annuaire gratuit Chien Éducateur & comportementaliste canin

images-4-12.jpg

Bull Terrier

Caractéristiques 

Variétés :  taille standard - miniature - staffordshire bull terrier

photo-1-3.jpgLe Bull Terrier est un chien que l’on ne peut pas confondre avec un autre à cause de la constitution particulière « en oeuf » de sa tête. Le profil, dit « nez romain », est unique au monde. Le corps est celui d’un « gladiateur » : solide, compact, c’est une véritable boule de muscles. Les yeux sont petits, triangulaires, enfoncés, obliques, beaucoup plus rapprochés des oreilles que de la truffe ; très foncés, ils doivent sembler presque noirs. Les oreilles sont également petites, naturellement dressées, rapprochées. Les membres sont parfaitement d’aplomb. Le thorax est très large, avec des côtes bien cintrées.  Sa queue est courte et portée horizontalement. Il doit être situé à une hauteur supérieure à la moitié de la hauteur au garrot afin que le chien soit près du sol, sans avoir l’air court sur pattes. Bien qu’obstiné, cet animal vif, intelligent et résolu sera d’une agréable compagnie. Précisons qu’il existe aussi des bull-terriers miniatures dont la taille n’excède pas 35,5cm.

Poil : court.
Couleur : blanc pur ou avec des taches noires ou bringées sur la tête, sur les oreilles ou sur les deux ; fauve ; bringé ; tricolore. Le bleu et le foie ne sont pas admis.
Taille : 35 à 50 cm
Poids : 20 à 40 kg

ENGLISH BULL TERRIER
GROUPE 3
Télécharger le standard N°11 au format .pdf

Origines et histoire

images-40.jpgLe Bull Terrier fut créé en Angleterre, au xviiie siècle, par le croisement entre le Bulldog-Anglais et le white english terrier, un chien de chasse de type lévrier, aujourd'hui disparu, s'apparentant au greyhound. La robe blanche a été pendant longtemps la seule acceptée par le standard et elle est encore aujourd’hui très répandue. Cela est dû à l’introduction de sang de Dalmatien effectuée par James Hink, qui peut être considéré comme le « père » de la race telle que nous la connaissons actuellement. Son travail a été poursuivi par ses enfants Fred et James et son petit-fils Carleton, fils de James Jr., qui a débuté dans l’élevage en 1920 avec l’affixe « Brum », le plus célèbre du monde. C’est lui qui a produit pour la première fois le « nez romain » sur son champion Lord Gladiator, qui a ensuite été transmis à toute sa descendance.

Il commença sa carrière comme chien de combat. En effet, il a durant un temps combattu des animaux sauvages ou domestiques, ours,taureaux ou équidés. En 1835, suite au développement du nombre de ces combats, le Parlement britannique a interdit les combats entre animaux, ce qui a marqué le déclin de cette race. Cependant, des rencontres clandestines existaient toujours, n'opposant plus que des chiens entre eux, mais le bull terrier actuel n'est plus utilisé depuis longtemps pour les combats car la sélection de cette race n'est plus faite dans ce sens depuis la fin du 18e siecle. Le Bull Terrier aurait même pu disparaître après la Première Guerre mondiale, suite à toute une série de péripéties (animaux atteints de surdité, interdiction de la coupe des oreilles en 1895, dépigmentation de certains sujets...).

Si la race est connue dès le début du XIXe siècle, le standard n'autorisera les sujets colorés qu'en 1920 pour apporter du sang neuf aux chiens blancs dont beaucoup naissaient sourds. Le Bull Terrier n'a été reconnu qu’en 1835 en Angleterre, et en 1943 en France.

Caractère et éducation

images-1-25.jpgLe bull-terrier actuel ne présente plus, heureusement, les caractéristiques pour lesquelles il a été créé. Des dizaines d'années de sélection rigoureuse l'ont rendu plus apte à la vie domestique et en ont fait un admirable chien de compagnie.
Le bull-terrier est un chien très sociable, il voue une admiration sans borne à son maître, aux membres de la famille. Cet attachement s'applique aux humains en général, ce qui en fait un bien piètre gardien.
Dynamique et joueur, il a besoin de vraies promenades et de séances de jeu pour s'épanouir. La solitude, l'ennui et l'inactivité lui sont difficilement supportables et le rendent destructeur.
De ces ancêtres terriers, il a gardé ce caractère têtu tellement représentatif de la race. Obstiné, enjoué, affectueux et un brin facétieux, voici en résumé le bull-terrier.
Certains le disent dominant, d'autres diront qu'il ne cède pas facilement: il a assurément un caractère entier. La cohabitation entre mâles est donc à éviter fortement. Il accepte volontiers la compagnie d'autres animaux pour peu qu'il y ait été sociabilisé précocement.
Comme tout terrier, le bull-terrier s'éduque: des règles claires et strictes doivent être établies dès l'arrivée à la maison. Il saura vous mettre à l'épreuve avec ses clowneries, vous devrez ruser et ne pas céder pour lui apprendre un ordre ou vous faire obéir.
En raison de l'attachement à sa famille, il est essentiel de lui apprendre la solitude et le détachement pour qu'il puisse vous attendre sereinement quand vous vous absenterez et éviter les dégats du à l'anxiété de séparation. Son caractère est équilibré, à condition que son propriétaire ne stimule pas son agressivité. 

Santé

  • La surdité, qui peut être bilatérale ou unilatérale, est un défaut héréditaire, c'est une tare qui se transmet génétiquement, c'est pourquoi les parents et les chiots doivent subir un test de dépistage appelé PEA (Potentiels Evoqué Auditifs )
  • Les problèmes articulaires avec la dysplasie de la hanche et la luxation de la rotule (assez courante mais facilement détectable par simple palpation).
  • Les problèmes de peau sont encore assez courants surtout chez les chiens blancs. Ils peuvent aller de l’allergie (de causes diverses et variées) à lapyodermite, démodécie ou encore la Dermatite atopique.
  • Les problèmes cardiaques lui viennent de son ancêtre le Bull Dog. Les trois pathologies les plus courantes sont : le souffle au cœur, la dysplasie de la valve mitrale et la sténose sous aortique. Ces problèmes peuvent être détectés par écho doppler.
  • Les problèmes rénaux, bien qu'encore mal connus, sont souvent très graves, comme par exemple la néphropathie familiale. Souvent, cela écourte considérablement l’espérance de vie du chien. Une échographie rénale peut déceler ces problèmes.
  • Les Bull Terrier miniatures souffrent en plus d'une maladie autosomale récessive : la luxation du cristallin. C'est une maladie héréditaire qui touche les yeux: un chien atteint sera aveugle avant l'âge de ses 9 ans. Un test ADN est disponible depuis septembre 2009 et le résultat est valable à vie.

Espérance de vie moyenne : environ 13 ans

Conditions de vie

images-2-16.jpgIl aime les sorties avec son maître plutôt que d'être délaissé dans un jardin si grand soit-il. Le bull peut vivre en appartement pour peu qu'on lui consacre du temps pour une grande ballade (d'une durée d'une heure) afin qu'il puisse dépenser son énergie, plus une à deux promenades plus courtes au cours de la journée.
Une activité sportive sans excès, et même natation pour certains, lui fera garder la forme. Il aime, une fois défoulé, consacrer de longs moments de repos dans un coin douillet (le canapé est son lieu de prédilection). Pour le chiot qui semble infatigable, son maître saura modérer son enthousiasme en incluant dans ses promenades citadines, écourtées mais plus fréquentes, des exercices de « bonne conduite sociale » tels que déjections dans le caniveau, interdiction de sauter sur les piétons et cyclistes, marche à la laisse sans traction, pas d'aboiements intempestifs, etc.... Il est très joueur et appréciera des séances de jeux avec son maître.

Remarques 

Auparavant, le Bull Terrier comme tous les Terriers de type Bull étaient très bagarreurs avec les autres chiens, mais la sélection moderne a tempéré cette caractéristique négative. Aujourd’hui, un chiot qui est bien socialisé peut devenir ami avec n’importe quel autre animal. Il demeure simplement un peu agressif envers ses congénères du même sexe… pratiquement comme tous les autres chiens de n’importe quelle race.

Le Bull Terrier et le cinéma

Cinéma: Baxter -  Frankenweenie - Patton -  Série: Têtes brulées

desktop5.jpg

blog esprit canin chien esprit canin race bull terrier

3 votes. Moyenne 3.33 sur 5.

Commentaires (1)

1. leduc 05/12/2014

j'ai une bulette terrière. c'est ma petite poulette, mais là depuis le décès de mon papa, elle n'est plus comme avant.
mais, quand mon mari a commencé à s'en occuper comme il pouvait elle était heureuse.
mais, depuis que mon mari a vraiment repris le travail, elle commence à céflanquer, elle ne perd pas l'appétit. c'est un aspirateur. mais, elle maigrit, ça me trouble.
j'adore ma chienne, je ne veux pas qu'il lui arrive quoi que ce soit.
elle est trop adorable avec mes filles; c'est une nounou pour elles.
c'est qu'elle dort dehors, mais dans une niche, hyper protégée...
j'aimerai un conseil.
merci.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau