annuaire gratuit Chien Éducateur & comportementaliste canin

images-2-5.jpg

La démodécie, maladie parasitaire

images-16.jpgLa Démodécie est une maladie parasitaire, qui résulte de la présence du Démodex, acarien de forme allongée, qui se loge dans les follicules pileux de l'animal, et parfois dans les glandes sudoripares et sébacées. Il ne peut être observé à l'oeil nu, un microscope est indispensable. Cette maladie touche essentiellement les jeunes chiots qui sont infectés par l'intermédiaire de la mère au moment des tétées ou du nettoyage maternel. En effet, les chiots ne sont pas atteints au moment de la naissance, même si la mère est porteuse du Démodex. Les vieux chiens peuvent aussi être atteint par le Demodex, qui devient plus actif et profite des déficiences immunitaires.

Le Démodex provoque des lésions cutanées, ( les pattes, la face, autour des yeux, entre les doigts ), espaces inter-digital qui peuvent être localisées ou très étendues et de la séborrhée. La maladie apparaît chez le chiot entre trois mois et un an.  Il n'y a pas démengeaison au début, elle intervient quand il y a surinfection.

Les races couramment touchées sont les Boxers, Shar-Peï, Beagle, Westie, Scottish terrier, Chow-Chow, Braque de Weimar, Bouledogue...

Dans le cas de lésions localisées, le traitement est possible et donne de bons résultats. Dans les cas plus graves, les lésions sont généralisées, l'animal maigrit, la séborrhée augmente, dégageant une forte odeur désagréable. Il s'agit d'une surinfection bactérienne de la peau, avec inflammation cutanée importante, que l'on appelle Pyodémodécie.

Cette situation, si elle n'est pas enrayée immédiatement, conduit irrémédiablement l'animal à la mort.

Il existe plusieurs formes de démodécie :

  • La démodécie sèche : Celle-ci se divise elle-même en une forme localisée (lésions sur les membres, au niveau des espaces inter-digités notamment, et sur la face, principalement autour des yeux) et une forme disséminée (dépilations diffuses, séborrhée, forte odeur cutanée). En général, on n'observe pas de démangeaisons.images-2-4.jpg
  • La démodécie suppurée ou pyodémodécie : Cette forme grave survient lorsque la démodécie sèche se complique d'une infection cutanée bactérienne très importante. On note alors la présence d'une pyodermite profonde, ayant pour origine principale une infection par des staphylocoques.
    La peau devient suintante et se couvre de croûtes. On observe aussi des démangeaisons importantes et une hyperkératose. Il arrive que la maladie soit tellement grave qu'elle se répercute sur l'état général de l'animal. Le chien devient alors abattu, amaigri et déshydraté. Parfois même, cela peut aller jusqu'au décès de l'animal.
images-1-6.jpg

Le diagnostic de la démodécie


Celui-ci est assez simple. Il repose, en effet, sur la réalisation de raclages cutanés au niveau des lésions (on prélève un peu de peau en raclant celle-ci jusqu'aux follicules pileux, avec une lame de scalpel par exemple) et sur l'observation au microscope du parasite. Le parasite est aussi visible sur des biopsies cutanées.

demodex2.jpg

Le traitement :

Le traitement peut être réalisé de diverses façons.

Pour se débarrasser complètement du parasite, il faut soit donner des comprimés actifs contre le Demodex, soit réaliser des bains acaricides détruisant le Demodex (avec une lotion à diluer dans de l'eau). Les bains doivent être donnés une fois tous les quinze jours jusqu'à la guérison. Il est recommandé de porter des gants lors des applications.

Sachez qu'il existe des spots-ons (pipettes), bien plus faciles à administrer, qui ont désormais une autorisation de mise sur le marché pour traiter la démodécie.

Enfin, un traitement par voie orale sous forme de comprimés existent désormais. Il s'agit toutefois d'un traitement coûteux, et plus encore s'il s'agit d'un animal de grand gabarit.

images-3-3.jpgQuel que soit le type de traitement effectué, la durée de celui-ci est toujours très longue. En effet, il faut compter entre 2 et 4 mois en moyenne pour obtenir une guérison complète.
Un contrôle régulier devra être réalisé en effectuant des raclages cutanés. Le traitement pourra être arrêté si on n'observe plus de parasites sur deux raclages réalisés à un mois d'intervalle. De plus, des contrôles réguliers devront être effectués dans les mois qui suivent l'arrêt du traitement afin de vérifier que la guérison est bien complète.

Les récidives sont peu fréquentes (10% des cas). Il faut alors traiter à nouveau. Les chiennes en chaleurs ou gestantes peuvent présenter une récidive. Il convient de toutes façons de les retirer de la reproduction pour éviter qu'elles ne transmettent le parasite aux chiots.

En cas de forte infection cutanée lors de pyodémodécie, il faut réaliser une antibiothérapie par voie générale (si possible après avoir effectué un antibiogramme : recherche des bactéries et des antibiotiques auxquels elles sont sensibles).

Dans tous les cas, suivez bien la prescription de votre vétérinaire traitant, et respectez les rendez-vous de contrôle qu'il vous fixera, pour venir à bout de cette maladie parasitaire cutanée.


esprit canin blog santé démodécie dermatologie

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau