annuaire gratuit Chien Éducateur & comportementaliste canin

sibérien

photo-1-4.jpg

Husky

Origines et histoire

531920-576423332405899-377293201-n.jpgLa lignée directe du Husky sibérien remonte à plus de 200 ans. C'était le chien des Tchouktches, un peuple se rapprochant des Inuits et vivant autour du bassin de la rivière Kolyma en Sibérie du nord. L'isolement de la tribu et un système méthodique d'élevage ont conduit à une amélioration continuelle de la race : les Tchouktches, en éliminant systématiquement les chiens agressifs, ont créé cette race pour qu'elles puissent tirer leurs traîneaux l'hiver, chasser et distraire leurs enfants. Chez eux, les chiens faisaient partie de la famille et partageaient souvent l'habitation.

Ils prétendaient que le Husky était né de l'amour d'un loup et de la lune. Ce loup était amoureux de la lune et une nuit celle-ci le rejoignit. De leur amour naquit le Siberian Husky qui garde l'apparence du loup mais qui porte la queue en croissant de lune et qui a des étoiles dans les yeux. C'est pour cela que les soirs de pleine lune, les Huskies et les loups hurlent pour l'appeler afin qu'elle redescende à nouveau.

En 1909, un groupe de Siberian Huskies a été amené en Alaska pour les courses du «All Alaska Sweepstake» et les qualités de ces «petits» chiens venus de Sibérie se sont rapidement imposées. Lors de l'hiver 1925, lorsque une épidémie de diphtérie frappe le village isolé de Nome en Alaska, un relais d'attelages partis de la ville lointaine de Néana, parvint à livrer le sérum essentiel et à sauver les habitants. Cette prouesse héroïque valut à ces chiens et à leurs maîtres une notoriété nationale.

L’élevage sélectif de la race a toutefois commencé aux États-Unis, surtout grâce à Eva « Short » Seeley que l’on peut considérer comme la « mère » de cette race et de celle du Malamute de l’Alaska.

L'American Kennel Club a reconnu la race en 1930 et le Siberian Husky Club ofAmerica fut fondé en 1938. En France, les premiers Siberian Huskies furent importés en 1970 et la première inscription au LOF eut lieu en 1973. La race fut rattachée au club «Réunion d'Amateurs de Samoyèdes et Chiens Nordiques» avant que le club spécifique pour la race, le Siberian Husky France ne soit affilié le 1er avril 1992.

Deux pluriels existent pour ce mot : « huskys » (pluriel conforme à l'orthographe française) ou « huskies » (anglicisme).

Caractéristiques du Husky sibérien

1239935-1445452332347635-1234584298-n.jpgLe Husky sibérien est un chien de taille moyenne, bien proportionné, à la démarche légère et vive. Couvert d'une bonne fourrure, ses oreilles droites et sa queue en brosse bien fournie évoquent son hérédité nordique. Son allure caractéristique est unie et facile. Il remplit avec la plus grande compétence sa fonction d'origine de chien de trait en tirant une charge légère à une vitesse modérée sur de grandes distances. Les proportions et la forme de son corps dénotent cet équilibre fondamental de puissance, de rapidité et d'endurance. C'est le plus rapide des chiens de traîneau de pure race, très apprécié en compétition.

Le crâne est légèrement arrondi ; le museau, d’une largeur moyenne, va en s’amincissant vers la truffe. Le rapport crâne-museau est de 1/1. Les yeux sont en forme d’amande, légèrement obliques. Ils peuvent être bleus, marron, vairons ou hétérochromes. Les oreilles sont petites, triangulaires, portées dressées, attachées haut et rapprochées ; elles sont légèrement arrondies en pointe, bien fournies en poils, même à l’intérieur. Les membres sont droits, musclés. La queue est portée en faucille : elle ne doit pas retomber sur le dos ni s’enrouler sur le côté.


Poil : de longueur moyenne, droit ; il doit donner l’impression d’une fourrure épaisse et ne jamais être suffisamment long pour cacher le profil du chien.
Couleur : toutes les couleurs allant du noir au blanc pur sont admises.
Taille : 54 à 60 cm pour le mâle et 50 à 56 cm pour la femelle
Poids : 20 à 28 kg pour le mâle et 15 à 23 kg pour la femelle

SIBERIAN HUSKY
GROUPE 5
Télécharger le standard N°270 au format .pdf 

Caractère et éducations

551182-576762369038662-809334960-n.jpgTrès joyeux et jovial avec tout le monde, il ne connaît pas le sens du mot agressivité. Il s'adaptant facilement aux situations les plus étranges, d'une intelligence généralement au-dessus de la moyenne, il peut au premier abord laisser croire qu'il est un parfait chien de compagnie. Mais il a aussi un esprit indépendant qui peut surprendre, décevoir, ainsi qu'une vitalité et un influx nerveux qui doivent pouvoir se manifester autrement que par une rapide promenade autour du pâté de maison le soir... c'est un chien très sportif et il faut en tenir compte.

Il est très affectueux avec son maître, mais il est aussi très indépendant et doit être éduqué dès son plus jeune âge deux mois et ne jamais se relâcher, si l’on veut obtenir des résultats. Le Husky Sibérien est têtu, intelligent mais têtu «  Je veux ça ou faire ça alors si je ne le fais pas je ne ferai pas ce que tu me demandes là !!! ».  Donc pour casser un peu ce trait de caractère, il faut qu’il se fasse plaisir tout en vous faisant plaisir, il faut donc travailler de ce côté mais jamais en freinant le chien ou en vous freinant. Il peut être un très bon compagnon pour des enfants assez grands mais il ignore en revanche les plus petits. D'autre part, c'est un chien habitué à partager la vie d'un groupe qu'il soit canin ou humain et qui s'ennuie beaucoup s'il est seul.

Très intelligent il est capable de comprendre les ordres qui lui sont donnés mais il n'aime pas obéir aveuglément, il doit comprendre le pourquoi d'un ordre qu'il a souvent tendance à discuter !  Il doit demeurer sous étroite surveillance et la plupart du temps ne se promener qu'en laisse. Dans ses relations avec les autres chiens il fait souvent preuve de retenue, mais il est prêt à se défendre énergiquement s'il est attaqué ou si sa position hiérarchique lui semble mise en cause. Chasseur atavique, il maîtrise difficilement cet instinct envers les petits animaux. volailles, voire moutons. Il est hors de question de le laisser en liberté à la campagne et il est impératif que la propriété soit fermée par une haute et solide clôture. Il en va de sa propre sécurité car il est d'une incorrigible curiosité et fugue facilement. 

1235366-575718935809672-482185514-n.jpg

En France, il est assez souvent utilisé dans les compétitions de traîneau (sled-dog) mais surtout choisi comme chien de compagnie. Ce chien très beau et très doux est le compagnon idéal pour tous ceux qui aiment les races primitives le plus proche du « loup » possible. Il est absolument sans danger parce qu’il se lie d’amitié avec tout le monde. Il faut donc réunir beaucoup d’informations sur les caractéristiques de la race avant de la choisir.

Le Husky Sibérien est un chien qui a besoin de beaucoup d’espace, d’activités et de fermeté, il ne faut pas oublier que c’est un chien de traîneau au départ.Si un chien fugue, en général, c’est qu’il s’ennuie et cherche de l’activité. N’hésitez pas à l’inscrire en agility, ou de vous rendre dans des clubs de mushing ce sera épanouissant pour lui et pour vous.
Par ailleurs, cette race est assez dominante et intelligente. Aimez-le, évidement, mais définissez une place définitive et ne cédez surtout pas même s’il ou elle est irrésistible et vous fait les yeux doux.
Ne placez pas votre chiot dans un endroit de passage (c’est là que s’installent les dominants pour contrôler) et enseignez lui au plus vite les ordres de base. (Assis, Couché, La patte, Droite, Gauche, Stop, Devant, Doucement), même si cela n’est que 10min par jour.
Pour l’habituer à être seul, cela doit se faire graduellement ; laissez le dehors 10-20min, tout en le surveillant de la fenêtre, ne craquez pas, retournez le féliciter plutôt, et cela en augmentant le temps et la distance, les endroits et cela en fonction de l’âge.

Bien choisir son chien: http://www.le-husky-siberien.com/

Santé

telechargement-19.jpgLe Siberian Husky est un chien rustique et d'une santé remarquable. Si l'on s'en occupe convenablement, il nécessite relativement peu de soins en dehors des examens, vermifuges et vaccins périodiques. Son poil nécessite un brossage régulier, voire quotidien en période de mue.

Il existe quelques rares cas de cataracte juvénile qui peut entraîner une cécité vers l'âge de deux ans. Le husky peut également être sujet au glaucome, notamment certaines lignées développées pour la course. Le glaucome cause généralement des douleurs et une perte de vision significatives avant que le problème ne soit détecté.

Il est très robuste et contrairement à ce que beaucoup de gens croient, il ne souffre pas du tout de la chaleur. Le Husky sibérien est un chien qui peut vivre également à - 40°, ce qui ne veut pas dire que cela lui fasse plaisir !


Espérance de vie moyenne : environ 13 ans

Conditions de vie

Dans un jardin uniquement si la clôture est absolument sûre, sinon dans la maison. Il doit faire beaucoup d’exercice. La vie en appartement n'est pas idéale pour lui.

Son besoin d'exercice fait qu'il vaut mieux habiter près de grands espaces verts pour pouvoir lui donner sa dose de sport quotidienne. 

Remarques et conseils

Les yeux bleus qui ont provoqué le succès retentissant de ce chien ne sont pas « obligatoires » et n’augmentent pas du tout la valeur du sujet. Ils ne constituent pas non plus une dégénérescence comme certains auteurs l’ont affirmé.

Le husky au cinéma et belle histoire

images-43.jpgCroc blanc 1973Le retour de croc blanc; Balto

Comme chien et ours

recemment-mis-a-jour.jpg