annuaire gratuit Chien Éducateur & comportementaliste canin

Race

Photo 6

Berger Australien

Origines et histoire

Img 7232Alors qu'il existe de nombreuses théories sur l'origine du chien de berger australien, la race, telle que nous la connaissons aujourd'hui, s'est développée exclusivement aux Etats-Unis. Ce nom de Berger Australien lui fut donné par association avec les bergers d'origine basque en provenance d'Australie, arrivés aux Etats-Unis au XIXe siècle. La popularité du berger australien n'a cessé de croître avec le succès de l'équitation de style western après la deuxième guerre mondiale. Leur nature polyvalente et docile fait d'eux des chiens précieux dans les fermes et les ranchs américains. Les éleveurs américains de bestiaux ont continué à développer la race, en entretenant tout ce qui, à l'origine, avait forcé leur admiration : sa polyvalence, sa vive intelligence, son puissant instinct de conduite des troupeaux et son aspect attirant. Chaque individu est unique pour ce qui est de la couleur de la robe et des marques, mais tous les bergers australiens font preuve d'un dévouement inégalé à leur famille. Leurs nombreuses qualités sont la garantie de la durée de la popularité des chiens.
Depuis cette époque, les Américains n'ont pas cessé d'utiliser les Aussies pour la conduite de tout type de bétail nécessitant obéissance et agilité.
1957: Création de l'American Shepherd Club of America 1991: Reconnaissance de l'Australian Shepherd par l'American Kennel Club.
1996: La Fédération Cynologique Internationale reconnaît officiellement la race
2007: Le Club Français des Bergers Australiens est affilié définitivement à la SCC.

source: scc

Caractéristiques physiques 

Dsc03738C'est un chien bien proportionné, un peu plus long que haut, de taille et d’ossature moyennes, qui présente une constitution solide et une musculature sans lourdeur. Les yeux, en amande, peuvent être marron, bleus, ambre et/ou n’importe quelle association entre ces couleurs. Les oreilles sont triangulaires, attachées haut sur la tête, avec des pavillons relativement petits. Lorsque le chien est attentif, elles se replient vers l’avant. La queue est droite, naturellement courte ou raccourcie : sa longueur ne dépasse pas 10 cm.

Poil : de texture et de longueur moyenne, il est droit ou un peu ondulé, résistant aux intempéries. Le sous-poil varie en quantité suivant les saisons. 
Couleur : bleu merle, rouge merle, rouge. Toutes ces couleurs peuvent être avec ou sans taches blanches, avec ou sans taches fauves. 
Taille : 51 à 58 cm pour le mâle et 46 à 53 cm pour la femelle
Poids : 25 à 34 kg pour le mâle et 19 à 26 kg pour la femelle

AUSTRALIAN SHEPHERD
GROUPE 1
Télécharger le standard N°342 au format .pdf 

Caractère et éducation

Le berger australien est un chien de travail intelligent, doué d'un instinct prononcé pour la conduite et la garde des troupeaux, il a besoin de se dépenser quotidiennement. Il a tendance à aboyer en jouant ou dans l'excitation. De tempérament stable, il est naturellement bon et rarement bagarreur. C’est un très bon chien de compagnie, Il est particulièrement doué pour tous les sports canins comme l'agility et l'obéissance. C'est aussi un chien sociable, qui tolère très bien ses congénères. Il peut être quelque peu réservé lors des premières rencontres. Il est sensible qui ne supporte pas l'attache ni la brutalité.
Dès son plus jeune âge, le berger australien est à éduquer avec fermeté mais sans violence. Une main de fer dans un gant de velours.

Il a tendance à sauter pour dire bonjour. Au début à 2 mois vous allez trouver ça sympa  mais après à 5 ou 6 mois ça va devenir vite génant. Alors ! dès son plus jeune âge (2 mois), dès son arrivée il faut lui donner de bonne habitude comme bien d'autres. 

A 2 mois un chiot est très malléable et assimile bien des exercices sous formes de jeux ce qui pourra éviter bien des problèmes par la suite.

N'hésitez pas à demander une visite conseil auprès d'un éducateur canin pour savoir ce qu'il faut faire et ne pas faire pour l'éduquer car la période entre 2 et 4 mois est la plus importante

Pour des informations complémentaires voici des adresses d'élevages compétants

Bergers australiens chiots p1150196 2

www.bergers-australiens.fr/

www.redwood-ranch.com/

Santé

Plusieurs problèmes de santé peuvent toucher le Berger australien, notamment des problèmes de dos, de hanches et des tares oculaires. La race est également concernée par des problèmes d’épilepsie. Des études ont démontré qu’un mariage entre deux chiens merles donnera 25 % de chiots risquant de naître aveugles et/ou sourds ou de le devenir. Il est enfin recommandé de faire un test MDR1 car ce chien est potentiellement porteur de ce gène.

Espérance de vie moyenne : environ 13 ans

Belle histoire

Quand l’animal perd la vue elle décide de continuer malgré tout...

 

Hist1

teckel

Origines et histoire

BuffonÀ l’origine de cette race et d’autres races semblables, il y a eu un travail de sélection sur l'aptitude à la chasse. Le teckel, originaire d'Allemagne plus précisément en Bavière était à l'origine utilisé pour la chasse aux blaireaux, qu'ils délogeaient de leurs terriers. Son nom vient du mot Dachs, blaireau en allemand, par l'intermédiaire de Dachselhund chien à blaireau. Le nom anglais dachshund est plus proche de la version originelle allemande, alors que les Allemands utilisent actuellement Dackel plus proche du mot français. En Angleterre aussi, le teckel est élevé avec beaucoup de passion, soit comme chien de chasse soit comme chien de compagnie, mais avec un standard différent. Les premiers spécimens ont vu le jour dès le xviie siècle et les variétés de la race ont continué à se développer jusqu'au xixe siècle. Ses ancêtres sont les Bracken ou encore les brachets.

La plus ancienne variété est le poil ras. Le poil long est créé au XVI le siècle par croisement avec des épagneuls qui vont lui apporter la douceur de leur caractère et en faire de bon chien de compagnie. Le Teckel à poil dur, créé à la fin du XIXe siècle, serait issu du croisement entre le Teckel à poil ras, le Schnauzer, le Dandie Dinmont Terrier et peut-être le Scottish Terrier, bon pour la chasse. Les variétés nains et kaninchens sont plus récentes. Le premier standard est rédigé en 1879. Le Deutscher Teckel Club est créé en 1888. Avec trois variétés de poils (ras, dur et long), trois tailles (kaninchen, nains et standards) et trois coloris (unicolore, bicolore ou arlequin). On a aussi pu observer, sur des fresques égyptiennes, des représentations de chiens identiques à la seule différence qu'il avait les oreilles droites et non tombantes.

Caractéristiques physiques 

Variétés : standard, naine, et Kaninchen

Hist1Le Teckel est un chien près de terre, au membres courts, long de corps tout en restant compact et très musclé. Son port de tête est hardi et altier, son expression attentive. La longueur du corps doit s'accorder harmoneiusemement avec la hauteur au garot.
Tout semble aller par trois chez le Teckel, trois variétés de tailles, standard, nain et kaninchen et trois variétés de poil, dur, long et ras (respectivement photo 1, 2 et 3 ci-contre).
Le pelage du Teckel à poil dur est régulier sur tout le corps. Il forme une barbiche et des sourcils en broussaille qui lui donnent souvent l'air sévère Les poils soyeux, doux. lisses et brillants du Teckel à poil long sont plus longs sous le cou, sur le dessous du corps, les oreilles, l'arrière des pattes et sur le dessous de la queue. Ceux du Teckel à poil ras doivent être courts, épais, brillants et près du corps.
Le poil ras et le poil long sont généralement unicolores (rouge) ou bicolores (noir et feu) et plus rarement arlequin (fond de robe brun clair, gris clair ou blanc avec des taches inégales de couleur brun foncé, jaune, jaune- rouge ou noir). Le poil dur se présente sous deux robes bicolores (noir et feu ou sanglier). Dans les trois poils, il existe une variété dite chocolat relativement rare.
Chien bas sur pattes, compact, vigoureux et d’une bonne musculature. La tête est gracieuse, avec un crâne plutôt plat et un stop le plus léger possible : moins il est accentué, mieux c’est. Il existe en trois variétés de taille (standard, naine et Kaninchen, c’est-à-dire « de lapin »), qui sont à leur tour divisées en sous-variétés de poil (long, ras et dur).

Poil : Poil ras, poil long et poil dur.
Couleur : Les plus fréquentes sont le fauve et le sanglier. Le noir et feu, Marron et Feu, Arlequin noir et feu, Arlequin chocolat et le Bringé sont acceptés.
Taille : 11 à 25 cm  - La proportion idéale est de 1/3 entre le sol et le point le plus bas de la poitrine et 2/3 entre ce point et le garrot.
Poids : le Kaninchen pèse environ 3,5 kg, le Nain environ 4 kg et le Standard moins de 9 kg

DACHSHUND - TECKEL
GROUPE 4
Télécharger le standard N°148 au format .pdf 

Caractère et éducation

4D'un naturel aimable, ni peureux ni agressif, au caractère équilibré, c'est un chien de chasse passionné, persévérant, vif et fin de nez.

C'est un chien qui peut être exclusif avec son maître, en particulier le Teckel à poils ras. En effet, il est toujours à la recherche de l'erreur de son maître pour devenir le chef. On considère que c'est un chien d'une intelligence supérieure qui ne laisse passer aucune erreur car c'est un dominant dans l'âme. Il est joyeux, vif et joueur, mais ne doit pas être placé entre des mains trop permissives.  Il possède des dons certains de comédien. Vous devez lui faire comprendre ce que vous attendez de lui. Les corrections inconsidérées, les hurlements et les courses poursuites ne servent à rien. 

Votre TECKEL doit sentir votre personnalité, vous respecter comme "meneur de meute". Si vous n’y prenez garde, les rôles seront vite inversés.

Votre chien sera à votre image

Auprès de vous, le chien doit se sentir sécurisé et comprendre qu’il doit obéir. Il doit avoir confiance en vous. Il doit vite faire la différence entre un ordre et un mot d’amitié : Un ordre est donné sèchement. Un encouragement est donné plus doucement mais fermement, il est répété plusieurs fois.

Dans les mêmes circonstances, vous devez toujours employer les mêmes mots, prononcés avec les mêmes intonations.

a punition doit suivre immédiatement la faute. Cinq minutes après, c’est trop tard, il ne comprendrait plus pourquoi il est corrigé. Il ne faut jamais punir un chien qui revient vers vous, même s’il vient de fuguer; au contraire, encouragez-le. C’est au départ de la faute qu’il faut intervenir.

Votre éducation de maître se faisant en même temps que celle de votre chien, quand vous le connaîtrez mieux, vous apprendrez à précéder la faute. Alors, un simple claquement détournera son attention et le stoppera infailliblement dans son élan malveillant.

Si vous êtes propriétaire d’un chien dont le caractère est dit "DOMINANT", votre autorité sera quelquefois battue en brèche. Vous devrez réagir tout de suite et vous imposer. Certains chiens n’admettent pas la faiblesse du maître. N’oubliez pas que vous devez vous imposer comme CHEF DE MEUTE.

Tout changement important dans la vie familiale ou celle du chien peut remettre en cause l’équilibre établi.

Santé

Le Teckel  est un chien rustique, très robuste et qui vit très longtemps. En vieillissant, il ne connaît pas d’infirmités particulières ; même avec les « cheveux blancs », il garde en général l’air d’un jeune homme. Son seul point faible c’est sa colonne vertébrale, sujette à des discopathies surtout si le chien grossit trop ou effectue des exercices inadaptés à lui, comme sauter des obstacles ou monter et descendre trop de marches.

Espérance de vie moyenne : environ 14 ans

Conditions de vie

Le Teckel est un chien qui aime le confort mais est fait pour la chasse. Les conditions climatiques difficiles ne lui font pas peur, surtout s'il est à la poursuite d'un gibier.

Remarques et conseils

Le Teckel est un chien utilisé pour la chasse, et seulement 1/3 des naissances destine ce chien à être un animal de compagnie. Il aime la campagne et les promenades. Ce chien convient aux enfants car il sait faire la différence entre adulte et enfant et sera beaucoup plus indulgent avec ce dernier. Il ne manifestera pas d'agressivité envers l'enfant mais sera moins indulgent envers l'adulte. le Teckel est un chien à tendance dominante, il faut savoir le mettre à sa place dans la famille.

Le teckel au cinéma et belle histoire

Shelly champion a 4 pattes


19150847Shelly, champion à 4 pattes                                                                                                            4 bassets pour 1 danois

People

Desktop16

source: www.scc - www.chien.com/clubdesamateursdeteckels

photo-1-4.jpg

Husky

Origines et histoire

531920-576423332405899-377293201-n.jpgLa lignée directe du Husky sibérien remonte à plus de 200 ans. C'était le chien des Tchouktches, un peuple se rapprochant des Inuits et vivant autour du bassin de la rivière Kolyma en Sibérie du nord. L'isolement de la tribu et un système méthodique d'élevage ont conduit à une amélioration continuelle de la race : les Tchouktches, en éliminant systématiquement les chiens agressifs, ont créé cette race pour qu'elles puissent tirer leurs traîneaux l'hiver, chasser et distraire leurs enfants. Chez eux, les chiens faisaient partie de la famille et partageaient souvent l'habitation.

Ils prétendaient que le Husky était né de l'amour d'un loup et de la lune. Ce loup était amoureux de la lune et une nuit celle-ci le rejoignit. De leur amour naquit le Siberian Husky qui garde l'apparence du loup mais qui porte la queue en croissant de lune et qui a des étoiles dans les yeux. C'est pour cela que les soirs de pleine lune, les Huskies et les loups hurlent pour l'appeler afin qu'elle redescende à nouveau.

En 1909, un groupe de Siberian Huskies a été amené en Alaska pour les courses du «All Alaska Sweepstake» et les qualités de ces «petits» chiens venus de Sibérie se sont rapidement imposées. Lors de l'hiver 1925, lorsque une épidémie de diphtérie frappe le village isolé de Nome en Alaska, un relais d'attelages partis de la ville lointaine de Néana, parvint à livrer le sérum essentiel et à sauver les habitants. Cette prouesse héroïque valut à ces chiens et à leurs maîtres une notoriété nationale.

L’élevage sélectif de la race a toutefois commencé aux États-Unis, surtout grâce à Eva « Short » Seeley que l’on peut considérer comme la « mère » de cette race et de celle du Malamute de l’Alaska.

L'American Kennel Club a reconnu la race en 1930 et le Siberian Husky Club ofAmerica fut fondé en 1938. En France, les premiers Siberian Huskies furent importés en 1970 et la première inscription au LOF eut lieu en 1973. La race fut rattachée au club «Réunion d'Amateurs de Samoyèdes et Chiens Nordiques» avant que le club spécifique pour la race, le Siberian Husky France ne soit affilié le 1er avril 1992.

Deux pluriels existent pour ce mot : « huskys » (pluriel conforme à l'orthographe française) ou « huskies » (anglicisme).

Caractéristiques du Husky sibérien

1239935-1445452332347635-1234584298-n.jpgLe Husky sibérien est un chien de taille moyenne, bien proportionné, à la démarche légère et vive. Couvert d'une bonne fourrure, ses oreilles droites et sa queue en brosse bien fournie évoquent son hérédité nordique. Son allure caractéristique est unie et facile. Il remplit avec la plus grande compétence sa fonction d'origine de chien de trait en tirant une charge légère à une vitesse modérée sur de grandes distances. Les proportions et la forme de son corps dénotent cet équilibre fondamental de puissance, de rapidité et d'endurance. C'est le plus rapide des chiens de traîneau de pure race, très apprécié en compétition.

Le crâne est légèrement arrondi ; le museau, d’une largeur moyenne, va en s’amincissant vers la truffe. Le rapport crâne-museau est de 1/1. Les yeux sont en forme d’amande, légèrement obliques. Ils peuvent être bleus, marron, vairons ou hétérochromes. Les oreilles sont petites, triangulaires, portées dressées, attachées haut et rapprochées ; elles sont légèrement arrondies en pointe, bien fournies en poils, même à l’intérieur. Les membres sont droits, musclés. La queue est portée en faucille : elle ne doit pas retomber sur le dos ni s’enrouler sur le côté.


Poil : de longueur moyenne, droit ; il doit donner l’impression d’une fourrure épaisse et ne jamais être suffisamment long pour cacher le profil du chien.
Couleur : toutes les couleurs allant du noir au blanc pur sont admises.
Taille : 54 à 60 cm pour le mâle et 50 à 56 cm pour la femelle
Poids : 20 à 28 kg pour le mâle et 15 à 23 kg pour la femelle

SIBERIAN HUSKY
GROUPE 5
Télécharger le standard N°270 au format .pdf 

Caractère et éducations

551182-576762369038662-809334960-n.jpgTrès joyeux et jovial avec tout le monde, il ne connaît pas le sens du mot agressivité. Il s'adaptant facilement aux situations les plus étranges, d'une intelligence généralement au-dessus de la moyenne, il peut au premier abord laisser croire qu'il est un parfait chien de compagnie. Mais il a aussi un esprit indépendant qui peut surprendre, décevoir, ainsi qu'une vitalité et un influx nerveux qui doivent pouvoir se manifester autrement que par une rapide promenade autour du pâté de maison le soir... c'est un chien très sportif et il faut en tenir compte.

Il est très affectueux avec son maître, mais il est aussi très indépendant et doit être éduqué dès son plus jeune âge deux mois et ne jamais se relâcher, si l’on veut obtenir des résultats. Le Husky Sibérien est têtu, intelligent mais têtu «  Je veux ça ou faire ça alors si je ne le fais pas je ne ferai pas ce que tu me demandes là !!! ».  Donc pour casser un peu ce trait de caractère, il faut qu’il se fasse plaisir tout en vous faisant plaisir, il faut donc travailler de ce côté mais jamais en freinant le chien ou en vous freinant. Il peut être un très bon compagnon pour des enfants assez grands mais il ignore en revanche les plus petits. D'autre part, c'est un chien habitué à partager la vie d'un groupe qu'il soit canin ou humain et qui s'ennuie beaucoup s'il est seul.

Très intelligent il est capable de comprendre les ordres qui lui sont donnés mais il n'aime pas obéir aveuglément, il doit comprendre le pourquoi d'un ordre qu'il a souvent tendance à discuter !  Il doit demeurer sous étroite surveillance et la plupart du temps ne se promener qu'en laisse. Dans ses relations avec les autres chiens il fait souvent preuve de retenue, mais il est prêt à se défendre énergiquement s'il est attaqué ou si sa position hiérarchique lui semble mise en cause. Chasseur atavique, il maîtrise difficilement cet instinct envers les petits animaux. volailles, voire moutons. Il est hors de question de le laisser en liberté à la campagne et il est impératif que la propriété soit fermée par une haute et solide clôture. Il en va de sa propre sécurité car il est d'une incorrigible curiosité et fugue facilement. 

1235366-575718935809672-482185514-n.jpg

En France, il est assez souvent utilisé dans les compétitions de traîneau (sled-dog) mais surtout choisi comme chien de compagnie. Ce chien très beau et très doux est le compagnon idéal pour tous ceux qui aiment les races primitives le plus proche du « loup » possible. Il est absolument sans danger parce qu’il se lie d’amitié avec tout le monde. Il faut donc réunir beaucoup d’informations sur les caractéristiques de la race avant de la choisir.

Le Husky Sibérien est un chien qui a besoin de beaucoup d’espace, d’activités et de fermeté, il ne faut pas oublier que c’est un chien de traîneau au départ.Si un chien fugue, en général, c’est qu’il s’ennuie et cherche de l’activité. N’hésitez pas à l’inscrire en agility, ou de vous rendre dans des clubs de mushing ce sera épanouissant pour lui et pour vous.
Par ailleurs, cette race est assez dominante et intelligente. Aimez-le, évidement, mais définissez une place définitive et ne cédez surtout pas même s’il ou elle est irrésistible et vous fait les yeux doux.
Ne placez pas votre chiot dans un endroit de passage (c’est là que s’installent les dominants pour contrôler) et enseignez lui au plus vite les ordres de base. (Assis, Couché, La patte, Droite, Gauche, Stop, Devant, Doucement), même si cela n’est que 10min par jour.
Pour l’habituer à être seul, cela doit se faire graduellement ; laissez le dehors 10-20min, tout en le surveillant de la fenêtre, ne craquez pas, retournez le féliciter plutôt, et cela en augmentant le temps et la distance, les endroits et cela en fonction de l’âge.

Bien choisir son chien: http://www.le-husky-siberien.com/

Santé

telechargement-19.jpgLe Siberian Husky est un chien rustique et d'une santé remarquable. Si l'on s'en occupe convenablement, il nécessite relativement peu de soins en dehors des examens, vermifuges et vaccins périodiques. Son poil nécessite un brossage régulier, voire quotidien en période de mue.

Il existe quelques rares cas de cataracte juvénile qui peut entraîner une cécité vers l'âge de deux ans. Le husky peut également être sujet au glaucome, notamment certaines lignées développées pour la course. Le glaucome cause généralement des douleurs et une perte de vision significatives avant que le problème ne soit détecté.

Il est très robuste et contrairement à ce que beaucoup de gens croient, il ne souffre pas du tout de la chaleur. Le Husky sibérien est un chien qui peut vivre également à - 40°, ce qui ne veut pas dire que cela lui fasse plaisir !


Espérance de vie moyenne : environ 13 ans

Conditions de vie

Dans un jardin uniquement si la clôture est absolument sûre, sinon dans la maison. Il doit faire beaucoup d’exercice. La vie en appartement n'est pas idéale pour lui.

Son besoin d'exercice fait qu'il vaut mieux habiter près de grands espaces verts pour pouvoir lui donner sa dose de sport quotidienne. 

Remarques et conseils

Les yeux bleus qui ont provoqué le succès retentissant de ce chien ne sont pas « obligatoires » et n’augmentent pas du tout la valeur du sujet. Ils ne constituent pas non plus une dégénérescence comme certains auteurs l’ont affirmé.

Le husky au cinéma et belle histoire

images-43.jpgCroc blanc 1973Le retour de croc blanc; Balto

Comme chien et ours

recemment-mis-a-jour.jpg

photo-2-2.jpg

Les chiens préférés des Français en 2012

Chaque année, la SCC (Société centrale canine) publie les statistiques des inscriptions au LOF (Livre des origines français).

Ca correspond au nombre de chiens de pure race qui ont été “déclarés” et enregistrés sur ce livre dont elle assure la gestion.

Le nombre des naissances par race donne une image des grandes tendances. Elles correspondent aux races qui ont les faveurs du public, même si ces statistiques ne sont pas un palmarès des ventes.

Les 30 premières races

  1. BERGER ALLEMAND                            11205
  2. GOLDEN RETRIEVER                             8877
  3. BERGER BELGE                                     8415
  4. CAVALIER KING CHARLES                      7680
  5. BERGER AUSTRALIEN                            7047
  6. RETRIEVER DU LABRADOR                     6720
  7. STAFFORDSHIRE TERRIER AMERICAIN    6533
  8. BOULEDOGUE FRANCAIS                        6189
  9. YORKSHIRE TERRIER                             6040
  10. SETTER ANGLAIS                                  5888
  11. CHIHUAHUA                                         5522
  12. COCKER SPANIEL ANGLAIS                    5104
  13. EPAGNEUL BRETON                               4943
  14. STAFFORDSHIRE BULL TERRIER             4149
  15. TERRIER JACK RUSSELL                        3876
  16. BEAGLE                                               3767
  17. CHIEN DE COUR ITALIEN                       3566
  18. BOUVIER BERNOIS                                 3520
  19. SHIH TZU                                             3493
  20. BERGER DE BEAUCE                               3222
  21. BERGER BLANC SUISSE                           2268
  22. BOXER                                                  2072
  23. WEST HIGHLAND WHITE TERRIER          2264
  24. HUSKY DE SIBERIE                                 2188
  25. COTON DE TULEAR                               2064
  26. ROTTWEILER                                       1878
  27. ENGLISH SPRINGER SPANIEL                 1877
  28. BULLDOG                                             1818
  29. TERRE NEUVE                                       1576
  30. SHAR PEI                                             1539

telechargement-18.jpg

Beagle

Caractéristiques 

telechargement-1-9.jpg

Le Beagle est un petit chien très gracieux, distingué, de construction compacte, solide, dégageant une forte expression de force et d’énergie, vif et remuant. La tête est forte mais pas massive, avec un stop accentué et un museau non pointu. Les oreilles sont attachées haut, arrondies et assez longues. Les yeux, ronds et vifs, donnent au chien une expression vive. Les membres sont forts et musclés, parfaitement droits. La queue, grosse et bien fournie en poils, est attachée haut et portée en sabre. Le poil est court et résistant. Toutes les couleurs reconnues pour les chiens courants sont admises, à condition que l'extrémité du fouet soit blanche, mais la robe du beagle est le plus souvent tricolore, avec un manteau noir bordé de brun, le ventre, la gorge, le museau et les membres blancs.

Il existe aussi des Beagles bicolores, pour la plupart blancs et oranges (« Lemons »).

Le type de taille inférieure à 35 cm, désormais très rare, était appelé « Beagle Élisabeth », en l’honneur de la reine Élisabeth qui l’a sélectionné comme animal de compagnie.

Poil : court.
Couleur : il peut être bicolore ou tricolore.
Taille : 33 à 40 cm
Poids : 12 à 17 kg

BEAGLE
GROUPE 6
Télécharger le standard N°161 au format .pdf

Origines et histoire

southern-hound.jpgLes Français qui revendiquent l’origine de la race soutiennent que ces chiens proviennent de leurs Chiens courants, qui ont débarqué en Angleterre au XIe siècle avec Guillaume le Conquérant. Il a été croisé avec le Harrier pour les besoins de la chasse à courre. On prétend qu'Henri VIII lui témoignait plus d'affection et de tendresse qu'à ses nombreuses femmes !

Pour d'autres c'est un chien anglais, conçu dans ce pays, depuis plusieurs siècles pour chasser le lièvre à courre (« beagling »). Il est certain que des petits Chiens courants ressemblant au Beagle existaient en Angleterre à l’époque d’Élisabeth Ire, dans la seconde moitié du XVe siècle. On dit, enfin, que ses origines pourraient être bien plus anciennes et remonter à la Grèce antique !
L'origine du nom « Beagle » est aussi incertaine. Il pourrait dériver du vieil anglais « begle », du vieux français « beigle » ou du celtique « beag », autant de termes signifiant « petit ».
C'est au XVI0 siècle que le beagle se répand en Angleterre. Sa voix lui vaudra le surnom de « singing beagle » (beagle chantant).

Selon certains auteurs, ses ancêtres pourraient être les chiens de chasse décrits par Xénophon au IVe siècle avant J.-C. ; un Chien courant semblable au Beagle est également cité dans un poème du barde Ossian au IIIe siècle.

Aujourd’hui, cette race est très répandue en France, en Italie, en Angleterre, en Australie et surtout aux États-Unis, où on enregistre environ cent mille inscriptions par an. Cependant, il ne s’agit pas uniquement de chasseurs parce que les Américains le considèrent surtout comme un chien de compagnie.

Caractère et aptitudes

images-41.jpgLe beagle a un tempérament doux et de bonne disposition, pacifique. Décrit dans de nombreux standards comme gai, il est aimable et en général ni agressif, ni timide. Réputé gentil et très affectueux, il se montre un compagnon attachant, il est doux avec les enfants, dont il peut être un compagnon de jeux infatigable. Bien qu’il puisse être distant avec les étrangers, il aime la compagnie et est en général sociable avec les autres chiens. On dit que c’est le meilleur chien du monde. Évidemment, il peut faire quelques bêtises quand il est très jeune, il faudra savoir être ferme et pas carquer devant ses irrésistibles « yeux de Beagle » qui représentent son atout de charme.

Le Beagle est utilisé pour la chasse au lièvre, au renard et, dans certains cas, au sanglier : les meutes sont composées de six à vingt exemplaires. Naturellement, en bon Chien courant qu’il est, il a besoin de mouvement. 

Son odorat: avec le chien de Saint Hubert, le beagle est le chien au sens de l’odorat le plus développé. Dans les années 1950, John Paul Scott et John Fuller commencèrent une étude de treize ans sur le comportement canin. Ils testèrent l’odorat de différentes races en mettant une souris dans un champ d’une acre et en mesurant le temps mis pour la retrouver. Le beagle la retrouva en moins d’une minute, tandis que le fox terrier la retrouva en quinze minutes et que d'autres races, comme le Scottish Terrier, n'y parvinrent pas. Le beagle sent le sol et n’est pas très bon pour détecter une piste dans l’air.

telechargement-2-8.jpgLe beagle est intelligent, mais ayant été élevé pendant des années pour poursuivre des animaux, il est aussi têtu et entêté, ce qui peut le rendre difficile à dresser. Il est en général obéissant mais il est facilement distrait par les odeurs autour de lui. Vous devez commencer à l'éduquer le plus tôt possible 

C’est un chien habitué aux meutes et il peut être atteint d’anxiété de séparation. Pour l'éviter dès son arrivé à la maison, prenez les bonnes habitudes en suivant une visite conseils et démonstrations. Il n'est pas un bon chien de garde, même s’il aboie ou hurle lorsqu’il est confronté à quelque chose d’inhabituel. Tous les beagles ne hurlent pas mais certains aboieront lorsqu’ils sentiront l’odeur d’une proie potentielle.

Espérance de vie moyenne : environ 12 ans

Santé

images-11-4.jpg


La race est connue pour être rustique et n'est pas atteinte de problèmes de santé particuliers. La dysplasie de la hanche, commune aux harriers et aux grandes races, est rarement considérée comme un problème chez le beagle

Les longues oreilles du beagle sont parfois sujettes à des infections. Les problèmes ophtalmologiques fréquents chez le beagle sont le glaucome et ladystrophie cornéenne; le prolapsus de la glande de Harder et la distichiasis apparaissent parfois, ces deux maladies pouvant être soignées par chirurgie. Une défaillance du drainage nasolacrymal peut causer des yeux secs ou au contraire laisser s’écouler les larmes sur la face: l'hyposécrétion lacrymale est héréditaire chez le beagle. Les beagles à robe bleue peuvent également être atteints d'une alopécie des robes diluées, une maladie de peau pouvant être traitée mais jamais guérie.

Les beagles peuvent avoir un comportement connu comme l’éternuement inversé, pour lequel la respiration du beagle est bruyante comme s’il suffoque ou étouffe, mais l’air passe bien à travers la bouche et le nez. La cause exacte de ce comportement est inconnue, mais ce n’est pas dangereux pour le chien

Le beagle en BD, au cinéma ...

images-6-7.jpg


Le beagle apparait dans les bandes dessinées et les dessins animés dans les années 1950 avec Snoopy le personnage de PeanutsLes Rapetou (The beagle boys en anglais) de Walt Disney et Beegle Beagle, le compagnon de Grape Ape.

Il apparait dans de nombreux films, avec quelques rôles principaux comme dans Comme chiens et chats (Cats and Dogs) et suite ,Shaïlo (adaptation du livre de Phyllis Reynolds Naylor) et dans la version non-animée de Underdog. Les rôles secondaires sont nombreux avec entre autres AuditionThe Monster Squad et La Famille Tenenbaum (The Royal Tenenbaums) au cinéma, Porthos le beagle de Star Trek : EnterpriseEastEndersLes Années coup de cœur (The Wonder Years), et To the Manor Born à la télévision.

images-4-12.jpg

Bull Terrier

Caractéristiques 

Variétés :  taille standard - miniature - staffordshire bull terrier

photo-1-3.jpgLe Bull Terrier est un chien que l’on ne peut pas confondre avec un autre à cause de la constitution particulière « en oeuf » de sa tête. Le profil, dit « nez romain », est unique au monde. Le corps est celui d’un « gladiateur » : solide, compact, c’est une véritable boule de muscles. Les yeux sont petits, triangulaires, enfoncés, obliques, beaucoup plus rapprochés des oreilles que de la truffe ; très foncés, ils doivent sembler presque noirs. Les oreilles sont également petites, naturellement dressées, rapprochées. Les membres sont parfaitement d’aplomb. Le thorax est très large, avec des côtes bien cintrées.  Sa queue est courte et portée horizontalement. Il doit être situé à une hauteur supérieure à la moitié de la hauteur au garrot afin que le chien soit près du sol, sans avoir l’air court sur pattes. Bien qu’obstiné, cet animal vif, intelligent et résolu sera d’une agréable compagnie. Précisons qu’il existe aussi des bull-terriers miniatures dont la taille n’excède pas 35,5cm.

Poil : court.
Couleur : blanc pur ou avec des taches noires ou bringées sur la tête, sur les oreilles ou sur les deux ; fauve ; bringé ; tricolore. Le bleu et le foie ne sont pas admis.
Taille : 35 à 50 cm
Poids : 20 à 40 kg

ENGLISH BULL TERRIER
GROUPE 3
Télécharger le standard N°11 au format .pdf

Origines et histoire

images-40.jpgLe Bull Terrier fut créé en Angleterre, au xviiie siècle, par le croisement entre le Bulldog-Anglais et le white english terrier, un chien de chasse de type lévrier, aujourd'hui disparu, s'apparentant au greyhound. La robe blanche a été pendant longtemps la seule acceptée par le standard et elle est encore aujourd’hui très répandue. Cela est dû à l’introduction de sang de Dalmatien effectuée par James Hink, qui peut être considéré comme le « père » de la race telle que nous la connaissons actuellement. Son travail a été poursuivi par ses enfants Fred et James et son petit-fils Carleton, fils de James Jr., qui a débuté dans l’élevage en 1920 avec l’affixe « Brum », le plus célèbre du monde. C’est lui qui a produit pour la première fois le « nez romain » sur son champion Lord Gladiator, qui a ensuite été transmis à toute sa descendance.

Il commença sa carrière comme chien de combat. En effet, il a durant un temps combattu des animaux sauvages ou domestiques, ours,taureaux ou équidés. En 1835, suite au développement du nombre de ces combats, le Parlement britannique a interdit les combats entre animaux, ce qui a marqué le déclin de cette race. Cependant, des rencontres clandestines existaient toujours, n'opposant plus que des chiens entre eux, mais le bull terrier actuel n'est plus utilisé depuis longtemps pour les combats car la sélection de cette race n'est plus faite dans ce sens depuis la fin du 18e siecle. Le Bull Terrier aurait même pu disparaître après la Première Guerre mondiale, suite à toute une série de péripéties (animaux atteints de surdité, interdiction de la coupe des oreilles en 1895, dépigmentation de certains sujets...).

Si la race est connue dès le début du XIXe siècle, le standard n'autorisera les sujets colorés qu'en 1920 pour apporter du sang neuf aux chiens blancs dont beaucoup naissaient sourds. Le Bull Terrier n'a été reconnu qu’en 1835 en Angleterre, et en 1943 en France.

Caractère et éducation

images-1-25.jpgLe bull-terrier actuel ne présente plus, heureusement, les caractéristiques pour lesquelles il a été créé. Des dizaines d'années de sélection rigoureuse l'ont rendu plus apte à la vie domestique et en ont fait un admirable chien de compagnie.
Le bull-terrier est un chien très sociable, il voue une admiration sans borne à son maître, aux membres de la famille. Cet attachement s'applique aux humains en général, ce qui en fait un bien piètre gardien.
Dynamique et joueur, il a besoin de vraies promenades et de séances de jeu pour s'épanouir. La solitude, l'ennui et l'inactivité lui sont difficilement supportables et le rendent destructeur.
De ces ancêtres terriers, il a gardé ce caractère têtu tellement représentatif de la race. Obstiné, enjoué, affectueux et un brin facétieux, voici en résumé le bull-terrier.
Certains le disent dominant, d'autres diront qu'il ne cède pas facilement: il a assurément un caractère entier. La cohabitation entre mâles est donc à éviter fortement. Il accepte volontiers la compagnie d'autres animaux pour peu qu'il y ait été sociabilisé précocement.
Comme tout terrier, le bull-terrier s'éduque: des règles claires et strictes doivent être établies dès l'arrivée à la maison. Il saura vous mettre à l'épreuve avec ses clowneries, vous devrez ruser et ne pas céder pour lui apprendre un ordre ou vous faire obéir.
En raison de l'attachement à sa famille, il est essentiel de lui apprendre la solitude et le détachement pour qu'il puisse vous attendre sereinement quand vous vous absenterez et éviter les dégats du à l'anxiété de séparation. Son caractère est équilibré, à condition que son propriétaire ne stimule pas son agressivité. 

Santé

  • La surdité, qui peut être bilatérale ou unilatérale, est un défaut héréditaire, c'est une tare qui se transmet génétiquement, c'est pourquoi les parents et les chiots doivent subir un test de dépistage appelé PEA (Potentiels Evoqué Auditifs )
  • Les problèmes articulaires avec la dysplasie de la hanche et la luxation de la rotule (assez courante mais facilement détectable par simple palpation).
  • Les problèmes de peau sont encore assez courants surtout chez les chiens blancs. Ils peuvent aller de l’allergie (de causes diverses et variées) à lapyodermite, démodécie ou encore la Dermatite atopique.
  • Les problèmes cardiaques lui viennent de son ancêtre le Bull Dog. Les trois pathologies les plus courantes sont : le souffle au cœur, la dysplasie de la valve mitrale et la sténose sous aortique. Ces problèmes peuvent être détectés par écho doppler.
  • Les problèmes rénaux, bien qu'encore mal connus, sont souvent très graves, comme par exemple la néphropathie familiale. Souvent, cela écourte considérablement l’espérance de vie du chien. Une échographie rénale peut déceler ces problèmes.
  • Les Bull Terrier miniatures souffrent en plus d'une maladie autosomale récessive : la luxation du cristallin. C'est une maladie héréditaire qui touche les yeux: un chien atteint sera aveugle avant l'âge de ses 9 ans. Un test ADN est disponible depuis septembre 2009 et le résultat est valable à vie.

Espérance de vie moyenne : environ 13 ans

Conditions de vie

images-2-16.jpgIl aime les sorties avec son maître plutôt que d'être délaissé dans un jardin si grand soit-il. Le bull peut vivre en appartement pour peu qu'on lui consacre du temps pour une grande ballade (d'une durée d'une heure) afin qu'il puisse dépenser son énergie, plus une à deux promenades plus courtes au cours de la journée.
Une activité sportive sans excès, et même natation pour certains, lui fera garder la forme. Il aime, une fois défoulé, consacrer de longs moments de repos dans un coin douillet (le canapé est son lieu de prédilection). Pour le chiot qui semble infatigable, son maître saura modérer son enthousiasme en incluant dans ses promenades citadines, écourtées mais plus fréquentes, des exercices de « bonne conduite sociale » tels que déjections dans le caniveau, interdiction de sauter sur les piétons et cyclistes, marche à la laisse sans traction, pas d'aboiements intempestifs, etc.... Il est très joueur et appréciera des séances de jeux avec son maître.

Remarques 

Auparavant, le Bull Terrier comme tous les Terriers de type Bull étaient très bagarreurs avec les autres chiens, mais la sélection moderne a tempéré cette caractéristique négative. Aujourd’hui, un chiot qui est bien socialisé peut devenir ami avec n’importe quel autre animal. Il demeure simplement un peu agressif envers ses congénères du même sexe… pratiquement comme tous les autres chiens de n’importe quelle race.

Le Bull Terrier et le cinéma

Cinéma: Baxter -  Frankenweenie - Patton -  Série: Têtes brulées

desktop5.jpg

images-39.jpg

Cavalier King Charles

Cavalier King Charles

Origines et histoire

716px-king-charles-spaniel.jpgMême s'il ne fait parler de lui que depuis une dizaine d'années, le Cavalier King Charles est apparu en 1924. Il est issu d'une race fort ancienne, le King Charles Spaniel, dont on a retrouvé la trace dans des documents datant du xvie siècle.

En effet, c'est Charles II d'Angleterre (1630-1685) qui donne aux épagneuls nains anglais leurs lettres de noblesse. Il avait une telle passion qu'ils furent dénommés King Charles Spaniels. Le roi ne se déplaçait jamais sans ses chiens qui avaient même le droit d'entrer dans le parlement.

La concurrence arriva avec les carlins et les pékinois qui possèdent un nez plat. Par conséquent, le King Charles devait suivre cette mode. Les éleveurs durent créer des épagneuls au nez plus court

La race connut un tel succès que pour la protéger de croisements mal venus, le Toy Spaniel Club fut fondé en 1886 pour établir divers principes et reconnut officiellement le King Charles. Il fut également décidé que son nom serait différent en fonction de ses couleurs. Ainsi les unicolores furent nommés rubis, les noirs et feu King Charles, les tricolores prince Charles et les orange et blanc devenaient blenheim. En 1903, la confusion est telle au Kennel Club, qu'il fallait donner un nom non plus par la couleur mais par la morphologie. Le roi Edward VII intervient et la dénomination historique de King Charles est retenue.

image-cavalier-king-charles.jpgEn 1926 dans le catalogue de l'exposition de Crufts se trouvait l'annonce suivante : « Sont recherchés des blenheims Spaniels de l'ancien type, tels qu'ils sont représentés dans les gravures et tableaux du temps de Charles II, avec museau allongé, pas de stop, crâne plat avec le spot caractéristique en son centre. Le premier prix de 25 livres dans les 947 et 948 sera offert par Roswell Eldridge de New York, USA. Ce prix ira à qui recréera le type ancien souhaité. » La reproduction du tableau de Landseer, "The cavalier's pet", était jointe.

Le premier gagnant fut Ferdi of Monham, né le 19 novembre 1923, donc avant la parution de l'annonce ce qui signifiait qu'il existait encore des King Charles ancien modèle. Mais leur existence posa un problème car on avait deux races de chiens : les King Charles au nez court et les King Charles ancien style au nez plus long. Ainsi durant plusieurs années, dans les expositions, l'appellation "old type King Charles Spaniels" fut choisie. Alors en 1928, puisque Eldridge s'était servi du tableau "The cavalier's pet" pour ses recherches, il fut décidé que l'ancien type serait dénommé Cavalier King Charles. Cette dénomination sera officialisée en 1945.

Cependant un dilemme existait : les Cavalier King Charles étaient physiquement les plus proches des chiens tant aimés par Charles II, d'où de nombreuses erreurs d'appellation.

Caractéristiques

telechargement-14.jpgLe Cavalier King Charles Spaniel, , originaire de grande Bretagne est un chien vif et gracieux, bien équilibré dans ses formes, sportif et gai. La tête est presque plate entre les oreilles, le stop profond, le museau en forme de cône tronqué. Les yeux sont grands, foncés, non proéminents et sont plein de vie et de malice. Les oreilles sont longues, attachées haut, très frangées. Le corps est court et bien proportionné.  Les membres sont bien droits et parallèles. Son poil est long et soyeux, sans boucle et ses oreilles, longues et abondamment frangées, sont attachées haut. Sa queue est portée joyeusement mais jamais très au-dessus de la ligne du dos, elle peut être amputée, mais elle est beaucoup plus belle si elle est laissée entière, longue et frangée.

Il est sûr de lui, n'est pas agressif et aborde la vie d'une démarche dégagée et élégante.

Poil : long, soyeux, avec beaucoup de franges. Il ne doit pas être bouclé mais une légère ondulation est permise.

Il existe quatre type de robes :

  • noir et feu (noir et roux) : Noir avec des tâches feu au-dessus des yeux, sur les joues, à l'intérieur des oreilles, sur la poitrine, les membres et sous la queue. La couleur feu doit être vive. Les marques blanches ne sont pas admises.
  • Tricolore (noir, blanc & roux) : Noir et blanc bien espacés et répartis avec des marques feu au-dessus des yeux, sur les joues, à l'intérieur des oreilles, à l'intérieur des membres et sous la queue.
  • Ruby (robe rousse) : Unicolore, d'un rouge intense. Les marques blanches ne sont pas admises.
  • Blenheim (roux et blanc) : Marques rousses bien réparties sur un fond blanc perle. Les marques doivent se scinder d'une façon égale sur la tête, la présence entre les oreilles de la "marque du pouce de la duchesse Sarah" est un plus. Un chien qui n'aura qu'un seul œil cerné de roux est dit "pirate" ; c'est considéré comme un défaut.

Taille : 25 à 34 cm
Poids : 5.46 à 8.2 kg

Caractère et éducation

telechargement-1-7.jpgJoyeux, exubérant, heureux de vivre, le Cavalier King Charles Spaniel est un chien au caractère explosif, toujours en mouvement à la recherche d’une balle ou d’un autre jouet pour solliciter son maître. Toutefois, et ceci est sa caractéristique principale comme chien de compagnie, il est capable de se calmer sur l’instant s’il comprend que son maître a autre chose à faire. Sa présence devient alors imperceptible et on est même obligé de partir à sa recherche pour savoir où il s’est caché. C’est un chien parfait pour les enfants en raison de sa gentillesse, de sa bonne humeur et de son énergie inépuisable : il a toujours un effet positif sur les enfants parce qu’il leur montre ce qu’est une totale joie de vivre. Le Cavalier King Charles est un chien de compagnie sélectionné dans cet objectif depuis plusieurs siècles, même s'il a gardé de ses ancêtres un instinct de chasseur, en particulier pour les animaux volants, allant de l'oiseau... à la mouche! Dans la maison, il est propre, discret et n’aboie pas exagérément.

Il a une grande capacité d'adaptation à la vie de ses maîtres. Tranquille et calme avec des personnes d'un certain âge, il peut se montrer très sportif et être un excellent compagnon de jeu des enfants.

images-4-11.jpgLe Cavalier King Charles n'est pas d'un naturel très obéissant, sans être un rebelle pour autant, mais facilement distrait, toutes les occasions sont bonnes pour oublier l'ordre donné.

A la maison, il saura rester calme et tranquille semblant somnoler, mais attentif aux déplacements de ses maîtres, se précipitant sur les genoux du premier assis.
Difficile de résister à ses yeux doux, il le sait bien, et n'hésite pas à profiter de la faiblesse du maître pour dépasser les limites autorisées, il n'est pas rare de retrouver le Cavalier dans son lit, mais facile à éduquer sans la moindre brutalité, un simple « NON » d'une voix ferme lui suffit pour comprendre qu'il n'y est pas invité.
A l'aise en toutes circonstances et n'ayant peur de rien, il accepte sans problème et sans agressivité la compagnie d'autres chiens. Avec les chats c'est l'entente parfaite s'ils sont habitués à vivre ensemble jeunes. Par contre le caractère extraverti du Cavalier peut déranger le vieux matou de la maison. Attention aux coups de griffes, sans défense, il ne comprendra pas que l'on ne soit pas comme lui. La garde n'est pas dans ses fonctions habituelles, toutefois il saura prévenir de l'arrivée d'un intrus. Peu aboyeur quand il est seul, il peut le devenir en petit groupe.

Santé

À la différence de son « cousin » le King Charles Spaniel, qui est plutôt délicat, c’est un chien robuste, qui vit longtemps et qui ne pose pas de problèmes particuliers. il est toute fois important de faire contrôler l'état de sa circulation et de son coeur. L'endocardiose mitrale ou Mitral Valve Disease (MVD) ou Maladie Valvulaire Dégénérative Mitrale, se traduisant par un souffle au cœur. Elle se détecte par une échographie effectuée dès l'âge de 3 ans. Un tel dépistage est indispensable car à défaut de traitement curatif, des thérapies efficaces permettent de ralentir son évolution.

telechargement-2-6.jpgLe Cavalier King Charles craint le froid et l'humidité. S'il ne nécessite pas de toilettage, brossage et peignage sont nécessaires deux ou trois fois par semaine afin de bien entretenir son poil.

Un bain au moins une fois tous les deux mois en utilisant des produits adaptés. Les yeux du cavalier ne sont pas fragiles s'ils sont bien hydratés par les larmes. Si le matin les yeux sont sales, ils sont parfois nettoyés avec une gaze imbibée d'une lotion oculaire ou de sérum physiologique. Il existe aussi certains produits empêchant l'apparition des tâches rose-brunes sur le poil blanc. Pour l'entretien des oreilles, certains propriétaires jugent nécessaire d'observer et de sentir le conduit auditif une fois par semaine, et si besoin de retirer l'excès de cérumen pour empêcher le développement d'infections.

Espérance de vie moyenne : environ 13 ans

Condition de vie

De préférence à l’intérieur mais il peut aussi passer plusieurs heures à jouer dans un jardin. Si le Cavalier King Charles s'adapte bien à la vie citadine, il a besoin de simples promenades pour canaliser son énergie. Il souffre en silence de la solitude. Passer ses journées seul en appartement ne lui convient guère. C’est un chien né pour vivre aux côtés de l’homme. 

Remarques 

images-2-15.jpgLe Cavalier King Charles Spaniel a l’air d’être le chien le plus heureux du monde et c’est donc la race idéale pour ceux qui ont besoin de joie (enfants et personnes âgées). Cependant, il lui arrive de s’allonger pour « méditer » et de prendre une expression triste. La légende rapporte qu’il repense à ses ancêtres qui furent décapités en même temps que le roi Charles Ier d’Angleterre, un très grand passionné de cette race.

Chien fidèle jusqu'au bout

Marie Stuart, reine d'Écosse, fut emprisonnée avec son épagneul. Lorsqu'elle fut décapitée le 8 février 1587, le chien fut retrouvé pelotonné sous ses jupes. Il fallut l'éloigner de force du corps de sa maîtresse. Il mourut deux jours plus tard.

Charles Ier fut aussi emprisonné avec son épagneul, Rogue, par les partisans des Roundheads. L'épagneul resta auprès de son maître lors de son exécution, puis à l'issue les partisans emmenèrent Rogue en parade dans Londres comme symbole de la défaite du souverain.

Cavalier King Charles célèbres

  • images-5-5.jpgDash, le cavalier de la reine Victoria.
  • Rex, le Cavalier de l'ancien président américain Ronald Reagan.
  • Elizabeth Taylor (née Princess Dandyridge Brandywine), le cavalier de Charlotte York dans "Sex and the City"

Le cavalier fut également le compagnon entre autres de : Jane Birkin, Franck Sinatra, Charles Aznavour, Nathalie Imbruglia, Candice Bergen, Liv Tyler, Nathalie Wood, Jean-Claude Dreyfus, SM la reine Sylvia de Suède, Catherine Allègret, Henri Troyat, Margaret Thatcher, Kirk Douglas, Zsa Zsa Gabor, Laureen Bacall, Henriette-Anne Stuart duchesse d'Orléans, Charles Ier et Charles II d'Angleterre, la Princesse Margaret, Marie-Antoinette épouse de Louis XVI, Marie II Stuart, Henry VIII, Élisabeth Ire, Jacques II d'Angleterre, Élisabeth II, Henri III de France, Louis XIV, Duc Capitaine Général des armées britanniques John Churchill de Marlborough, Henriette-Marie de France nièce de Louis XIII, la reine et Impératrice des Indes Victoria, Fabien Sagnol...

telechargement-13.jpg

Bichon maltais

Bichon Maltais

Caractéristiques 

telechargement-1-6.jpgLe Bichon Maltais est le plus vieux des 4 bichons, c'est un petit chien de compagnie particulièrement élégant. Il est un petit chien dont le tronc dépasse d’un tiers en longueur la hauteur au garrot, donnant ainsi l’impression d’être étroit et long. Le port de cou dressé, comme si la tête était rejetée à l’arrière, est spécifique à la race.  Sa robe est d’un blanc pur. Les poils longs, droits et soyeux qui le recouvrent entièrement, forment une masse épaisse qui tombe lourdement à terre comme un pesant manteau. Pour lui conserver toute sa beauté, un peignage quotidien est nécessaire. La tête est très belle et bien ciselée. Les yeux bien ouverts sont foncés, la truffe au pigment impérativement noir est bien développée. L’oreille assez petite, de forme triangulaire bien qu’attachée haute, est tombante. La queue est portée relevée ; après une grande courbe, la pointe vient toucher la croupe entre les deux hanches. Intelligent, d’un caractère calme et réfléchi, le Bichon Maltais est un compagnon idéal à tous les âges de la vie.Les yeux sont arrondis et très foncés. Les oreilles, de forme triangulaire, sont insérées haut, pendantes et adhérant aux côtés du crâne, bien pourvues en poil. Les membres sont courts et d’aplomb, riches en poil. La queue est insérée dans l’alignement de la croupe. Son port présente une seule grande courbe et la pointe va toucher la croupe entre les deux hanches ; elle a des poils très longs qui touchent le jarret.

Poil : dense, brillant, lourd, très long : il devrait être de 22 cm en moyenne sur le tronc et les poils les plus longs devraient dépasser la hauteur au garrot.
Couleur : blanc pur.
Taille : 21 à 25 cm pour le mâle et 20 à 23 cm pour la femelle
Poids : 3 à 4 kg

MALTESE
GROUPE 9
Télécharger le standard N°65 au format .pdf

Origines et histoire

historique-432-323-filled.jpgLe bichon maltais est connu depuis plus de 3 000 ans comme un petit chien de compagnie. Il est l'ancêtre de plusieurs autres races. Des documents iconographiques et des écrits nous attestent qu'il fut, dès le ve siècle av. J.-C., très répandu et apprécié dans tout lebassin méditerranéen, tant en Égypte antique qu'en Grèce antique. Dans Les Caractères du philosophe Théophraste, ouvrage datant duive siècle av. J.-C., le Poseur décrit pousse l'ostentation jusqu'à faire graver le nom de son chien à son décès, un bichon maltais précisément, race de chien très chère et signe de luxe.

Le bichon maltais appartient à l'une des races les plus anciennes, ainsi qu'en témoignent des statuettes retrouvées dans le tombeau deRamsès XI. Contrairement à ce que son nom pourrait laisser croire, ce chien n'est sans doute pas originaire de Malte ; cette île ne semble avoir été en fait qu'un endroit où les navigateurs phéniciens, qui les importaient d'Égypte, venaient les vendre. Cependant si personne n'a pu déterminer exactement son lieu de naissance, on peut considérer que le maltais est d'origine méditerranéenne. La race est demeurée très pure et ses représentants actuels sont parfaitement semblables aux descriptions que l'on possède de leurs ancêtres. Le maltais est maintenant répandu dans le monde entier et il existe partout d'excellents élevages.

Caractère 

telechargement-2-5.jpgLe Bichon maltais au caractère à la fois enjoué et doux, de nature facile et agréable à vivre. C’est un chien qui a beaucoup de qualités et qui en plus est très intelligentIl conquit par sa gentillesse, sa douceur, son affection. Il est très vif et très intelligent, très attaché à son maître qu’il est capable de regarder pendant des heures en signe de véritable adoration. Il est cependant aussi orgueilleux et souvent susceptible. S’il a l’impression d’avoir subi une injustice, il peut se mettre à gronder. Il est joueur, même quand il est plus âgé (naturellement quand il le décide) et c’est un très bon compagnon pour les enfants qui respectent les chiens. C’est un vrai chien de compagnie mais, comme il est très courageux et aboie vivement contre les intrus, il peut aussi servir de gardien « d’alarme ».

Tout jeune, le chiot Bichon Maltais doit savoir ce qui est permis et ce qui ne l’est pas. Une bonne éducation débutera donc tôt. Sachez réprimander à bon escient et seulement au moment précis où la faute est commise ; l’intonation de la voix suffit. Sachez aussi lui montrer votre satisfaction lorsqu’il fait bien. Consacrez-lui, même si vous êtes très occupé, quelques instants chaque jour.

Attention donc à son éducation il faut l'habituer à rester seul de temps en temps, sous peine  de développer une anxiété de séparation difficile à vivre pour lui.

Santé

telechargement-13.jpgIl est très robuste malgré son apparence fragile et délicate. Il peut survenir quelques problèmes comme des infections oculaires, luxation de la rotule. Il est prédisposé à une certaine fragilité des dents et des gencives.

Espérance de vie moyenne : environ 12 ans

Conditions de vie

C’est exclusivement un chien d’appartement. Les soins apportés à sa longue robe demandent beaucoup d’attention, surtout pour les sujets d’exposition.

Remarques et conseils

images-1-22.jpgLe Bichon maltais est très beau et doux et exerce une fascination particulière : on dirait qu’il est conscient qu’il est un chien à l’histoire ancienne et « importante ». Pourtant, il a failli disparaître au cours de ces dernières années, mais heureusement la race a été entièrement sauvée (tout en restant peu élevée). Elle est en revanche très répandue aux États-Unis, au Japon et en Angleterre.

Bichon maltais célèbre

Le petit chien de Bernadette Chirac, épouse de l'ex président de la République française Jacques Chirac est un bichon maltais prénommé "Sumo".

Julien Doré avec son album Bichon

desktop2.jpg



chiens-braque-de-weimar-0cedc04e-0c76-d7a4-e54f-0ce67f4a20c5-1.jpg

Braque de Weimar

Braque de Weimar

Origines et histoire

Parmi ses ancêtres, il y a peut-être le Chien de Saint-Hubert (Bloodhound), soit directement, soit par l’intermédiaire du Chien gris de Saint-Louis, aujourd’hui disparu, qui descendait de ce dernier. Il serait arrivé en Allemagne en traversant le Rhin vers le XVe siècle. Selon d’autres auteurs, il s’agirait d’une race autochtone, née d’un croisement entre les ancêtres du Braque allemand à poil court Kurzhaar et d’autres races de chasse.

copiedekjbl1.jpg

Le nom provient du grand-duc de Weimar, Charles-Auguste, dont la cour appréciait les qualités de chasseur. Ses origines exactes restent cependant inconnues. Le Leithund, race aujourd'hui éteinte, compterait parmi ses ancêtres. Il est dit aussi que des chiens de morphologie semblable existaient déjà en France au XIIIe siècle à la cour du roi Saint-Louis. Celui-ci aurait ramené de Palestine lors de sa Septième croisade, ces chiens gris alors apparentés aux griffons.

Le braque de Weimar est un chien d'arrêt de taille moyenne à grande, caractérisé par sa couleur qui va de gris argent à gris chevreuil. C'est un chien musculeux, bien équilibré et de proportions harmonieuses. À l'origine le braque de Weimar fut obtenu grâce au croisement de plusieurs races : le braque allemand, le husky, le pointer et le dogue allemand.

C'est incontestablement le Grand Duc Karl August qui a été le premier à posséder et à élever ce surprenant chien qui n'était pas encore à l'époque un chien d'arrêt mais un chien courant. Il devint rapidement l'apanage de la noblesse du Grand Duché de Weimar. Le Braque de Weimar était utilisé pour chasser le loup et le loup-cervier (lynx) encore nombreux à cette époque en Europe, pour forcer et tenir ferme cerfs et sangliers mais aussi, plus surprenant encore, pour la destruction des nuisibles à poils (renards et chats sauvages). C'est seulement beaucoup plus tard avec l'apparition des armes à feu qu'il devint réellement un chien d'arrêt et utilisé comme tel. Malgré son appellation germanique, nombreux sont ceux qui voient en notre actuel Braque un descendant de la meute royale de Louis XI (St Louis). Nous savons aujourd'hui que la robe du Weimar n'est pas «grise», mais génétiquement «beige» et récessive. Cette précision nous oblige à reconnaitre qu'il est fort peu probable que ce type de robe ait pu rester intact dans son apparence du 13e siècle à nos jours. Nous devons admettre qu'il est de création beaucoup plus récente. C'est par de judicieux croisements que fut réalisé le Braque de Weimar que nous connaissons aujourd'hui. Nous avons la preuve de l'utilisation de certaines races pour une retrempe, devenue inévitable, afin d'éviter un excès de consanguinité. A Apolda en 1870, il est signalé dans des portées de St Hubert des sujets porteurs de la robe du Weimaraner.
weimaraner2xh7-1.jpgEncore à Apolda, mais en 1882, les responsables de l'élevage demandent officiellement d'après les documents de l'époque l'arrêt des croisements entre Weimaraner et Kurzhaar (Braque Allemand à poil court). Il aura droit beaucoup plus tard à d'autres apports de sang notamment du Pointer. Aujourd'hui le Braque de Weimar est un chien d'arrêt très apprécié par de nombreux chasseurs, mais grâce à son équilibre et à sa polyvalence, il peut aussi faire le bonheur des amateurs d'Agility, de Canicross. d'Obéissance. de courses de traîneaux et même de cavage (recherche de la truffe). N'oublions pas qu'avant guerre, même le prince Ratibor, Président du Club Autrichien et grand chasseur organisait aussi des courses de traîneau pour prouver le côté puissant et sportif dk, Braque de Weimar et ceci en étroite collaboration avec le Club Allemand ! En France, il faudra attendre 1978 pour voir le Cercle des Amateurs du Braque de Weimar prendre la destinée de cette race tout à fait exceptionnelle.

Caractéristiques

telechargement-12.jpgLe Braque de Weimar est un chien de taille moyenne grande, c'est une race de chien à la robe gris-argentée originellement développée comme chien d'arrêt : un corps allongé, un cou mince et légèrement arqué, des flancs un peu rentrés, une musculature bien développée, des membres forts. La tête est sèche, au profil noble, avec un stop légèrement marqué. Les yeux sont couleur ambre, d’une expression intelligente ; chez les chiots, ils ont une couleur bleu ciel. Les oreilles sont larges, relativement longues, avec la pointe arrondie et une attache haute et étroite : elles sont légèrement tournées vers l’avant quand le chien est en éveil. La queue est écourtée.

Poil : selon la variété, court et fin ou bien long (la première est beaucoup plus répandue).
Couleur : gris argenté, gris chevreuil, gris souris et toutes les tonalités intermédiaires entre ces couleurs.
Taille : 59 à 70 cm pour le mâle et 57 à 65 cm pour la femelle
Poids : 30 à 40 kg pour le mâle et 25 à 35 kg pour la femelle

WEIMARANER
GROUPE 7
Télécharger le standard N°99 au format .pdf

Caractère et aptitudes

images-38.jpgC’est un chien très orgueilleux mais docile et facile à dresser. Très attaché à son maître, le Braque de Weimar convient aussi aux enfants. C’est un chien d’arrêt mais dans certains pays (par exemple au Brésil) il est également utilisé comme chien de défense par la police, comme chien de secours et comme chien de recherche de personnes (tâche qu’il accomplit merveilleusement bien grâce à son excellent odorat). Son très bon caractère en fait un chien particulièrement polyvalent. À la chasse, il est têtu et très méthodique dans sa recherche.

Le comportement du chien se détermine dès la naissance. C'est pourquoi il est nécessaire de choisir scrupuleusement l'élevage qui va communiquer au chiot le bon comportement. le caractère du chien dépend ainsi fortement de son environnement (conditions d'élevage, environnement familial, ...).

imgp1761.jpgIl doit être proche de ses maîtres et de toute la famille, sans être mordeur ou craintif, ces deux défauts étant considérés comme des tares. Le Braque de Weimar est un chien attaché à ses maîtres, parfois avec un peu d'excessivité, fidèle et sûr dans sa relation. Pour atteindre cet équilibre, l'exercice est fondamental car ces chiens vifs ont besoin de se dépenser pour être calmes à la maison. Le Braque de Weimar a besoin d'une éducation sérieuse et juste pour pouvoir développer son caractère à la fois affectueux et passionné.

Montrant des tendances dominatrices, il a besoin de fermeté et doit se dépenser régulièrement.

Il sera équilibré dans son corps (il doit faire au moins une heure d'exercice par jour) et dans sa tête. Il faut simplement qu'une bonne éducation fixe les règles de hiérarchie au départ. C'est un chien patient et doux, sans problème d'agressivité particulier quand il est adulte. Le Braque de Weimar est vraiment un chien qui n'aime pas la solitude et il est heureux quand il s'intègre parfaitement à la vie familiale. C'est pour cela qu'il faut habituer le chiot à rester seul le plus tôt possible.

telechargement-1-5.jpgLe Braque de Weimar est également un chien courageux et volontaire, surtout à la chasse. Il est très protecteur, vis à vis de son entourage familial. Aux Etats-Unis, ces qualités de chien de défense sont très appréciées. Ainsi, beaucoup de gardes forestiers américains ont un Braque de Weimar, car il n'hésite pas à attaquer les lynxs et les pumas, pour défendre son maître.
Tous ces éléments du caractère des Braques de Weimar sont le fruit des sensibilités des différents propriétaires. Ce n'est qu'une tendance globale, qui ne peut toucher également chaque individu. Ainsi, il faut savoir que le caractère du chien dépend aussi fortement de son environnement (conditions d'élevage, environnement familial, ...).

Il est cependant facile de le canaliser à conditior que vous soyez le chef à la maison (le chef de la meute) Très sociable avec les enfants, vous n'avez aucun souci, i est même très protecteur, mais sans aucune agressivté.

Notre Weimar est un dur au coeur tendre. C'est un véritable chien du 7e groupe, c'est-à-dire fait pour la chasse. Si vous n'êtes pas chasseur, vous pouvez tout vous permettre avec lui tellement il est devenu polyvalent.

Santé

Le braque de Weimar, comme beaucoup de grands chiens, présente un risque élevé de retournement de l'estomac. Il faut avant tout éviter les efforts physiques après les repas. Le retournement d'estomac est une affection grave pouvant entraîner la mort du chien. La dysplasie de la hanche est aussi un défaut que les éleveurs s'efforcent d'éviter et de ne pas reproduire.

Espérance de vie moyenne : environ 12 ans

Conditions de vie

101907733-braque-de-weimar.jpgAussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur mais il a besoin de faire beaucoup d’exercice. Chien actif, le Braque de Weimar à besoin d'exercice. Il est possible de l'adapter en ville à condition de lui accorder de longues promenades afin de canaliser son ardeur. Plutôt «pôt de colle» il est très proche de ses maîtres et par voie de conséquence, il est difficile de le laisser seul à la maison (encore moins dans un appartement).

Compte tenu de toutes ses qualités, le braque de Weimar n'est pas fait pour une vie oisive et nécessite un environnement actif et stimulant que seul un maître disponible peut lui offrir.

Remarques 

Sa robe grise associée à la légèreté de son allure lui ont valu le surnom de « fantôme gris » aux États-Unis.

images-1-21.jpg

Bouvier bernois

Origines et histoire

Comme tous les molossoïdes, leur ancêtre est le Dogue tibétain adopté par la Rome antique, il est utilisé au combat et à la garde des troupeaux par les légions romaines. C’est à partir de ce chien que s’est développé le Chien de berger suisse,  Il était utilisé aussi à l'origine comme chien de garde, de trait (il transportait les bidons de lait vers les fromageries) ou de troupeaux  défini comme « chien des refuges » certainement à l’origine des Bouviers actuels. L’histoire plus récente a vu la diffusion de types légèrement différents selon leur région géographique.

telechargement-2-4.jpgLe Bouvier bernois est une très ancienne race suisse dont le berceau se situe près de Berne, notamment à Dürrbäch et à Burgdorf appartenant à la famille des bouviers suisses, son nom provient du nom allemand Berner Sennenhund, signifiant « chien alpin de vacher de Berne ». En 1899 : Création de l’« association la Berna », regroupant les éleveurs de chiens de race. Celle-ci présentera en 1902 les chiens de dürrbach lors d'une exposition.

Dès 1902, des sujets furent présentés en exposition.  En 1907, quelques éleveurs de la région de Berthoud (Burgdorf) décidèrent de promouvoir l'élevage en pure race de ce bouvier autochtone en fondant le « Club suisse du Dürrbächler » et en fixant les traits caractéristiques de la race dans le premier standard. En 1913, le Bouvier Bernois acquiert son nom officiel. Au cours de la seconde guerre mondiale, l'effectif de la race se réduit de manière inquiétante. En 1949 un léger apport de Terre-Neuve permet d'insuffler du sang neuf et de reconstruire la race. En France, la première inscription au LOF date de 1955. Il ne deviendra vraiment populaire qu'à partir des années 70.

Longtemps appelé « Cheval du pauvre », surnom dû à sa tâche consistant à emmener les bidons de lait sur une charrette, certaines associations en ont fait un chien guide d’aveugle, et il est également utilisé en Suisse comme chien de recherche pour retrouver les skieurs enfouis sous la neige. À l’heure actuelle son principal rôle est d’être un excellent chien de compagnie.

Intelligent, doté d'une mémoire prodigieuse, il résistait en outre sans peine aux rudes conditions climatiques.

La rumeur veut que le bouvier fut croisé en 1949 avec un terre-neuve pour adoucir son caractère.

Caractéristique

telechargement-1-4.jpgLe Bouvier bernois est un chien de taille grande et bien proportionné, puissant, souple. C’est le seul parmi les Bouviers suisses à avoir un poil milong. La tête est courte et massive, les yeux foncés de couleur brun foncé, sont en amande avec un regard vif. Les oreilles, en forme de « V », retombent sur les côtés du crâne. Les membres, robustes et musclés, sont parfaitement d’aplomb. La queue est naturellement tombante, recouverte de poils longs. ça morphologie spectaculaire accentuée encore par une splendide robe tricolore qui ne peut qu'attirer l'attention. Son poil long est légèrement ondulé. d'un noir soutenu avec des marques feu et des marques blanches réparties symétriquement. Sa belle liste et son plastron lui donnent un air « endimanché ». Chien de trait à l'origine, rien d'étonnant donc à ce que sa poitrine soit large et profonde et ses membres bien musclés

Attentif, vigilant et sans peur au quotidien, c'est un gardien pacifique, fidèle envers ses familiers mais dissuasif pour les étrangers.

Poil : mi-long.
Couleur : noir et feu avec des taches blanches sur le poitrail, sur la tête et sur les pieds.
Taille : 64 à 70 cm pour le mâle et 58 à 66 cm pour la femelle
Poids : 36 à 42 kg pour le mâle et 34 à 40 kg pour la femelle

BERNER SENNENHUND , DÜRRBÄCHLER
GROUPE 2
Télécharger le standard N°45 au format .pdf

Caractère et aptitudes

telechargement-3-2.jpgGrand, calme, affectueux, et fidèle à ses maîtres. Cette race a en effet grand besoin de contact humain, il est même surnommé par certains « pot de colle », en raison de son grand attachement à ses maîtres. Tous les chiens de bouvier suisses ont été regroupés sous ce nom par commodité, mais en réalité ils ont été utilisés dans des fonctions multiples : de la conduite des troupeaux à la garde de la maison et au traîneau. Aujourd’hui, surtout dans leur pays, ils sont également utilisés comme chiens guide d’aveugle et comme chiens de la protection civile. C’est pour cette raison qu’ils ont été classés comme chiens d’utilité au lieu d’être regroupés avec les Bergers et autres Bouviers. Il est calme, jamais inutilement agressif, et très amical. S’il ne doit pas exercer la fonction de gardien (vers laquelle il est très porté), il se montre gentil envers tout le monde. Il a un instinct prédateur assez limité et il est probable que les paysans suisses aient sélectionné uniquement des chiens qui ne s’attaquent ni aux poules, ni aux chats, ni aux lapins.

Sa nature de gardien fait en sorte qu'il fera preuve de méfiance à l'arrivée d'un nouveau venu. Cette méfiance se dissipera dès qu'il aura eu le temps d'évaluer le « prédateur ». Dès lors, il deviendra très agréable avec ce tout nouveau venu. Tranquille et peu sportif, il nécessite tout de même de longues promenades. D’un naturel peu fuyard, il ne s’écartera jamais hors de portée de vue de ses maîtres ; il reste néanmoins d’un naturel très curieux. Le dressage doit être effectué avec patience et à l'aide du renforcement positif sinon, il risque d'être têtu. Il n'atteint sa maturité comportementale que vers 18 mois à deux ans.   Le bernois ne passera à l'action que si sa vie est en danger. Néanmoins son éducation images-3-15.jpgse fera rapidement grâce à ses facultés d’adaptation et à son intelligence. Leurs cerveaux sont de vraies éponges d'apprentissage. Même s'il n’est pas un chien de garde au sens populaire du terme (attaque), ses origines de gardien de ferme refont surface en présence de toutes activités suspectes. Il saura avertir ses maîtres et dissuader tout intrus par ses aboiements. La plupart du temps, le bouvier n'aboie que si il entend du bruit, mais lorsqu'il le fait, c'est avec beaucoup de conviction.

Il a besoin d'une éducation ferme, sans brutalité et avec patience car il n'atteint sa maturité comportementale que vers 18 mois à deux ans.

Le toilettage

Très vite, apprenez à votre chiot à être toiletté. Il appréciera ce moment privilégié où vous êtes aux petits soins pour lui.

images-1-20.jpgLa première fois, la séance ne doit pas être longue, juste lui apprendre à rester tranquille. Il est préférable de le mettre sur une table réservée à cet usage, bien stable et au-dessus non glissant, cela vous évitera de vous casser le dos et, votre chien étant en hauteur, sera moins indiscipliné. Attention, comme un bébé sur une table à langer, gardez toujours une main sur lui pour qu’il ne tombe pas. Une séance par semaine est suffisante pour avoir un chien impeccable, à condition de le faire correctement. Utilisez un peigne métallique et démêlez votre chien mèche par mèche en allant jusqu’à la racine. Si vous ne brossez que le dessus, gare aux nœuds et ce qui doit être un plaisir deviendra vite une corvée pour vous et votre compagnon. Pour finir, vous pouvez donner un coup de brosse qui gonflera la fourrure. La touche finale un petit coup de spray d’huile de vison ou de jojoba pour nourrir le poil et laisser une odeur agréable.

Le bain, contrairement aux idées reçues, il n’abîme pas la fourrure bien au contraire, à condition de ne pas utiliser un shampoing pour cheveux, le PH étant différent de celui du poil.

Profitez du toilettage pour regarder si votre chien n’a pas de puces, de tiques, d’irritations ou de bobos. N’oubliez pas de nettoyer les oreilles, surveillez également les dents ; votre chien va changer de dentition entre 4 et 6 mois, lorsqu’il sera plus grand, surveillez qu’il n’ait pas de tartre.

Santé

Dysplasie : Problème lié à une nourriture pauvres en vitamine et nutriments. Selon Marc Torel et Klaus Dieter Kammerer la dysplasie ne serait pas un problème génétique. *L'erreur du millénaire, texte intéressant, peut être consulté pour plus d'informations.

Cancer : le cancer touche très souvent le bouvier bernois, environ 9,7 % de la population selon une étude du Bernese Mountain Dog Club of America.

Le bouvier bernois est d'ailleurs particulièrement affecté par l'histiocytose maligne (20 % selon le CNRS), cancer d'origine génétique et non soignable. La maladie se déclare généralement entre les 6 et 9 ans du chien. Le CNRS de Rennes effectue une étude spécifique de la maladie sur le bouvier bernois.

Otite et gale auriculaire : comme tous les chiens à oreilles tombantes, le bouvier bernois est sujet aux otites et aux gales auriculaires, un traitement préventif est conseillé

retournement de l'estomac : bien que n'étant pas à proprement parler une maladie, le retournement d'estomac peut tout de même amener à la mort et est courant chez les gros chiens, et de plus nécessite une intervention chirurgicale de toute urgence.

Problèmes urinaires : Les problèmes urinaires sont souvent présents chez les femelles de cette race puisqu'elles sont de grande taille. À cause de leur grandeur et de leur poids, les femelles ont un espace restreint entre les pattes pour uriner et cela peut causer des champignons, surtout en été à cause de la chaleur. Malheureusement, ce n'est pas quelque chose que le maître du chien peut voir facilement, donc cela se transforme couramment en problème urinaire. Il est très important que les chiennes gardent un bon poids santé pour éviter que cette situation se répète d'année en année.

Espérance de vie moyenne : environ 14 ans

Alimentation

telechargement-11.jpgNe suralimentez pas votre bébé pendant le croissance : s’il doit être grand et costaud, il le sera bien assez tôt, le squelette doit d’abord se construire pour supporter la masse, sinon vous risquez des problèmes au niveau des aplombs de votre chien et même de dysplasie.
Le nombre de repas :

  • de 2 à 6 mois : 3 repas
  • de 6 à 12 mois : 2 repas
  • après 1 an : 1 ou 2 repas

Ne laissez pas la gamelle en permanence à votre chiot : il picorera toute la journée, sans avoir faim aux repas, tout comme un enfant qui a le droit de grignoter avant les repas. Ne changez pas son alimentation

Conditions de vie

Chien de famille par excellence, le Bouvier bernois aime partager la vie de ses maîtres et redoute la solitude. Il aime l'espace et supporte mal d'être confiné en appartement. Même si ce n'est pas un grand sportif il a besoin de mouvement. Il peut aisément pratiquer des sports comme l'agility en compagnie de son maître à défaut de grandes balades dans la nature, mais pas avant l'âge de quinze mois. Il a besoin de la présence de son maître.

Vous trouverez d'autres renseignements sur le site: http://www.bernois-fr.com/index.lasso