annuaire gratuit Chien Éducateur & comportementaliste canin

images-8-3.jpg

Chien de montagne des Pyrénées

images-2-11.jpgCaractéristiques physiques du Chien de montagne des Pyrénées

Le montagne des Pyrénées est un chien lupo-molossoïde. C'est un chien de grande taille, imposant et à la structure forte, mais non dépourvu d’une certaine élégance. La tête n’est pas trop forte par rapport à la taille ; les faces latérales sont plutôt plates, le crâne légèrement bombé. Le museau large, d’une bonne longueur, tend à se rétrécir vers l’extrémité. Le stop ne doit pas être trop prononcé. Les yeux sont plutôt petits, de couleur brun ambré, avec une expression intelligente et contemplative ; ils sont légèrement obliques. Les oreilles sont situées à la hauteur de l’oeil, plutôt petites, de forme triangulaire, arrondies à la pointe : elles retombent à plat sur les côtés de la tête. Les membres sont droits et forts ; les membres postérieurs comportent des doubles ergots articulés.


CHIEN DE MONTAGNE DES PYRENEES
GROUPE 2
Télécharger le standard N°137 au format .pdf

Poil : abondant, plat et moelleux, plus long sur le cou et les cuisses, tandis que sur la queue, plutôt longue, il forme un panache.
Couleur : blanc ou blanc avec des taches grises (ou « poil de blaireau »), jaune pâle ou couleur loup ou orangé sur la tête, sur les oreilles et à la base de la queue.
Taille : 70 à 80 cm pour le mâle et 65 à 72 cm pour la femelle
Poids : 56 à 64 kg pour le mâle et 50 à 59 kg pour la femelle

Origines et histoire

Il descend des chiens qui accompagnaient les populations asiatiques qui s’établirent sur les montagnes des Pyrénées, cinq mille ans environ avant J.-C. En 1300, on trouvait déjà des chiens très ressemblants au type actuel dans cette région.

Il est dès lors apprécié autant pour ses qualités de chien de compagnie que pour son allure altière et ses capacités de garde. Présent dans les Pyrénées depuis des temps immémoriauxet célèbre hors de ses Pyrénées dès 1675 connu au Moyen Âge, il est utilisé comme gardien de châteaux, il est mentionné par Gaston Phoebus au XIVe siècle. Déjà apprécié comme chien de compagnie au XVIIe siècle, il connut la gloire à la cour de Louis XIV.

images-5-3.jpgLe Montagne des Pyrénées, surnommé Patou dans son pays et longtemps connu sous le nom de Chien des Pyrénées, est utilisé depuis des siècles comme chien de protection des troupeaux. C'est à lui que l'on confie la responsabilité de les protéger contre les attaques des prédateurs, loups, ours, lynx ; et aujourd'hui en France, principalement contre les attaques de chiens errants.

La première description détaillée de ce chien date de 1897 dans le livre du Comte de Bylandt.

Dix ans plus tard sont créés les premiers clubs de race et en 1923 la Réunion des Amateurs de Chiens Pyrénéens, à l'initiative de M. Bernard SÉNAC-LAGRANGE, fait enregistrer le standard officiel auprès de la S.C.C. Le standard actuel est encore très proche du standard élaboré en 1923, ce sont surtout des précisions qui y ont été apportées

CHIEN DE MONTAGNE DES PYRENEES
GROUPE 2
Télécharger le standard N°137 au format .pdf

Caractère et aptitudes

images-6-4.jpgLe Chien de montagne des Pyrénées est un chien au caractère un peu « difficile », qui ne fait confiance à personne : il n’aime que son maître et sa famille. Il est très courageux et doté d’un grand sang-froid ; il est normal qu’il soit assez méfiant vis-à-vis des étrangers parce qu’il a toujours été employé à la fois comme chien de berger et comme gardien de ferme. C’est aujourd’hui un chien de garde, de compagnie et d’exposition, qui a presque entièrement perdu son aptitude pour la garde des troupeaux. Il se montre même prédateur envers les autres animaux. Il doit être socialisé dès son plus jeune âge pour éviter qu’il ne devienne agressif avec les autres chiens et, étant donné sa masse, ne cause de gros problèmes à son maître, que ce soit dans la rue ou pendant les expositions.

Le montagne des Pyrénées aime les grands espaces. Aussi a-t-il impérativement besoin d’un parc ou d’un grand jardin.

Education

Dès l’âge de 2 mois, le chiot Montagne des Pyrénées devra prendre conscience que son maître est son dominant et qu’il faudra lui obéir.

Son éducation doit débuter à 2 mois et être progressive jusqu’à 8 mois. Fermeté et douceur en sont les mots clés. Une main de fer pour lui apprendre à respecter la hiérarchie humaine - car notre Patou se montre volontiers dominant - dans un gant de velours, car il est trop intelligent pour accepter un dressage musclé.

Une recommandation aux amateurs de chiens des Pyrénées : évitez de dresser un chien de montagne à l’attaque ! Il saura parfaitement le faire de sa propre initiative si un danger réel se présente. Une telle éducation lui donnera le goût de mordre sans en avoir reçu l’ordre. N’oubliez pas que le montagne des Pyrénées est un chien très autonome.

images-7-2.jpgSes facilités de compréhension et d’adaptation surprendront son maître. C’est un chien très intelligent, qui comprend rapidement les situations qui se présentent à lui. Il est tout à fait apte à prendre seul des décisions et à passer à l’action. C’est ce trait de sa nature profonde qui a fait de lui un incomparable chien de berger.

Toute médaille ayant un revers, cette capacité de décision, alliée à sa grande indépendance, lui donne parfois tendance à prendre la clé des champs. Il adore les promenades en solitaire et il est donc nécessaire de le surveiller de près. Mais avec une bonne éducation, commencée dès son plus jeune âge, il prendra rapidement conscience qu’il doit obéir à son maître.

L’éducation de votre chien Montagne des Pyrénées débute dès l’instant où vous entrez en possession de votre chiot. Il est intelligent et il a également une bonne mémoire : ce que vous autoriserez une fois, il s’en souviendra toujours ! Il est donc indispensable de décider au préalable des règles de vie de votre chien au sein de votre famille et d’appliquer ces règles immédiatement sans jamais y déroger.

Le Montagne des Pyrénées est un chien sensible et on en profitera dans son apprentissage : une bon mélange de démonstration, de récompense et de sanction sera la recette d’une éducation réussie. La main de fer de la sanction dans le gant de velours de la démonstration et de la récompense !

Enfin, l’éducation du Montagne des Pyrénées commence par celle de ses maîtres. Un Montagne qui évolue dans un milieu agité et agressif aura toutes les chances de prendre les mauvaises habitudes de ceux qui l’entourent.

Vous ne le laisserez JAMAIS sur une victoire sur vous et ceci dès son arrivée chez vous.

Santé & entretien

images-8-2.jpgTrès robuste, le Chien de montagne des Pyrénées ne craint pas les rigueurs atmosphériques et vit en général plutôt longtemps pour un chien de cette taille. Il faut toutefois surveiller le développement squelettique des chiots et éviter qu’en montant ou en descendant trop souvent les escaliers ils ne se cognent ou ne tombent. Il est indispensable de leur fournir un apport de vitamines adapté.

Il peut présenter des problèmes au niveau des hanches, et plus rarement des coudes, souvent d'origine génétique. Comme tout chien de race géante : OCD, osteochondrite disséquante des épaules, unilatérale ou bilatérale. Luxation de rotule, unilatérale ou bilatérale. Entropion aux yeux.

 Vers 10 ans ou voire un peu avant, le chien peut avoir des becs de perroquet qui poussent sur la colonne et peuvent amener une paralysie totale des membres ; à faire vérifier chaque année.

Le poil du chien Montagne des Pyrénées ne demande que peu d'entretien mais celui-ci doit être régulier. Un brossage quotidien suffit ! Surveillez surtout le poil derrière les oreilles, sous la queue et la crinière où se forment souvent des noeuds.

Ne lavez jamais le chien, surtout jamais avant le rappel de vaccin. Le poil, légèrement huileux, le protège contre le trop grand froid l'hiver, ou contre la trop grande chaleur l'été. Le shampoing détruit cette couche protectrice. S'il est vraiment trop sale, utilisez plutôt un shampoing pour chiens et non pour humains. Sachez aussi qu'il est conseillé de le talquer afin que sa robe redevienne bien blanche.

Une fois par an a lieu la mue, généralement à la fin du printemps. Durant cette période, brossez-le à fond pour enlever le plus possible de poils morts. Le nouveau poil repoussera ainsi plus vite ! Utilisez pour cela une brosse munie de picots en fer qui pénètrent bien le poil.

Espérance de vie moyenne : environ 11 ans

Conditions de vie

Ses dimensions ne le rendent pas très adapté à la vie en appartement mais il doit cependant rester très proche de l’homme pour ne pas se renfermer sur lui-même.

Remarques et conseils

images-9-3.jpgSon entretien est assez coûteux. Son poil nécessite des soins assez complexes, surtout chez les sujets d’exposition.

Il ne faut pas le considérer uniquement comme un chien de compagnie. Son caractère le pousse à protéger sa famille et son territoire. Il a besoin d'un extérieur bien clos afin qu’il puisse délimiter le territoire sur lequel il exercera sa protection.

Vous devrez être vigilant ! Repérez et anticipez ses réactions dans certaines situations. 

Vous devrez parfois l'écarter momentanément pour sa tranquillité et la vôtre en cas de visites d'amis ou d'adolescents un peu excentriques.

Est-il fait pour vous ?

images-26.jpgLe Montagne des Pyrénées est avant tout un animal d'extérieur, c'est un chien calme mais il a besoin d'un espace à sa dimension. Gardien avant tout, il aboie pour affirmer sa présence. Il n'est donc pas plus recommandé en lotissement qu'en appartement. Très attaché à ses maîtres, le Montagne des Pyrénées éprouve un grand besoin de contact, de présence et d'affection. Toutefois ce chien n'est pas né pour obéir; il est volontiers fugueur et indépendant.
Pour éviter des déconvenues, le mieux est de disposer d'un terrain clôturé et d'éduquer son chien correctement . Mais, par une éducation faîte de douce fermeté, où le chien doit rester à sa place de chien, vous établirez une relation d'affection et de connivence dans laquelle votre Patou vous obéira pour vous faire plaisir.

Les points forts de la race Montagne des Pyrénées

  • Attaché à son maître et à sa famille
  • Gardien instinctif
  • Calme à l'intérieur, pour autant qu'il puisse se dépenser régulièrement
  • En général très vite propre

Leurs points faibles

  • Fugueur (une bonne clôture est indispensable)
  • Aboie volontiers et de préférence la nuit s’il reste à l'extérieur
  • Obéissant que s'il n'a rien de mieux à faire

A prendre en considération

  • Chien de grande taille
  • Doté d'une grande force physique
  • Méfiant envers les inconnus

esprit canin blog race Chien de montagne des Pyrénées

5 votes. Moyenne 3.40 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau