annuaire gratuit Chien Éducateur & comportementaliste canin

chiot

images-11-1.jpg

Vermifuge

Le vermifuge

La vermifugation est une mesure de prévention importante contre l'apparition de parasites internes comme les vers ronds et les vers plats.

telechargement-1-2.jpgLes vers qui contaminent un animal sont rarement visibles à l'oeil nu, seul un examen microscopique des excréments permet de déterminer la présence éventuelle de larves ou d'oeufs qui sont plus facilement évacués dans la matière fécale.

Les chiens sont très facilement la proie de parasites internes et externes.

Parmi les maladies dont ils peuvent être victimes, les affections parasitaires internes sont sans conteste les plus dangereuses en raison de leur fréquence et des complications qu’elles peuvent entraîner.

Petits ou grands, chiens de plein air ou d’appartement, chiens vivant à la campagne ou à la ville, aucun n’y échappe : ils doivent être vermifugés !

Les ascaris sont présents dès la naissance

La contamination initiale a lieu via le placenta ou le lait maternel. Les larves d’ascaris migrent ensuite dans l’organisme du chiot et finissent par se localiser dans l’intestin où elles atteignent le stade adulte et commencent à pondre des œufs qui sont rejetés avec les selles. Au cours de leur migration, les larves d’ascaris passent par l’appareil respiratoire. Une forte infestation par des larves d’ascaris peut expliquer une toux chez des très jeunes chiots.

  • Les ascaris, vers ronds de 10 cm environ de long, contaminent essentiellement les chiots et les chatons. 

                 - Ils provoquent des diarrhées, des ballonnements, des retards de croissance, et une baisse de l’immunité.

  • Les ankylostomes sont des vers dangereux mais plus rares. 

                  - Ils provoquent fièvre et problèmes digestifs ( diarrhées avec parfois présence de sang)

  • Les Trichures sont les vers les plus fréquent chez le chien adulte. Les trichures adultes s’enkystent dans le gros intestin. Les oeufs peuvent résister à l’extérieur plusieurs années.

telechargement-6.jpg

verssg.jpg

Un seul traitement ne peut pas débarrasser le chiot de tous les ascaris car la plupart des vermifuges utilisables chez le chiot sont actifs contre les vers adultes mais pas contre les larves. Plusieurs administrations sont donc nécessaires pour éliminer les ascaris au fur et à mesure que ces derniers finissent leur développement. Des vermifugations régulières limitent également le risque de contamination de l’environnement par les œufs du parasite.

Traitement

La vermifugation d’un chien est donc un acte très important. Elle commence très tôt chez l’éleveur.

  • La première prise de vermifuge se fait à partir du  15 ème jours après la naissance jusqu'à 2 mois : toutes les 2 semaines (chez l'éleveur)
  • Chez le maître, le chiot est ensuite vermifugé à 2 mois, puis une fois par mois jusqu’à 8 mois, puis tous les 6 mois. 

journal-automne-2004-10.jpg

Le rythme d’administration dépend de l’infestation du milieu et du mode de vie du chiot. S’il est amené à vivre au milieu de chiens adultes (mise en pension), il est fortement conseillé de le vermifuger avant l’entrée dans les nouveaux locaux.

Une forte infestation parasitaire est susceptible d’affaiblir les défenses immunitaires du chiot : il est donc important de le vermifuger quelques jours avant les primo-vaccinations (autour de 8 semaines) et les premiers rappels (vers 12 semaines).

  • La femelle gestante sera vermifugée dix jours avant et dix jours après la mise bas. Il faut aussi la vermifuger une semaine avant la saillie.

Il faut savoir qu’un traitement contre les vers a un effet ponctuel uniquement, il va tuer les vers, les larves et les oeufs, mais il faudra régulièrement recommencer l'opération. Le vermifuge ne prévient pas une autre infestation (ce n’est pas un vaccin).

  • Chiens nouvellement adoptés: à l’acquisition puis 2 semaines plus tard 

Comment vermifuger son chienimages-11-1.jpg

Les vermifuges se présentent sous différentes formes. 

  • Que ce soit un comprimé à faire prendre en une prise, 
  • ou une pâte à donner trois jours de suite

Seul votre vétérinaire peut prescrire un traitement adapté à votre chien. 

Lisez bien le mode d’emploi avant l’utilisation : même si la sécurité d’emploi est généralement importante, la dose est à adapter au poids du chiot. 

Il est conseillé d'alterner les marques de vermifuge pour varier les principes actifs et éviter un phénomène d'accoutumance de la part des vers à traiter. 
Quelque soit la forme prescrite, les vermifuges sont la plupart du temps appétants pour le chien qui prendra volontiers son traitement.

Transmission à l’homme

images-1-17.jpgSi votre chien n’est pas vermifugé, il peut transmettre des vers plats ou ronds.

Tous ne sont pas gênants pour l’homme, mais certains peuvent provoquer des maladies parfois très graves (appelées zoonoses), même si cela reste heureusement peu fréquent.

Vers ronds : Possible par les ascaris ( enfants jouant dans les bacs à sable)
Symptômes : fièvres, fatigue, troubles de la croissance
Symptômes plus rares : larves migrantes qui s’enkystes dans l’oeil voire le cerveau.

Vers plats : Le ténia peut provoquer des zoonoses. L’homme se contamine par ingestion des oeufs rejetés par le chien dans l’environnement , ce qui entraîne la maladie du kyste hydatique (enkystement des larves au sein de vésicules, le plus souvent dans le foie ou les poumons)

Vous pouvez-vous vermifugez une fois par an en même temps que votre animal. Demandez conseil à votre médecin

imagesl.jpg

Adoption de chiots sur Internet : gare aux arnaques !

imagesl.jpgEnvie d'adopter un chien ? Rechercher le toutou de ses rêves sur Internet peut paraître tentant. Mais ça n'est hélas pas sans risque.

Alors que dans les refuges des milliers d'animaux n'attendent que vous, et l'amour que vous saurez leur donner, la SPA tient à mettre en garde les internautes : sur les sites de petites annonces, les arnaques pullulent...

La méthode est presque toujours la même : une personne propose de donner un adorable chiot, affirmant devoir s'en séparer à contre-coeur en raison d'une mutation à l'étranger. "Dans 80% des cas, la personne aurait déménagé en Afrique (où le chien "ne s'habitue pas au climat et souffre trop de la chaleur") ; et dans 20% des cas, en Angleterre (la femme est enceinte, le mari travaille beaucoup, alors le couple ne "trouve plus assez de temps à consacrer" à son chiot)" explique la SPA.

Les prétendus propriétaires du chien, presque toujours âgé de seulement 3 mois, ne demandent pas d'argent en échange de l'animal, juste la promesse de bons soins. Mais voilà, il faut rapatrier le chien en France, et c'est là que commence l'arnaque...

Le faux maître invite sa victime à régler les frais de transport, environ 200 euros en général, à une société aérienne facticeEt une autre version de l'arnaque existe : cette fois, "le propriétaire du jeune animal affirme prendre le transport en charge, sauf que le jour de la livraison, il y a toujours un problème avec la douane qui refuse de laisser passer les animaux : pour que "Trésor" ne soit bloqué, il faut payer immédiatement" écrit l'association de protection des animaux.

A chaque fois, l'internaute reçoit des photos de l'irrésistible chiot. Des clichés qui lui sont envoyés jour après jour, jusqu'au moment où il est censé accueillir son nouveau compagnon à 4 pattes. Un moyen de rassurer la victime...

"Dans les centaines de cas que nous avons déjà pu observer, les courriels sont tous très similaires, montrant que nous avons affaire là à une machine bien rôdée et à des messages types" note la SPA.

telechargement.jpgMalgré les nombreux éléments qui devraient mettre la puce à l'oreille aux internautes, la SPA ne peut que constater l'efficacité de ce type d'arnaques. Les victimes se comptent en effet par dizaines.
"Nous recevons près de 10 plaintes par semaine concernant des arnaques de ce type. Parfois, le préjudice est considérable, car les personnes se retrouvent à avoir déboursé entre 1000 et 2000 euros au total, alors que, bien sûr, il n'y a personne à l'aéroport le jour J" déplore l'association.

La SPA n'est hélas pas en mesure de déposer elle-même plainte. Mais elle n'entend pas rester les bras croisés et tente de convaincre les sites concernés, tels que le leboncoin.fr, de se montrer plus vigilants lors de la validation des annonces qui leur sont soumises. "Un des combats de la SPA est de dénoncer les petites annonces de soit disant particuliers qui en réalité sont des éleveurs véreux, qui détiennent des animaux dans de mauvaises conditions, et qui passent au travers de nombreuses obligations légales tant en matière de protection animale qu’en matière fiscale grâce à ces petites annonces" explique Tamara Guelton, responsable du service Juridique Protection de la SPA.

Mais tant que de tels escrocs continueront à sévir sur le web, la SPA ne peut que conseiller d'éviter les sites de petites annonces et de se tourner vers les refuges pour adopter des animaux. D'autant plus qu'à cette période de l'année, après un été encore marqué par de trop nombreux abandons, les centres "sont pleins à craquer" souligne l'association.

cid_29D285E3-1708-4E70-BC0B-0E8EE268ED42ahome.jpg

L'alimentation de votre chiot

berger-belge.jpgIl nous semble inconcevable de manger toujours la même chose, cependant cette habitude est purement anthropomorphique. Nos compagnons n'ont pas comme nous la nécessité de varier leur alimentation.

Au contraire, les changements répétés peuvent entraîner des problèmes de santé ou encore de comportement. Les changements alimentaires sont surtout à éviter sur un chiot qui est fragile d'un point de vue digestif et qui ne doit pas prendre de mauvaises habitudes.

Les changements fréquents : un risque de problèmes digestifs

Les changements fréquents de marques ou de types d'alimentation peuvent entraîner des problèmes digestifs de type gastro-entérite. L'animal s'habitue progressivement à un type de nourriture, sa flore digestive se trouve alors adaptée à la nourriture en question. Il lui sera donc difficile de supporter des modifications de son régime alimentaire.

Le risque: entraîner un déséquilibre de la flore digestive et provoquer des diarrhées ou vomissements. Si vous changez d'aliment, il faut rester dans le même type d'aliment, croquettes ou boîtes, et dans le même niveau de qualité, premium ou standard. Votre chiot devrait être moins perturbé.

Il faut aussi respecter une transition alimentaire de 8 jours pendant laquelle vous mélangerez les deux aliments en augmentant chaque jour la quantité du nouvel aliment et en réduisant d'autant la quantité de l'ancien.

Les changements : un risque de caprices

Lorsque l'on varie beaucoup l'alimentation de son chiot, celui-ci va commencer à se trouver des préférences. Il aimera sans doute beaucoup les restes de table (très appétents car gras), qui sont perçus comme des friandises, mais ces derniers ne sont pas équilibrés et sont néfastes à sa santé.

Dans ce cas, le chien pourra présenter un appétit difficile, il fera des caprices (comme un enfant) jusqu'à obtenir ce qu'il veut, c'est-à-dire des aliments riches en mauvaises graisses et non équilibrés, ayant certes un bon goût mais étant mauvais pour lui.

Dans ce cas là, il ne faut pas céder (d'autant que cela peut être également dû à un caractère légèrement dominant du chien) : il faut donner une alimentation stable de bonne qualité à son chien. La gamelle devra être retirée au bout de 20 minutes même si le chien n'y a pas touché. Un chien ne s'est jamais laissé mourir de faim et au bout de quelques jours, il comprendra que dorénavant, il n'aura que ses croquettes à manger !

Si votre chiot a tendance à être dominant, c'est encore moins lui qui doit décider de ce qu'il mange. C'est le maître qui décide et qui reste le chef de la maison !

Les changements : un risque de déséquilibres

Le fait de varier beaucoup l'alimentation d'un chien mène souvent à des déséquilibres importants de la ration alimentaire et des différents apports en nutriments. En effet, si on donne parfois des boîtes, parfois des croquettes et parfois des restes, le chien aura de temps en temps certains éléments en excès (comme les graisses avec les restes de table) et d'autres en carence (les vitamines ou les minéraux par exemple).

Ces déséquilibres ne sont pas compensés par les changements alimentaires, ils sont même plutôt renforcés par ces variations.

Les changements : un mal non nécessaire

Comme nous avons commencé à l'expliquer dans l'introduction, les chiens et les chats n'ont aucun besoin comme nous de varier leur alimentation. Nos compagnons se contenteront avec bonheur toute leur vie de croquettes de bonne qualité (premium) adaptées à leur âge et à leur état physiologique.

De plus, certaines marques d'aliments premium apportent tout de même de la diversité en développant des parfums nouveaux pour les croquettes de vos compagnons. Dans ce cas là, il est possible de varier les parfums des croquettes ou des boîtes mais en restant dans le même type d'alimentation. C'est à dire de ne pas changer entre croquettes ou boîtes ni de niveau de qualité, entre soupe, standard, premium.