annuaire gratuit Chien Éducateur & comportementaliste canin

pâté

images-4-7.jpg

Les règles pour une alimentation avec des produits frais

Les règles pour une alimentation équilibrée

  • Respectez les doses : 30 g de nourriture par kilo de poids vif
  • Respectez les proportions :

            un tiers de riz ou de pâtes, un tiers de viande, un tiers de légumes
            et pour chaque tiers 10 g par kilo

  • Respectez les interdits
  • Respectez les indispensables : lipides, protéines, glucides lents
  • Pas de conservation trop longue : 48 heures maximum au réfrigérateur dans un plat couvert
  • Lavez les légumes
  • Faites cuire longtemps riz et pâtes pour une bonne assimilation
  • N’oubliez pas les « plus » : huile et levure
  • Adaptez l’alimentation en qualité et quantité selon la situation : exercice physique, gestation, croissance...
  • Ne donnez pas « comme pour vous »

Menus pour son chiot

Principe directeur : énergie, protéines, calcium et vitamine D.

Recette n° 1
Riz très cuit
Viande hachée
Haricots verts
1 cuillerée à soupe d’huile
1 pincée de levure de bière
1 comprimé de calcium
Quelques gouttes de vitamine D
Mélangez.

Recette n° 2
Pâtes très cuites
Carottes et épinards
2 œufs
1 cuillère à soupe d’huile
1 pincée de levure de bière
1 comprimé de calcium
Quelques gouttes de vitamine D
Mélangez.

Recette n° 3
Pâtes à potage bien cuites
Viande
Fromage blanc
1 cuillerée à soupe d’huile
1 pincée de levure de bière
1 comprimé de calcium
Quelques gouttes de vitamine D
Mélangez.

Menus pour chien difficile

Principe directeur : aliments à forte odeur, à forte appétence, qui se mangent facilement.

Recette n° 1
Riz très cuit
Viande hachée
Épinards
1 cuillerée à soupe d’huile
1 pincée de levure de bière
1 comprimé de calcium
Quelques gouttes de vitamine D
Ajoutez du Viandox ou du jus de viande
Mélangez.

Recette n° 2
Pâtes à potage
Poisson (thon)
Carottes
1 cuillerée à soupe d’huile
1 pincée de levure de bière
1 comprimé de calcium
Quelques gouttes de vitamine D
Ajoutez du Viandox ou du jus de viande
Mélangez.

Menus pour chien âgé

Principe directeur : aliment facile à mâcher ; peu de protéines pour ne pas fatiguer les reins ; nutriments faciles à assimiler ; fibres pour régulariser le transit.

Recette  n° 1
Riz très cuit
Poulet coupé en morceaux
Haricots verts
Huile
Levure de bière
Mélangez.

Recette n° 2
Pâtes bien cuites
Veau
Épinards
Huile
Levure de bière
Mélangez.

Recette n° 3
Riz très cuit
Poisson
Huile
Levure de bière
Mélangez.

Menu pour chien obèse

Principe directeur : diminuer l’énergie sans diminuer la masse de nourriture (par l’emploi d’aliments peu énergétiques, « de remplissage »), ne pas exciter la glycémie (donc pas de légumes sucrés, comme les carottes).

Recette
Viande maigre (poulet, veau ou dinde)
Salade verte cuite, haricots verts cuits
Viandox
Levure de bière
Mélangez.

Rappel des aliments autorisés et interdits au chien

- Toujours servir : viande de bœuf, viande de veau, viande de mouton, cœur, foie, céréales, légumes verts, riz, pâtes.

- Servir parfois : lait, fromage blanc.

- Ne jamais donner : sauce, pommes de terre, petits pois, sucre.

images-1-10.jpg

Faut-il varier les menus de votre chien ?

Faut-il varier les menus de votre chien ?

images-3-9.jpgLes chiens et les chats sont des carnivores et n'ont pas comme nous le besoin de varier leur alimentation. Au contraire, les changements répétés peuvent entraîner des problèmes de santé ou encore de comportement.

Les changements fréquents de marques ou de types d'alimentation peuvent entraîner un déséquilibre de sa flore digestive, des problèmes digestifs de type gastroentérite, mal-digestion, vomissements ou flatulences. En effet votre chien s'habitue progressivement à un type de nourriture, sa flore digestive se trouve alors adaptée à la nourriture en question.

La deuxième bonne raison de ne pas varier l’alimentation de son chien est le risque de déséquilibre alimentaire. En effet, si vous passez de la boîte aux croquettes en passant par les restes de table, il vous sera très difficile d’évaluer la qualité des apports quotidiens. Votre chien pourra rapidement souffrir de carence en minéraux ou en vitamines et d’une surdose de gras ou de sucre.

Les changements : un risque de caprices

images-5-2.jpgLorsque l'on varie beaucoup l'alimentation de son chien, celui-ci va naturellement avoir des préférences. Il aimera sans doute beaucoup les restes de table (très appétents car gras) mais ces derniers ne sont pas équilibrés et sont néfastes pour sa santé. Dans ce cas, le chien pourra présenter un appétit difficile, il fera un caprice (comme un enfant) jusqu'à obtenir ce qu'il veut.

En présence de caprices, il ne faut pas céder (d'autant que cela peut être également être dû à un caractère légèrement dominant du chien), il faut donner une alimentation stable de bonne qualité à son chien. La gamelle devra être retirée au bout de 20 minutes même si le chien n'y a pas touché. Un chien ne s'est jamais laissé mourir de faim et au bout de quelques jours, il comprendra que dorénavant, il n'aura que ses croquettes à manger !

Les changements : un risque de déséquilibres

images-23.jpgLe fait de varier l'alimentation d'un chien mène souvent à des déséquilibres importants de la ration alimentaire et des différents apports en nutriments.

Ceci est aussi visible dans le cas d'une alternance boîtes - croquettes : lorsque le chien mange des croquettes, son estomac s'habitue à recevoir un certain volume d'aliment quotidien qui le rassasie. Si vous remplacez brutalement les croquettes par la même quantité de pâtée constituée à 80% d'eau, votre chien ne recevra pas suffisamment de nutriments ni d'énergie. Si au contraire vous donnez plus de pâtée que de croquettes, le volume total sera trop important pour son estomac et il risque de vomir son repas.

Contrairement à l'homme, le fait de varier les menus de votre chien ne contribue donc pas à équilibrer son alimentation. Ces variations renforcent plutôt le déséquilibre alimentaire de l'animal. Votre chien pourra rapidement souffrir de carence en minéraux ou en vitamines et d’une surdose de gras ou de sucre.

Les changements : un mal non nécessaire !

images-10-l.jpgComme nous l'avons vu précédemment, les chiens n'ont aucun besoin de varier leur alimentation si celle-ci est complète et équilibrée. Nos compagnons se contenteront avec bonheur toute leur vie des patés ou croquettes de bonne qualité (premium) adaptées à leur âge et à leur état physiologique.

De plus, certaines marques d'aliments premium apportent tout de même de la diversité en développant des parfums nouveaux pour les croquettes de vos compagnons. Dans ce cas là, il est possible de varier les parfums des croquettes ou des boîtes mais en restant dans le même type d'alimentation. C'est à dire de ne pas changer entre croquettes ou boîtes ni de niveau de qualité, entre soupe, standard, premium.

Si, pour des questions de santé, vous devez changer l’alimentation de votre chien, le meilleur conseil est encore de le faire en douceur. Dans les premiers temps mélangez les deux types d’aliments en gardant une proportion supérieure de son aliment habituel, puis inversez progressivement les proportions. Les problèmes de transit seront ainsi atténués.

Des produits frais, oui mais en respectant  les indispensables :

lipides, protéines, glucides lents

voir les menus en cliquant sur le lien: Les règles pour une alimentation avec des produits frais

images-6-2.jpgPour faire plaisir à votre chien de temps en temps, pensez aux friandises pour chiens (biscuits, os à ronger) qui seront donnés en-dehors des repas, en respectant les quantités mentionnées sur les boites par rapport aux poids du chien pour éviter les excès.

Nos compagnons mangeront donc avec bonheur toute leur vie des pâtés ou croquettes adaptées à leur âge et à leur état physiologique en respectant les quantités marquées sur les paquets en fonction des marques.