annuaire gratuit Chien Éducateur & comportementaliste canin

Un problème de poids pour nos animaux domestique

Un problème de poids pour nos animaux domestiques

Les vétérinaires disent que la suralimentation est l’erreur la plus fréquente chez les propriétaires de chats et de chiens.

Selon un rapport récent sur le bien-être des animaux produit par l’Association des Médecins Vétérinaire et Hill’s pet nutrition, l’obésité et le surpoids seraient le deuxième problème de santé le plus fréquemment diagnostiqué par les vétérinaires chez nos animaux.

Eh oui! Toutou et Minou sont généralement trop gros! Pourtant, pour l’ensemble des vétérinaires, il est clair que la mesure la plus importante à prendre pour accroître la longévité des animaux est de bien contrôler leurs poids.

C’est d’ailleurs la première des cinq recommandations principales vétérinaires pour les chats et les chiens: un bon contrôle du poids et la perte de poids. Un animal mince vivra statistiquement plus longtemps et en meilleure santé qu’un animal qui a un surpoids.

Toujours dans le même rapport, les vétérinaires questionnés rapportent les cinq principales erreurs que font les propriétaires lorsqu’ils nourrissent leurs animaux ce qui, bien sûr, influence négativement le poids de leur protégé et, éventuellement, leur longévité. Voici donc ces cinq erreurs les plus communes:

La suralimentation

C’est un fait connu que la majorité des propriétaires suralimentent leurs animaux. Selon le rapport, moins de deux propriétaires sur dix, soit 18 % d’entre eux, donnent à leur animal la quantité de nourriture recommandée sur l’emballage.

La quantité de nourriture requise dépend de la sorte de nourriture achetée, mais aussi de l’âge de l’animal, de son poids et de son niveau d’activité physique. Sur l’emballage, la quantité à donner est une moyenne et elle ne correspond pas toujours aux besoins précis de votre animal.

Il faut demander conseil auprès de votre vétérinaire ou d'un éducateur canin

Trop de gâteries

Les magasins débordent de gâteries pour animaux et les publicités y vont aussi à fond pour nous faire croire que les animaux en ont besoin. Mais attention! On ne vous parle pas des calories en trop dans cette histoire! Voilà pourquoi votre animal en raffole!

Voici quelques conseils: achetez des gâteries hypocaloriques. Limitez-vous à donner une ou deux gâteries par jour (De grâce, pas plus!). Coupez ladite gâterie autorisée en petits morceaux que vous donnerez de temps en temps. Votre animal n’y verra que du feu! Après tout, à la vitesse où il avale le cadeau, il ne se rendra probablement même pas compte de sa grosseur et vous le rendrez «heureux» quand même avec beaucoup moins de calories!

Le libre choix (laisser la nourriture en permanence à l’animal)

Selon le rapport, 45 % des propriétaires laisseraient de la nourriture en permanence à leur animal plutôt que d’offrir des repas.

Le problème avec cette méthode, c’est qu’on ne mesure pas du tout la quantité maximale de nourriture à donner quotidiennement. Certains animaux vont carrément se goinfrer et prendre du poids!

Bien que l’alimentation «ad lib» (laissé en permanence) peu aller pour certains qui ont une tendance naturelle à grignoter un peu, tout au long de la journée, restons prudents et mesurons la quantité à donner chaque jour, car certains  n’ont tout simplement «pas de fond» et vont vite engraisser…

De plus si votre chien à une tendance à être le chef chez vous et ne vous obéit pas trop, il est impératif de lui donner à manger après vous.

De lui laisser sa gamelle 1/2 heure et si cette dernière n'est pas fini, ce n'est pas grave. Donner lui lendemain toujours après vous avec la dose de la journée (ne pas rajouter à la quantité de la veille qui n'a pas été mangé, repartir sur une dose journalière)

Une nourriture de piètre qualité

«Bien que les gens aiment leurs animaux, ils ne font pas toujours les meilleurs choix lorsqu’il est question de nutrition…» En effet, toujours selon le rapport, 60 % des propriétaires d’animaux reconnaissent qu’ils sont deux fois plus susceptibles d’acheter une nourriture qui plaît à leur animal plutôt que d’en acheter une qui répond vraiment à ses besoins en matière de santé, ce qui est le cas pour seulement 33 % des propriétaires interrogés. Une fois de plus, je vous recommande de demander et suivre les conseils de votre vétérinaire  ou éducateur au sujet de l’alimentation de votre animal.

Les restes de table et la nourriture pour humains

En plus de fournir des calories en trop, les restes de tables donnés aux animaux peuvent parfois causer divers dérangements gastro-intestinaux. Il faut aussi savoir que certains aliments humains sont toxiques pour nos animaux.

 

Par Annie Ross - Docteur en médecine vétérinaire

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau