annuaire gratuit Chien Éducateur & comportementaliste canin

sécurité

voyage

Bien voyager avec son animal de compagnie

voyageAuto, train, avion, bateau… pour voyager en toute sérénité avec son animal, il faut souvent respecter quelques consignes de sécurité, voire certaines obligations.

En voiture, il est important de ne pas laisser un animal en liberté dans le véhicule. Son poids est multiplié par pratiquement 50 lors d'un choc à une vitesse de 55 kh/h! Ainsi, un chien de 27 kg se transforme en une masse d'environ 1,2 tonnes.

Un animal peut aussi être blessé dans une collision ou bien fuguer après un accident, avec le risque d'entraîner à son tour d'autres dommages.

Il existe de nombreuses solutions pour bien voyager avec son compagnon en voiture: ceinture de sécurité reliée au collier, cage de transport, filet, grille de séparation…

Voiture: des crash tests pour la sécurité

TCS (Touring Club Suisse), a procédé à des crash tests. Il en est ressorti qu'en matière de sécurité, les cages métalliques obtiennent les meilleurs résultats.

Autre désagrément: le mal des transports dont peuvent souffrir les animaux! Particulièrement les chiens: un sur six serait concerné avec une prédominance chez les jeunes chiens.

Il existe des traitements vétérinaires. Leur achat est remboursé par l'assurance santé animale chez les maîtres ayant souscrit ce type de contrat.

Train: un règlement précis

En train, il y a un règlement bien précis quant aux conditions de transports. Il est détaillé sur le site de la SNCF. Cela est notamment fonction du poids de l'animal quant au prix et conditions de transports.

Avion, bateau, autocar: se renseigner au préalable

En avion, bateau, voire autocar, il est important de se renseigner au préalable auprès de la compagnie de transport.

Chacune d'entre elle a son propre règlement intérieur. A défaut de s'être bien informé, certains voyageurs se sont vus refoulés au moment d'embarquer.

En plus des obligations qu'elles imposent en fonction de la taille pour les faire voyager en cabine ou en soute, certaines compagnies aériennes refusent d'embarquer certaines races ou type de chiens. Comme les chiens appartenant à la première ou deuxième catégorie tels que définis par la loi de janvier 1999 sur les chiens dits «dangereux».

Le site du ministère de l'Ecologie, du développement Durable et de l'Energie rappelle également que «certaines compagnies n'acceptent aucun animal en cabine. Elles peuvent toutefois permettre, à titre exceptionnel, l'emport en cabine de chiens d'assistance: chiens guide de personnes souffrant d'un handicap moteur ou sensoriel».