annuaire gratuit Chien Éducateur & comportementaliste canin

La tombe

1863257-b0ee988e-5826-11e1-b2cd-00151780182c-640x280.jpg

La tombe d'un chien profanée pour un collier de diamant

1863257-b0ee988e-5826-11e1-b2cd-00151780182c-640x280.jpgTipsy avait bien été enterré avec un trésor. Dix jours après l’invraisemblable profanation de sa tombe au cimetière des chiens d’Asnières, la rumeur s’est confirmée. En octobre 2003, la riche maîtresse de ce petit caniche noir avait fait inhumer son compagnon avec un joli collier pavé de diamants, estimé à 9000 €. 

Les policiers du commissariat d’Asnières, saisis d’une double plainte de la propriétaire du chien et de la mairie, en ont acquis la certitude. Ils ne sont donc plus seulement à la recherche de vandales de sépulture, ils traquent désormais des voleurs de bijoux.

Dans la nuit du 4 au 5 février, des inconnus ont déplacé la pierre tombale, exhumé le cercueil et déposé les restes de Tipsy à proximité afin de rafler les diamants de la légende.

La propriétaire est effondrée

Au sein du cimetière des chiens, véritable institution d’Asnières depuis 1899, la sépulture de Tipsy ne passe pas inaperçue : une dalle de marbre de près de 2 m de long, surmontée d’un cœur rouge vif, arbore une fidèle reproduction du caniche entouré d’angelots, d’étoiles et de coccinelles. Hier, alors que le cimetière rouvrait après une fermeture prolongée pour les besoins de l’enquête, la tombe était à nouveau intacte. Une gerbe de roses rouges fraîchement coupées avec les mots « We love you » inscrits sur le ruban y a été très récemment déposée.

diamant-334x222.jpgTipsy appartenait à une riche Américaine, femme d’industriel, établie à proximité des Champs-Elysées. Cette dame âgée a appris la profanation de la sépulture de son chien alors qu’elle se trouvait en vacances en Suisse. « Elle était effondrée. Cela l’a traumatisée », commente un proche du dossier.

La tombe du caniche alimentait les fantasmes depuis longtemps. Notamment parmi les habitués du cimetière, qui évoquent depuis quelques années « les diamants » enfouis avec Tipsy. « Il y a toujours eu des rumeurs. De nombreux propriétaires font un vrai transfert, ont un lien affectif terriblement fort avec leur animal », analyse Pierre Babé, adjoint au maire à la culture d’Asnières. Du côté des enquêteurs, on souhaite manifestement que cette affaire peu ordinaire progresse dans la plus grande discrétion. « J’espère qu’on trouvera rapidement les auteurs de ces actes », commente le maire, Sébastien Pietrasanta. « Mais attention, Tipsy est une exception, s’empresse-t-il de préciser. Tous les chats et les chiens du cimetière d’Asnières ne sont pas enterrés avec un trésor! »
Le Parisien