s'accompagner parfois de graves lésions, comme celles qui touchent les "bébés arlequins".

    A ce jour, une quarantaine de gènes impliqués dans différentes formes d'ichthyoses ont été décrits, mais les mutations de ces gènes ne les expliquent pas toutes, relève l'étude, dirigée par Catherine André (CNRS, Institut de Génétique et Développement de Rennes) et Judith Fischer (Institut de Génomique du CEA).

    "Chez les humains, identifier les causes génétiques de maladies rares reste un défi en raison des difficultés pour réunir suffisamment de familles touchées (...) Parmi les modèles génétiques disponibles, les chiens semblent pertinents car chaque race pure représente un groupe d'animaux génétiquement semblables, descendant de seulement quelques ancêtres communs", expliquent les chercheurs.

    Les croisements consanguins permettent d'obtenir les caractéristiques et qualités voulues chez les chiens, mais ces pratiques sont aussi responsables du grand nombre de maladies spécifiques à chaque espèce.

    Chez les golden retrievers, le premier cas d'ichthyose congénitale a été diagnostiqué en 2007. Et comme cette affection n'est pas mortelle, les éleveurs n'ont pas cherché à l'éliminer par la sélection chez les reproducteurs et elle s'est rapidement transmise à leurs descendants. Selon Catherine André, 70% des golden retrievers seraient aujourd'hui porteurs d'au moins une copie du gène mutant.

    Le malheur des chiens aura malgré tout fait le bonheur des généticiens et des malades: il ne leur aura fallu que 40 individus pour localiser et identifier le gène responsable, PNPLA1.

    Forts de cette découverte, ils ont trouvé des mutations touchant le même gène chez six humains (provenant de deux familles distinctes) affectés par cette ichthyose congénitale récessive autosomique.

    Une maladie est dite à transmission autosomique récessive lorsque le gène impliqué n'est pas porté par un chromosome sexuel (X ou Y) et qu'il doit être donné à la fois par le père et la mère pour que la maladie puisse apparaître.

  • Les tiques

     

    Les tiques


      Les tiques sont des parasites de la famille des acariens (celle des araignées). Ils se fixent sur la peau du chien, pompent son sang pendant 2 ou 3 jours, puis se laissent tomber au sol. On les trouve généralement autour des oreilles ou du cou mais elles peuvent aussi envahir l'ensemble du corps et également se fixer entre les doigts. 


     

    Principales espèces de tiques du chien en France

    Trois espèces principales infestent les carnivores :

    • Dermacentor reticulatus : cette tique vit préférentiellement sur des terrains peu boisés (jardins, prairies, bords de cours d'eau, etc.) ; ces hôtes les plus fréquents sont les chiens et les chevaux ;
    • Ixodes ricinus : cette tique vit en forêt et ses hôtes habituelles appartiennent à la faune sauvage ; le chien se promenant dans la forêt est toutefois un hôte potentiel ;
    • Rhipicephalus sanguineus : cette tique est un parasite du chien, vivant dans des régions au climat chaud (en France, le bassin méditerranéen).
    • Le milieu de vie (ou biotope) de chacune de ces espèces est donc assez spécifique. Leurs aires de répartition, de même que leurs hôtes de prédilection sont également différents.
      Les saisons ont une influence importante sur leurs populations : les périodes d'activités maximale se situent au printemps et à l'automne.

     

    Cycle parasitaire des tiques du chien

    Les tiques sont des ectoparasites temporaires : à chacun des stades de développement, une phase de vie libre alterne avec une phase de vie parasitaire. Trois stades parasitaires se succèdent au cours de la vie d'une tique : larve, nymphe et adulte.
    Chaque stade ne fait qu’un repas. Pour se nourrir, la tique qui vit librement doit trouver un hôte ; elle chasse à l’affût, et se laisse tomber sur un animal qui passe à sa portée. Elle peut alors se gorger de sang, le repas durant 5 à 9 jours, puis se laisse tomber au sol. S'il s'agit d'une larve ou d'une nymphe, elle mue pour donner le stade suivant. Les tiques adultes femelles s'accouplent sur l'hôte avant de le quitter, pondent plusieurs milliers d'œufs, puis meurent.
    La durée du cycle est très variable car elle dépend des conditions climatiques et de la possibilité de trouver un hôte ; lorsque les conditions sont défavorables (sec en été ou froid en hiver), la tique entre en léthargie (ou diapause).

    Info utile:

    Si on laisse la tête d'une tique dans la peau de l'animal en essayant de la retirer en tirant dessus, le corps ne repousse pas.

    En revanche, il se forme un petit kyste qui mettra plusieurs semaines à se résorber et qui peut s'infecter.

     

     

     

    Où mon chien peut-il attraper des tiques ?

    Les tiques se multiplient à des températures comprises entre 0°C et 20 °C. On les trouve ainsi plus fréquemment au printemps et à l'automne, quand il fait à la fois frais et humide. Les tiques logent plutôt dans les hautes herbes, les buissons, les broussailles ou les haies qui bordent les jardins. Lorsque le chien se frotte aux branchages la tique se laisse tomber sur lui et s'accroche aux poils, avant de le mordre.

    Il faut donc être particulièrement vigilant lors des promenades à la campagne pendant ces périodes. Les chevaux et les moutons sont fréquemment porteurs de tiques. S'ils ne les transmettent pas directement aux chiens, ils en favorisent la prolifération.

     

    Pourquoi lutter contre les tiques ?

    L'infestation par les tiques peut avoir différents effets pathogènes directs :

    • réactions locales aux points de piqûres (inflammation, infection) ;
    • affaiblissement lié au prélèvement de sang, lors d'infestation massive (une tique femelle adulte absorbe 2 à 4 ml de sang) ;
    • occasionnellement, toxicité de la salive provoquant une paralysie par morsure de tique.

    L'importance des tiques est surtout liée à la possibilité de transmission lors du repas sanguin d'agents pathogènes variés provoquant des maladies souvent graves ; chez le chien, les tiques sont en particulier le vecteur de la piroplasmose (ou babésiose), mais aussi de l'erhlichiose (autre maladie mortelle), de la borréliose ou maladie de Lyme, etc.

    Suivant les études, 5 à 30 % des tiques sont porteuses d'un agent pathogène. Selon l'espèce de tique, les agents pathogènes transmis peuvent être différents ; par exemple :

    • Ixodes ricinus est un vecteur de Borrelia burgdorferi (Maladie de Lyme), qu'elle peut également transmettre à l'homme ;
    • Rhipicephalus sanguineus est un vecteur de Babesia canis (babésiose canine), Ehrlichia canis (ehrlichiose canine), etc. ;
    • Dermacentor reticulatus est un vecteur de Babesia canis (babésiose canine) ;

    Les tiques sont des parasites qui transmettent de nombreuses maladies: la plus répandue est la Piroplasmose.

    La Piroplasmose est due à un microscopique parasite du sang que la tique inocule au chien à la fin de son repas de sang et qui détruit ses globules rouges. La destruction des globules rouges provoque la libération d'un grand nombre de toxines entraînant jaunisse et insuffisance rénale. Si elle n'est pas rapidement traitée la Piroplasmose est une maladie mortelle en quelques jours. Pour plus de renseignements sur cette maladie, consultez notre Fiche Santé sur "La Piroplasmose".

    L'Erlichiose, autre maladie transmise par les tiques, présente des symptômes proches de ceux de la Piroplasmose mais entraîne un décès encore plus rapide. L'Erlichiose se rencontre principalement dans les régions du Sud de la France. Il n'existe pas à ce jour de vaccin contre l'Erlichiose. La prévention par traitements antiparasitaires est donc d'autant plus importante au printemps et à l'automne dans les régions concernées. Pour plus de rensignements, consultez notre fiche santé sur "l'erlichiose".

    La Borréliose ou maladie de Lyme, transmise également par les tiques, est une nouvelle maladie en provenance des Etats-Unis apparue en France depuis quelques années. Cette maladie, assez rare, peut faire l'objet d'une vaccination. Dans les zones où elle sévît, c'est-à-dire le Nord-Est de la France, demandez conseil à votre vétérinaire sur la nécessité de cette vaccination pour votre chien. Consultez notre fiche santé sur "la maladie de Lyme"

    Info utile :

    Les tiques sont plus dangereuses pour les maladies mortelles qu'elles transmettent que par la quantité de sang qu'elles pompent à l'animal. La prévention contre ces parasites est donc primordiale pour la santé de votre compagnon.

     

     

    Comment se débarrasser des tiques ?

    La meilleure des armes contre les tiques et donc les maladies qu'elles peuvent transmettre reste la prévention !

    Il existe un grand nombre de produits antiparasitaires anti-tiques présentés sous des formes très différentes. Seul un petit nombre d'entre eux sont réellement efficaces pour lutter contre les tiques. Le produit doit en effet être non seulement actif contre les tiques, mais également rester sur le poil en permanence afin de pouvoir les tuer avant qu'elle n'aient le temps de se fixer sur le chien. Les produits les plus efficaces possèdent également une bonne résistance à l'eau ce qui leur permet de conserver toutes leurs propriétés dans les périodes humides. Aujourd'hui les poudres et les aérosols sont dépassés et les dispositifs à ultrasons n'ont jamais pu faire la preuve de leur efficacité.

    Suivant les circonstances on peut employer certains colliers et/ou certains pulvérisateurs qui restent efficaces jusqu'à 1 mois ou encore des pipettes de produits que l'on verse sur le dos de l'animal.

    Si elle est déjà fixée, il ne faut pas essayer de la retirer manuellement (la pression peut provoquer l'inoculation des agents pathogènes), ni "l'anesthésier" avec de l'éther ou de l'alcool (cela augmente également le risque de transmission), Nous vous recommandons pour cela l'utilisation d'un crochet qui permet de retirer la tique intégralement, sans risquer de laisser sa tête fichée dans la peau de votre chien.

    Si votre jardin était infesté par les tiques, sachez qu'il existe également des produits permettant de traiter l'environnement et d'exterminer ces parasites!

  • La vision du chien

    La vision du chien

     

    Contrairement à ce qu’on croyait il n’y a pas si longtemps, le chien ne voit pas en noir et blanc, mais son spectre de vision est beaucoup plus étroit que le nôtre. En gros il se limite au jaune et au bleu (deux couleurs complémentaires) pour un résultat qui est plus proche d’une vision monochromatique que d’une vision colorée.

     

     

     

     

    Son acuité visuelle est sensiblement plus faible que celle de l’homme (6 pour 20 en échelle de grandeur), mais sa vision nocturne est nettement supérieure (5 fois moins de lumière suffit pour qu’il se dirige sans effort dans un milieu accidenté). Dans la pratique, un ciel étoilé, mais sans lune, lui permet de distinguer nettement une proie mouvante comme le fait son ancêtre le loup, reconnu pour son aptitude à la chasse nocturne. Cette particularité, commune avec le chat, est due à une pellicule fluorescente (tapetum lucidum) qui recouvre le fond de la rétine et qui joue le rôle d’amplificateur de lumière. Cette pellicule provoque l’aspect « yeux fluorescents » des chiens, la nuit venue. De plus, le chien est presbyte et distingue mal les détails à moins de 25 cm.

    Le champ de vision est, lui, plus important que le nôtre (ceci est à relativiser avec la race du chien) à cause de la position de ses yeux plus latérale que la nôtre. Mais la zone de coïncidence (zone de vision naturelle du relief) est ainsi plus faible.

     

     

     

     

    La disposition des yeux à une place importante dans la vision du chien. Elle varie selon les races (un caniche a les yeux plus rapprochés qu'un lévrier par exemple).

    Les yeux du chien étant placés sur les côtés de la tête, il a une perception du relief plus limité que le chat ou l'homme qui ont une vision binoculaire (les deux yeux placés frontalement).

    Par contre sa vision est plus large, il perçoit mieux les mouvements de son maître lorsqu'il marche à ses côtés. Le champ de vision du chien est d'environ 250 degrés.

    Sa fréquence de vision est beaucoup plus élevée que la nôtre. Ce qui lui permet d’avoir une excellente définition visuelle du mouvement. Disons que nous voyons un maximum de 16 images par seconde (fréquence début du cinéma amateur quand les mouvements paraissaient saccadés). A 24 images par seconde (25 pour la télévision) nous percevons les images comme un mouvement continu, sans les séparer les unes des autres. En augmentant la fréquence de vision, au cinéma par exemple, on tourne à 50 images par seconde pour obtenir, à la projection, un ralenti. On décompose nettement mieux les mouvements sur ces fameux « ralentis » cinématographiques qui correspondent à une vision canine. Conséquence : un chien est sensible à un mouvement humain à 1,5 km alors qu’il ne distinguera rien d’un objet immobile à 20 m. Il verra de la télévision une série d’images saccadées sans lien entre elles. Pas téléphage, le chien... Cette fréquence élevée donne au chien un temps de réaction plus rapide que le nôtre.

     

     

     

     

    Dans son comportement de prédation, le chien à besoin de mouvement pour être stimulé. Tout ce qui ressemble à des petits mouvements saccadés va déclencher chez lui un comportement prédation. Sa tactique de chasse, spontanément, est de patrouiller, d’explorer et d’aller fouiner un peu partout jusqu’à ce que quelque chose se mette à bouger. C’est ce qui explique  que, pour de nombreuse proies, pas seulement face au chien, mais aussi vis-à-vis des autres prédateurs, la tactique de défense consiste à s’immobiliser ; c’est l’un des meilleurs moyens pour ne pas être pris en chasse.

    En conclusion, le chien voit moins bien avec son œil (en acuité et en couleur, pas en vitesse ni en champ) on ne voit pas avec son seul œil mais, aussi et surtout, avec son cerveau. Imaginons que l’on parle, à propos du chien, de perception au lieu de vision. Le chien entend beaucoup mieux que nous (avec une bande passante supérieure), sent incomparablement mieux (avec une palette d’odeurs cent fois plus étendue) et on peut même imaginer un autre sens que nous aurions entièrement perdu (on comprend mal comment ces animaux, déportés à plus de cent kilomètres, retrouvent leur niche). Avec ces trois sens, au moins, le chien crée une sorte de carte instantanée de son environnement qui lui permet de se diriger en toutes circonstances, de chasser efficacement pour se nourrir, de prévoir les dangers, bref d’évoluer aisément dans le monde qui l’entoure. La vision humaine n’est plus combinée avec d’autres sens parce que nous l’avons isolée, pensant ainsi que l’œil fonctionnait comme un instrument optique. Nos perceptions de l’environnement sont aujourd’hui presque exclusivement visuelles. Il n’en va pas de même dans le monde animal, combinant différents sens pour créer une représentation de son biotope qui, si l’on en croit ses facultés à survivre, vaut bien la nôtre.