annuaire gratuit Chien Éducateur & comportementaliste canin

londres

chien-avion-jo-2012-kim-rhode.jpg

Kim Rhode a failli voir son rêve compromis par son chiot de quatre mois qui a dévoré son billet d'avion pour Londres

chien-avion-jo-2012-kim-rhode.jpgC'est mon chien qui l'a mangé ! Kim Rhode a trouvé la meilleure excuse du monde pour justifier la perte de son billet d'avion pour Londres, à J-2 de la compétition des JO 2012. Sauf que là c'était bien réel… Son chiot de quatre mois a décidé de dévorer son billet pour Londres et a bien failli empêcher l'athlète américaine de réaliser son rêve."J'ai rencontré quelques problèmes pour venir ici", a affirmé une Kim Rhode un peu gênée lors d'une conférence de presse "Mon mari ne retrouvait plus son passeport. Mon chien a mangé mon billet d'avion... Je sais que cela peut paraître fou et que cela ressemble à une excuse bidon, mais j'ai les photos pour le prouver", a insisté l'Américaine de 33 ans qui, en quatre participations aux JO, est toujours montée sur un podium (or en 1996 et 2004, argent en 2008 et bronze en 2000). On ignore les motivations du petit chiot, un caniche nommé Norman, mais celui-ci a quand même gagné le joli surnom de"cauchemar sur pattes".

Finalement, l'histoire s'est bien terminée puisque le mari de Kim Rhode a fini par retrouver son passeport et la compagnie aérienne a accepté d'imprimer un nouveau billet. Ça aurait été dommage de louper la compétition et la très attendue cérémonie d'ouverture des JO 2012 où Mary Poppins affrontera Voldemort rien que pour ça, non ? Sacrée championne olympique de tir (double trap) en 1996 et 2004, Kim Rhode semble être touchée par une espèce de malédiction alors qu'elle avait déjà vu ses projets de voyage vers l'Europe contrariés par les compagnies aériennes. Alors qu'elle tentait de rallier Copenhague pour le stage final de préparation des JO de Londres , l'Américaine n'avait pas pu quitter Los Angeles, puisque, par deux fois, son vol pour Newark, première étape de son périple vers le Danemark, avait été annulé. Mais maintenant qu'elle est à Londres, on espère que la malédiction prendra fin et qu'elle pourra briller dans la compétition !