annuaire gratuit Chien Éducateur & comportementaliste canin

saint bernard

1100227.jpg

Saint Bernard

Caractéristiques physiques du Saint-Bernard 

images-3-12.jpgLe Saint-Bernard est un chien à la tête imposante, vigoureux et musclé dans toutes ses parties. Le crâne est massif et large, légèrement convexe ; la peau du front forme des plis plutôt épais et marqués qui convergent vers la ride frontale. Le stop est net, le museau court, non pointu ; le chanfrein est droit. Les yeux, de grandeur moyenne et en forme de losange typique de la race, sont de couleur brun foncé, avec une expression intelligente et amicale. Les oreilles sont pendantes. Le tronc est puissant, les membres également et bien d’aplomb. La queue est longue et très lourde.

Sa robe est à fond blanc avec des plages de couleur rouge-brun plus ou moins grandes (chien panaché) jusqu'à former un manteau rouge-brun ininterrompu sur le dos et les flancs (chien à manteau) Les marques blanches prescrites sont, le poitrail, les pieds, l'extrémité de la queue, une bande autour du museau, une liste sur le chanfrein qui se prolonge en tète et nuque.
Il existe deux variétés de Saint-Bernard, la variété à poil court et la variété à poil long.
Les deux variétés sont de grande taille et leur aspect est empreint de majesté.
Le corps est puissant, ferme, musclé et harmonieux, la tête en impose, l'expression est attentive.

Poil : chez la variété à poil court, il est fourni, brillant et adhérent ; chez la variété à poil long, il est de longueur moyenne, allant du lisse au légèrement ondulé.
Couleur : blanc et rouge ou bien rouge et blanc, selon la couleur dominante. Les robes unicolores ou sans blanc ne sont pas admises.

Taille : 70 à 90 cm
Poids : 50 à 90 kg

ST. BERNHARDSHUND
GROUPE 2

Télécharger le standard N°61 au format .pdf

CLUB FRANCAIS DU ST BERNARD & DU DOGUE DU TIBET

Origines et histoire

Il semble cependant que les chiens initialement utilisés par les religieux appartenaient à une race aujourd'hui disparue qu'ils auraient tenté de recréer en lui enlevant sa férocité. Un spécimen empaillé de la race initiale (sans bajoues et sans oreilles tombantes) est visible à l'hospice.

Le chien viendrait de Haute-Assyrie. Des bas-reliefs ont été retrouvés au Moyen-Orient datant de plus de trente siècles, ressemblant énormément au Saint-Bernard à poil court. Il descendrait du légendaire Mâtin du Tibet, et donc originaire d'Asie. Quelques spécimens furent importés en Grèce, puis à Rome et ensuite se seraient dispersé dans l'Europe Occidentale par le biais des armées romaines probablement au ier siècle. Quelques armoiries, en 1350, de familles nobles figurent le Saint-Bernard.

Vers 1660-1670, des chiens sont offerts au Grand-Saint-Bernard, par des familles vaudoises et valaisannes.

images-1-15.jpgCe chien est décrit pour la première fois à l'hospice du Saint-Bernard, en 1709 par le Prieur Ballalu : « En 1700, le Chanoine Camos, économe de la Maison, fit faire une roue dans laquelle on met un chien pour faire tourner la broche...». En 1735, le prieur note la réparation du collier d'un chien dans les comptes du Prieur.

Les chroniques qui seront publiées en Europe sur les exploits de ces chiens, sauvant des voyageurs égarés dans la neige ainsi que des récits de soldats de Bonaparte lorsque l'armée de celui-ci franchit le col en 1800, ont fait sa renommée.

Grâce à un élevage systématique, la race actuelle fut créée. En 1867, Heinrich Schumacher, habitant Holligen près de Berneétablit des documents généalogiques pour ses chiens. Le livre des origines suisse fut ouvert en février 1884 et le premier à y être inscrit fut un saint-bernard nommé Léon. Le club suisse du Saint-Bernard fut créé le 15 mars 1884 à Bâle et le chien du Saint-Bernard fut reconnu comme race d'origine suisse et son standard adopté lors d'un congrès international de cynologie enjuin 1887. Il est alors devenu le chien national suisse.

Caractère et éducation

telechargement-1-1.jpgLe Saint Bernard a un caractère doux, gai même espiègle, il peut être un peu « cabochard »  comédien et très têtu
Il est très affectueux et son plus grand bonheur est d'être prés de ses maîtres. Il supporte très mal de rester attaché.
Il accepte la présence d'autres animaux à condition d'y avoir été habitué dans son jeune age.

Son gabarit impressionnant en fait un gardien sûr.
C'est un chien facile à éduquer, mais gardez bien en mémoire que la charmante «peluche» que vous allez accueillir sera dans quelques mois un molosse.

S’il voit une personne en difficulté, il se lance instinctivement à son aide. Très docile, absolument sans danger pour les enfants (il est considéré comme un baby-sitter idéal, parmi les meilleurs du monde canin), il ne connaît pas le sens du mot « agressivité », sauf s’il pense que son maître ou ses biens courent un risque quelconque. Malgré sa nature pacifique, le Saint-Bernard est un bon gardien parce qu’il a un grand sens du territoire.

C’est un chien très doux, avec un instinct pour le sauvetage, surtout dans la neige. Il peut détecter une présence jusqu'à six mètres sous la neige grâce à sa truffe humide. En effet, il possède, contrairement à la plupart des chiens, un sens de l'orientation extrêmement développé, pourrait prévoir des avalanches et des tempêtes de neige, et serait à même de percevoir si une personne est vivante ou morte sous la neige.

img-1748.jpgC'est un chien facile à éduquer, mais gardez bien en mémoire que la charmante «peluche» que vous allez accueillir sera dans quelques mois un molosse.
La bonne éducation d'un chiot doit s'effectuer dès le plus jeune âge et en particulier dès son acquisition à I âge de deux ou trois mois.
Mieux vaut éviter les mauvaises habitudes, toujours difficiles à perdre et apprendre au contraire très vite les usages et coutumes d'un chien bien élevé.
Il faut aussi rapidement lui apprendre à marcher en laisse. Promenez-le sur de courtes distances et dans des endroits variés pour le rendre sociable.

Santé et alimentation

2105477943-e85edfff3a.jpgLe taux de croissance et la prise de poids d'un Saint-Bernard étant rapides, ceux-ci peuvent conduire à une dégradation très grave de l'os, si le chien ne reçoit pas de la nourriture appropriée et de l'exercice physique. Beaucoup de chiens sont génétiquement touchés par la dysplasie de la hanche ou la dysplasie du coude. Il a été démontré que l'ostéosarcome (cancer des os) étaithéréditaire dans cette race.

Ils sont sensibles aux troubles de la vue tels l'entropion et l'ectropion, dans lequel la paupière se retourne en avant ou en arrière. Le standard de la race indique qu'il s'agit d'un défaut majeur. La race est également sensible aux crises d'épilepsie, à une maladie cardiaque appelée cardiomyopathie dilatée et à l'eczéma. En raison de la probabilité de problèmes de santé au cours des années du chien du Saint-Bernard, l'espérance de vie moyenne pour un Saint-Bernard est d'environ 8 ans. Un Saint-Bernard peut vivre au-delà de 10 ans, mais cela est assez inhabituel.

Espérance de vie moyenne : environ 11 ans

Conditions de vie

telechargement-2.jpgÉvidemment, étant donné sa masse, le Saint-Bernard a besoin de beaucoup d’espace et donc d’un jardin (même s’il adore vivre à l’intérieur aux pieds de son maître).

De nature calme et obéissante, c'est un chien peu remuant, qui peut s'adapter à la vie citadine, mais en raison de son gabarit imposant, il a besoin d'un minimum d'espace vital.
Le Saint Bernard n'aime pas la solitude et il ne peut pas rester enfermé des journées entières dans un appartement.

L’été, il souffre un peu de la chaleur et il est indispensable qu’il puisse se mettre à l’ombre.

Films