annuaire gratuit Chien Éducateur & comportementaliste canin

photo-2-1.jpg

Yorkshire Terrier

Caractéristiques

images-4-9.jpgLe Yorkshire Terrier est un chien à la structure compacte et harmonieuse, au port dressé qui lui donne un air important. La structure générale est vigoureuse et bien proportionnée -  La tête est plutôt petite et plate, avec un crâne pas trop arrondi et un museau pas trop long - Les yeux sont d’une grandeur moyenne, foncés, brillants, découpés de façon à regarder bien en face - Les oreilles sont petites, en forme de « V », portées dressées - Sa robe longue et soyeuse qui irradie à la lumière est bleu acier foncé sur le corps, fauve sur la tête et le bas des membres. On parle d'ailleurs de ses « cheveux » tant cette longue toison flottante évoque une chevelure humaine - Les membres sont parfaitement droits - Auparavant la coutume était d’écourter la queue. Queue coupée : Longueur moyenne ; elle porte un poil abondant, d’un bleu plus foncé que sur le reste du corps, surtout à l’extrémité. La queue est portée un peu plus haut que la ligne du dos. Queue non coupée : Poil abondant, d’un bleu plus foncé que sur le reste du corps, surtout à l’extrémité. La queue est portée un peu plus haut que la ligne du dos.

Sa fragilité n'est qu'apparence : il est robuste et doté d'une grande longévité

Très populaire auprès du grand public et en concours, ce chien surnommé "Yorkie" a également été à l'origine d'autres races comme l'Australian Silky Terrier.

images-31.jpgPoil : modérément long sur le corps, parfaitement droit et brillant ; fin et soyeux, jamais laineux au toucher. Long et retombant sur la tête, à l’attache des oreilles et sur le museau, où il doit être très long.
Couleur : bleu acier foncé de l’occiput à l’attache de la queue, jamais mélangé aux poils fauves, foncés ou couleur bronze. Sur le poitrail, marron rougeâtre vif.

Tous les poils marron rougeâtre sont plus foncés à la racine qu’à la pointe, en dégradés progressifs.
Taille : 15 à 25 cm
Poids : 3.1 kg au maximum pour le mâle et 3.1 kg au maximum pour la femelle

CLASSIFICATION F.C.I. :  Groupe 3  Terriers

                                       Section 4  Terriers d’agrément

Télécharger le standard N°86 au format .pdf

Origines et histoire

C’est au xixe siècle que le Yorkshire a vu le jour, dans le comté anglais éponyme. La race est en effet originaire du Yorkshire et des environs de Manchester, une région accidentée du nord de l'Angleterre. Au milieu du xixe siècle, des ouvriers écossais en quête de travail commencèrent à s'installer dans la région du Yorkshire, en y apportant avec eux des terriers de petite taille qui leur servaient à braconner et les débarrassaient des nuisibles. La petite taille du Yorkie permettait à son propriétaire de le transporter dans une besace et de le sortir au besoin pour débusquer un lapin de son trou. L'élevage des Yorkies était principalement le fait des mineurs et des ouvriers employés dans les filatures de coton et de laine des comtés de Yorkshire et de Lancashire. 

La race a pour origine connue trois individus, un mâle nommé Old Crab, une femelle nommée Kitty et une autre femelle dont le nom n'a pas été retenu par l'histoire. Des chiens de race Paisley Terrier (une version réduite du Skye Terrier) semblent également avoir participé aux premiers croisements. Ils étaient sélectionnés à partir de terriers écossais et connus sous le nom de Yorkshire Terriers, du fait que la race avait réellement émergé et évolué dans cette région.

250px-huddersfield-ben.png

Dans les premiers temps, n'importe quel chien de type terrier qui avait un poil long avec une touche de bleu sur le corps et des reflets fauve ou argent sur la tête et les pattes pouvait concourir dans la catégorie Yorkshire Terrier, pour peu qu'il ait la queue et les oreilles écourtées. Mais vers la fin des années 1860, un exemplaire de Paisley Terrier, présentant les traits typiques du Yorkshire et appelé Huddersfield Ben, dont la propriétaire, Mary Ann Foster, vivait dans le Yorkshire, commença à faire autorité dans les expositions canines à travers le Royaume-Uni, où il imposa le type moderne de la race.

Yorkshire Terriers : "Huddersfield Ben" à Mme Foster et "Katie" à Lady Giffard c. 1870

Le Yorkshire Terrier arriva en Amérique du Nord en 1872 et le premier Yorkie à être enregistré à l'American Kennel Club (AKC) le fut en1878. Comme la plupart des races de Terriers à partir de la fin du xixe siècle, le Yorkshire s'éloigna progressivement de ses origines populaires et de ses fonctions primitives pour être adopté par les citadins et devenir un chien d'agrément. Il s'est développé aux USA et en Europe en se miniaturisant à partir des années 30. Le Club français fut créé en 1953.

Caractère et aptitudes

photo-3.jpgC'est un petit chien très vif, affectueux et têtu, très intelligent qui aime faire plaisir à son maître. C'est un terrier, c'est-à-dire un chien dynamique qui apprécie beaucoup les sorties dans la nature, comme n'importe quel chien, il a besoin de courir, et ne doit pas être constamment porté dans les bras. Il ne convient qu’aux enfants capables de le respecter. Il est resté un très bon tueur de souris et de rats, mais du fait de sa taille, courageux, il n'hésite pas à s'attaquer à plus gros que lui, parfois à ses dépens.

Bien qu'il soit naturellement incapable d'arrêter physiquement un cambrioleur, ses aboiements en font un chien de garde efficace pour donner l'alarme.

Du fait de son fort caractère, le Yorkshire terrier demande une éducation ferme. Il faut lui fixer des limites, être ferme, mais savoir lui montrer votre affection lorsqu'il a bien fait. Beaucoup de propriétaires le considèrent comme un chien-poupée et n'osent pas lui tenir tête ou le réprimander. Le Yorkshire qui cache sa dominance derrière sa petite taille peut ainsi devenir un tyran domestique.Il doit être traité comme n'importe quel chien, et non comme un substitut d'enfant. Il lui faut une éducation précoce rigoureuse pour le contrôler. Comprendre et accepter de commencer simultanément éducation et jeux dès son arrivée à la maison, est un gage de succès. Les règles de vie inculquées à ce chien sont les mêmes que celles imposées aux autres races: respect simultané des interdits et de la position hiérarchique du maître.Dans une "famille-meute équilibrée", il images-1-16.jpgaura un excellent caractère: accommodant avec tout le monde, il acceptera les étrangers avec entrain. Mais, dans un contexte social mal équilibré, il montre malheureusement un caractère de vaurien: tyrannique maladif et insupportable, les coups de crocs ne sont pas loin si on lui laisse 'la bride sur le cou'. C'est une race au sein de laquelle on rencontre les extrêmes: selon l'éducation, il accepte et adore les enfants ou mord tout ce qui l'approche, il peut aussi bien accepter les chats et les autres chiens appartenant à sa meute ou se jeter à la tête du plus gros chien du quartier. Si ce dernier recule, c'est par dédain ou par crainte que derrière ces vociférations se cache un chien plus gros qu'il n'y paraît...  La plupart des morsures de ces petits chiens proviennent souvent d'une éducation inappropriée.

D'intelligence vive, peut être aisément dressé à apprendre des tours, ou à des sports canins comme l'agility.

Le bonheur du yorkie est d'être en harmonie avec son maître, il s'adapte parfaitement au rythme de vie de celui-ci : sportif ou plus sédentaire. Débordant d'affection, il cohabite difficilement avec des enfants turbulents.

Santé

images-2-12.jpgC’est un petit chien robuste, même si sa très petite taille le rend vulnérable aux traumatismes.

Il demande un entretien régulier avec une brosse très souple pour éviter les formations de noeuds. Un shampooing par mois est suffisant.
Les problèmes de santé spécifiques au Yorkshire concernent principalement sa dentition (malposition ou dents lactéales surnuméraires, présence de tartre). On constate aussi parfois des soucis dus aux vertèbres cervicales et aux rotules.

Espérance de vie moyenne : environ 14 ans

Conditions de vie

Très aboyeur, il peut donner l'alerte. Il s'adapte très bien à la vie en appartement mais malgré les apparences, c'est un sportif et son tempérament nécessite de l'exercice.

Remarques et conseils

Malgré sa robe qui nécessite des soins constants et plutôt fastidieux, cette race connaît un très grand succès, ce qui a entraîné une forte production de chiens de très mauvaise qualité. Il est indispensable de s’adresser aux meilleurs éleveurs pour avoir un bon chiot et non pas un chien qui « ressemble » simplement à un Yorkshire.

images-3-13.jpg

blog esprit canin race chien yorkshire terrier

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. Yorkshire terrier (site web) 16/10/2014

Bonjour à tous,
je souhaite acheter un petit chien yorkshire, j'ai trouvé un éleveur qui m'a l'air très sérieux, pour l'instant la petite chienne a 4 mois et fais 638 grammes, quel poids pensez vous qu'elle fera à l'âge adulte? merci pour vos réponses

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau